Les statistiques, un domaine cherchant à s’ouvrir

Longtemps, l’agrégation de données signifiait le passage obligatoire par les centaines de fenêtres de statistiques concernant les items de son jeu de prédilection. Lorsque ces items étaient peu nombreux, quelques heures de relevé suffisaient. Mais lorsque les jeux prirent une nouvelle dimension, celle des MMO puis des MOBAs la collecte devint plus fastidieuse.

Conscients de ces difficultés, les développeurs prirent le problème au sérieux et implantèrent différentes fonctionnalités pour extraire les données de leurs jeux. La démocratisation des statistiques était en marche, portée par une innovation, les APIs. Acronyme de Application Programming Interface – en français interface de programmation applicative -, celles-ci comme l’indique leur nom, sont des interfaces permettant aux développeurs extérieurs d’acquérir différentes données sur le jeu en question.

Ainsi à l’heure actuelle, nombreuses sont les start-ups ou les sites à proposer leurs propres APIs dérivées de celles des développeurs internes au jeu. PandaScore, ayant récemment levé 2,5 millions de dollars, mais aussi esport-api.com, Abios et bien d’autres proposent d’ores et déjà les leurs.

api-data

Requête réalisée à l’aide du site PandaScore

Cette démocratisation ouvre aussi de nouveaux horizons quant à l’analyse de ces données. En effet, profitant de cette nouvelle porte d’entrée, d’autres acteurs s’y sont engouffrés. Se nommant op.gg, Mobalytics, CS:GO Squad, World of Warcraft Database ou Wowheads, tous proposent d’accéder facilement aux données du jeu concerné. En proposant divers graphes, bien plus compréhensibles que des données brutes, ces sites simplifient l’analyse statistique. Combien de fois ce champion s’est-il fait ban ? Quel emplacement est le plus pertinent pour ward ? Tous ces signaux sont disponibles sur ces sites.

vision-data

De surcroît, en croisant les graphes disponibles, l’analyse s’affine et permet de dégager des tendances, des faits que l’usage d’un seul site n’aurait permis. Ainsi, l’analyse effectuée dans la deuxième partie de ce dossier provient de trois sites différents, à savoir leagueofgraphs.com, lolkings.com et lolbuilder.net. En effet, mieux vaut envisager ces sites comme complémentaires. Tout comme lorsque vous vérifiez la véracité d’une information, mieux vaut diversifier ses sources afin d’avoir un maximum d’objectivité.

Par un élan de démocratisation associé à une simplification analytique, les statistiques peuvent désormais toucher l’ensemble des tranches de joueurs. Des joueurs amateurs aux joueurs professionnels, tous ont intérêt à y recourir pour améliorer leur jeu. Si ces dernières années les statistiques furent un domaine réservé à un public averti, la situation tend enfin à changer. À la clé, une meilleure expérience de jeu pour l’ensemble des joueurs, conscients des forces et faiblesses de leurs personnages.