vulkan-api-du-futur

Benchmarks et explication

Calculs asynchrones, quoi, encore ?

Eh oui, Vulkan utilise des fonctionnalités très proches de DX12. Parmi celles-ci, les calculs asynchrones, ils permettent de gérer plusieurs files d’attentes pour générer l’image. Par exemple lorsqu’une file était utilisée, l’autre devait attendre, désormais elles peuvent effectuer du travail en parallèle. Les performances sont donc accrues, la bande passante est totalement utilisée et les unités de calcul aussi. A l’heure actuelle, les cartes graphiques du constructeur AMD continuent à avoir l’avantage en DX12 et Vulkan. Nvidia est resté longtemps sans tenter de gérer cette feature et même si la génération pascal corrige le coup, ce n’est pas encore tout a fait ça.

 

vulkan-api-du-futur

Exemple de calcul asynchrone sous DX12 ou Vulkan

 

Pour pouvoir bien se rendre compte des gains importants apportés par cette fonctionnalité, rien de tel que plusieurs jeux compatibles. Nous ne reviendrons pas sur la répartition des tâches sur le processeur, celle-ci fonctionne de manière similaire à DX12. 

Performances sur DOOM (2016)

Le benchmark nous provient du site pcgamer.com. La configuration de test était composée d’un i7 5930k avec 16gb de ram sous Windows 10 pro. Les cartes graphiques testées sont variées pour les deux constructeurs (AMD et Nvidia). Les tableaux donnent un ordre de performances selon la hiérarchisation des gammes. Les pilotes étaient à jour et donc aucun élément externe n’a pu interférer avec les tests.

La source du benchmark original est disponible ICI.

Le jeu a été testé sous les deux API, Open GL et Vulkan.

 

Vous noterez des gains assez considérables pour les cartes graphiques des deux constructeurs. On remarque que les cartes Nvidia d’ancienne génération ont du mal à percevoir ces améliorations. En effet la GTX 980ti sous Vulkan par exemple arrive à peine au niveau d’un GTX 1070 sous Open GL, les deux GPU sont pourtant de même puissance. La GTX 980ti était le ultra haut de gamme de fin 2015 et la 1070 est le haut de gamme de cette année, la nouvelle architecture de cette dernière lui permet de bénéficier quand même des gains. Du côté AMD, les gains sont en revanche plus intéressants, la R9 Fury X carte ultra haut de gamme de 2015 qui se positionnait et se faisait au passage écraser en DX11 face à la 980ti, désormais se situe au coude à coude avec une GTX 1070 sous Vulkan. Une remontée impressionnante due à l’architecture GCN du constructeur, très à l’aise avec ce genre de calculs. Autre exemple, la RX 480, carte à 250 euros, dépasse la GTX 980 ou bien même la GTX 1060 carte proposée bien plus chère par la concurrence.

Comparaison sur Need For Speed No Limits, HIT et Vain Glory (E3 2016)

Lors de l’E3 2016, Samsung en partenariat avec Nexon ont présenté une vidéo impressionnante comparant Open GL ES et Vulkan sur un Galaxy S7 . On observe un nombre de particules bien plus important que sous Open GL et de nouveaux effets lumineux sans affecter les performances. Les ombrages sont aussi de meilleure qualité et les textures plus nettes.

 

 

Une démo sous Unreal Engine 4 utilisant Vulkan

 

 

Naviguer dans l’article
Les Benchmarks