L’explosion du genre

PUBG ou le premier succès du genre

PUBGLa vraie incursion du genre Battle Royale provient du fameux Brendan Greene, aka PlayerUnknown. Fort de son expérience sur les jeux Arma et H1Z1, le moddeur a décidé de créer son propre titre, le futur PUBG ou PlayerUnknown’s Battlegrounds. Contacté par le studio coréen Bluehole pour réaliser un jeu, M.Greene décide de déménager en Corée du Sud. Le bonhomme devient alors directeur créatif et profite donc des moyens du studio pour développer son propre jeu vidéo. Le titre sort un an plus tard en accès anticipé sur PC sous le nom de PUBG. Très vite, les regards se tournent vers ce nouveau titre qui se veut plus abouti techniquement que tous ses concurrents dans le genre du Battle Royale.

Malgré de nombreux bugs et autres problèmes techniques présents, le titre connaît un succès qui ne cessera de croître auprès du public. PUBG enchaînera les records et réussira même à surpasser Dota 2 en terme de joueurs connectés simultanément durant une courte période. Le jeu continuera son ascension jusqu’à sa sortie officielle en décembre 2017 et son portage sur Xbox One le même mois. Ainsi, PUBG a réussi à dépasser la barre des 30 millions de vente en février 2018, prouvant ainsi l’intérêt du genre pour les joueurs.

Un concurrent de taille

Fortnite Battle RoyaleNéanmoins, tout n’est pas rose du côté de PlayerUnknown’s Battlegrounds qui devra faire face à une concurrence réalisée principalement par un seul titre : le cultissime Fortnite. A la base prévu comme un jeu coopératif permettant d’affronter plusieurs vagues de zombies, Fortnite a rapidement revu sa copie afin de proposer un mode Battle Royale. Sorti initialement en juillet 2017, Fortnite ne possédait à l’époque que son mode Sauver le Monde. Après un démarrage jugé insatisfaisant, les développeurs de chez Epic Games ont senti l’engouement des joueurs face au mode Battle Royale. Ainsi, ils en développent un rapidement durant l’été 2017 en reprenant les bases du gameplay déjà présentes dans le jeu. Sort donc en septembre de la même année le mode Battle Royale qui connaît encore un succès incontestable.

Ce mode reprend donc les bases de son modèle PUBG. Les joueurs sont parachutés dans une zone ouverte et doivent chercher leur équipement après avoir atterri. Afin de forcer les affrontements, la zone se rétrécit petit à petit, le reste de la carte étant sous le joug d’une terrible tempête. Celle-ci est mortelle pour les joueurs qui y reste trop longtemps. Néanmoins, Fortnite se distingue de son aîné par un élément qui deviendra sa marque de fabrique : la construction. En effet, en parallèle de la recherche d’équipement, les joueurs doivent également récupérer des ressources (bois, brique et métal). Elles permettent de réaliser des constructions afin de faciliter l’accès à certaines zones ou se protéger des ennemis.

Des chiffres hallucinants

Fortnite arrivera finalement à détrôner rapidement son aîné en appliquant quelques principes assez simples. Tout d’abord, le titre d’Epic Games est gratuit tandis que son concurrent est payant. Cela peut paraître anodin mais cet argument fait une différence assez nette pour les joueurs. Fortnite est de plus accessible sur plus de plateformes que PUBG, les possesseurs de PS4 représentant un nombre de joueurs non négligeables. Le jeu d’Epic est de plus cross-plateforme, des joueurs consoles pouvant faire des parties avec des PCistes. Enfin, avec ses graphismes cartoonesques et l’expérience du studio, Fortnite est mieux optimisé que son aîné et propose des mises à jours très régulièrement. Fortnite s’est donc très rapidement imposé sur le marché jusqu’alors de niche des Battle Royale.

En résultent des chiffres assez énormes qui montrent que le genre passionne les foules. Rien que sur le mois de mars 2018, Fortnite a généré près de 220 millions de dollars grâce aux ventes des différents packs. Le jeu est free-to-play mais propose une série de micro-transactions qui permettent d’obtenir des récompenses vestimentaires. Cela passe par la présence de défis hebdomadaires relançant encore l’intérêt du soft auprès des joueurs. Les deux jeux profitent également d’un autre public grâce à leur disponibilité sur mobiles. Le titre d’Epic Games ne cesse de battre des records que ce soit de chiffre d’affaires, de vues sur Twitch ou encore sur Youtube. Il n’y qu’à voir le nombre de vidéos sur ces deux plateformes pour s’apercevoir de l’ampleur du phénomène.

Ces deux succès font bien évidemment des jaloux. Certains studios, petits ou grands, tentent d’avoir une part du gâteau et développent leur propre Battle Royale.