Bethesda peut se targuer d’excellentes performances ces dernières années. Entre les FPS nerveux Doom et Wolfenstein, les productions d’Arkane Studios (Dishonored et Prey) ainsi que les inénarrables Fallout et Elder Scrolls, leur offre est large et variée. Promettant une conférence aussi diverse que leurs productions, les joueurs pourront admirer la violence post-apocalyptique de Rage 2. En parlant de post-apo, l’énigmatique Fallout 76 serait, semble-t-il, multijoueur. Sans compter le teasing discret de Doom 2…

Rage 2 : Du sang, des balles, du fun

Attaquons le programme avec une annonce surprenante : Rage 2. Le premier opus fut confectionné par idSoftware, légendaires développeurs de Doom. Malgré ce pedigree, Rage premier du nom fut jugé terne, délavé, déjà obsolète en dépit de son univers et de ses mécaniques bien huilées. Virage à 180 degrés pour la franchise : Rage 2 se place sous le signe des bastons de masse, bien explosives. Robots géants et décapitations à la chaîne seront fréquents dans les plaines irradiées, plus colorées, plus déjantées. Prévu pour 2019 et préparé par les papas de Mad Max et Just Cause, le soft devrait se montrer plus en détails à l’E3 2018, quitte à être jouable sur le stand de Bethesda. Vous pouvez reluquer son trailer ci-dess, ous :

Prey : Dans l’espace, personne ne vous entendra teaser

Remake des plus inattendus, Prey n’a pas bénéficié de très bonnes ventes. Malgré ses résultats décevants (en partie imputables à la déception des joueurs, suite à l’annulation de Prey2 il y a quelques années), Bethesda ne semble pas abandonner cette nouvelle franchise. En témoigne un énigmatique tweet datant de mars 2018. La lune y est montrée, avec un slogan évocateur : « Savons-nous réellement ce qu’il se cache dans l’espace? ». Puis un second tweet, contenant un message caché : « Good morning Morgan ». Plus qu’une politesse, ce message est le point de départ de Prey, première phrase entendue par les joueurs. Enfin, une photo de l’équipe de développement cache deux secrets. Une image de la lune… juste à côté d’un tableau blanc arborant la date du 10 juin 2018, date de la conférence Bethesda.

Les paris vont bon train sur la nature du jeu teasé. Ayant affirmé leur volonté de produire des DLCs, les développeurs d’Arkane Studios pourraient avoir concocté un stand-alone, dans la même veine que Dishonored : La Mort de l’Outsider. Pete Hines, vice-directeur du marketing de Bethesda, l’avait confié à Dualshockers : Bethesda a pour coutume d’accompagner ses jeux longtemps après leur sortie. Aucune confirmation officielle, mais des indices très clairs : Prey hantera l’E3 2018.

Doom : Hell on Earth, clin d’oeil ou vrai teasing ?

Passons à la petite rumeur du jour, le tonitruant retour de Doom. S’il n’existe aucun élément concret, c’est encore Pete Hines qui nous glisse un petit indice. Lorsque Dualshockers lui demande comment se déroule l’organisation de l’E3 2018 pour Bethesda, Hines répond « [It’s] hell on earth » (l’enfer sur terre). Un détail qui possède son importance : le Doom 2 premier du nom (faut suivre…) était sous-titré Hell on Earth. Une référence évidente qui a de quoi titiller les fans de FPS. 2 ans après un reboot massif et viscéral, Doom 2 est toujours aussi attendu. L’histoire s’était achevée sur un cliffhanger des plus frustrants… translater l’action sur Terre pourrait renouveler efficacement le gameplay. Rendez-vous le 10 juin pour avoir le fin mot de l’histoire.

Fallout 76 : Qu’est-ce qui se cache dans l’abri ?

Annoncé avec panache par le biais d’un trailer finalement peu bavard, Fallout 76 a déjà fait couler des litres d’encre virtuelle. L’action se situe dans l’abri 76, inauguré en 2076 peu avant la Grande Guerre. Le bunker semble figé dans le temps, recouvert de décorations du tricentenaire des Etats-Unis. Mais si la bande-annonce est peu loquace, des rumeurs curieuses circulent sur le web. Ainsi, Fallout 76 serait ni plus ni moins que le premier Fallout dédié au multijoueur. Il se chuchote que Rust a inspiré ce nouvel opus, qui se base sur la gestion d’abris et de villes de Fallout 4. Par le biais d’un tweet, un internaute avisé a signalé avoir repéré Fallout 76 sur Amazon. Daté au 31 juillet et confirmé par le service client Amazon, ce Fallout 76 pourrait arriver bien plus vite que prévu.

Selon cet article de Kotaku, qui clame se fonder sur des sources sûres mais anonymes, Fallout 76 sera un épisode plutôt expérimental. S’il introduit la notion de multijoueur, les sources anonymes promettent une histoire et des quêtes en solo, pour les vieux de la vieille. Selon la chronologie de Fallout, l’abri 76 devait ouvrir ses portes précisément 20 ans après l’apocalypse. Les joueurs seraient ainsi propulsés dans un vaste univers carbonisé, où tout reste à reconstruire. Situé dans la région de Washington, cet opus pourrait nous donner un nouveau regard sur la mythologie de Fallout.

Quake Champions et Elder Scrolls Online – Le multi pour credo

Du côté des deux jeux pleinement multi de Bethesda, on peut attendre des détails sur les prochains événements à venir. En particulier pour Quake Champions, encore bloqué en early access. Nous pourrons apprécier plus en profondeur le nouveau système de gore. Chaque champion sera susceptible de voler en éclats lors de sa mort, pour un potentiel de fun toujours plus élevé. Des rumeurs circulent aussi sur les prochains champions à rejoindre la danse. Il se murmure que le Dovahkiin de Skyrim et un survivant de Fallout pourraient prendre part au combat, ainsi que Corvo de Dishonored. L’E3 2018 semble être un événement tout indiqué pour annoncer des personnages aussi emblématiques, et créer la hype autour de Quake Champions.

En ce qui concerne Elder Scrolls Online, l’extension Summerset a ouvert ses portes le 5 juin sur consoles et PC. S’il est probablement trop tôt pour annoncer la prochaine extension, on peut s’attendre à une piqûre de rappel de la part de Bethesda. Peut-être pourrons-nous aussi apercevoir les prochaines mises à jour du soft. Son petit frère plus discret, Elder Scrolls Legends, est aussi attendu, au moins en caméo. Moins connu du grand public et souffrant de l’ombre de Magic et d’Hearthstone, ce jeu de cartes a du mal à s’implanter durablement. Espérons que l’E3 2018 n’actera pas sa mort, mais plutôt un nouveau départ plus énergique.