Nintendo E3 2016 récap

On s’en est un peu moqué, c’est vrai, de Nintendo, qui annonce la bouche en coeur qu’il ne viendrait à Los Angeles seulement accompagné de Zelda. On supputait bien quelques nouvelles images de Pokémon également ; de Monster Hunter, pourquoi pas. Seulement voilà : Big N a impressionné. Au point que des souvenirs qui subsistent de cet E3 2016, celles de la découverte du Grand Plateau de Zelda : Breath of the Wild (c’est son nom) trônent en tête.

Nintendo a fait son cachotier. Non content de régaler la foule de plusieurs heures (!) de gameplay inédit de son objet de fascination en or massif, la firme est également arrivée les bras chargés de dates de sorties en tout genre, d’officialisations peu surprenantes, et également d’une toute nouvelle licence RPG pour la 3DS.

C’est donc perché sur son Treehouse (oh oh !) que Nintendo a comme à son habitude révélé son line-up.

 

Zelda : Breath of the Wild

Le concept : On est un peu perdus. Alors que tout le monde attendait patiemment son petit Zelda habituel, Nintendo semble opérer un virage à 180° sur l’une de ses licences les plus respectées de son histoire. Terminé, le jeu d’aventure à l’ancienne. Link entre dans l’ère moderne, et en adopte allègrement les codes. Monde ouvert (vraiment, vraiment gigantesque), gestion de l’équipement, statistiques, survie, cuisine, escalade… Zelda opère clairement sa mue, et nous découvrions les premières images du jeu (toujours attendu pour 2017) les yeux ébahis. Magistralement mis en scène (très beau pour de la Wii U ; cette distance d’affichage bon sang !), Zelda : BotW nous donnait à voir la zone-prologue du titre, dépouillée pour l’occasion d’une majorité de ses PNJ pour  – nous dit-on – ne rien spoiler. Toujours est-il que les présentateurs ont tourné des heures durant sur ce Grand Plateau, découvrant qui des trésors cachés, qui des panoramas superbes, qui des cryptes emplies d’énigmes mettant à profit le smartphone de Link. Quand on vous disait que le jeu entrait dans l’ère moderne.

Pour qui ? Zelda fait partie de ces licences intrinsèquement universelles. Accessible, immédiat, prenant et tripant comme jamais, ce Breath of the Wild s’adresse aussi bien aux fans qu’aux joueurs qui s’étaient fâchés avec la saga après un Skyward Sword en deçà de leurs attentes.

On conseille / conseille pas ? On conseille à 200%. Non seulement pour dépoussiérer votre Wii U (le titre sortira conjointement sur NX), mais aussi pour découvrir le Zelda nouvelle formule, qui – espérons-le – cristallise la volonté de Nintendo de ne plus se reposer sur ses acquis pour performer, mais d’enfin se réinventer et proposer du neuf à ses fidèles.

Disponible en 2017 sur Wii U et NX

Pokémon Lune & Soleil

Le concept : Inchangé depuis 20 ans. Rendez-vous cette fois sur l’île d’Alola pour y découvrir de nombreuses nouvelles créatures à capturer, et profiter du nouveau gameplay tout en 3D rafraîchissant pour la licence. Autrement, les combats restent les mêmes, bien que (nous expliquait-on), les dresseurs devraient avoir bien plus d’importance lors des combats Pokémon. On demande à voir, mais les quelques vidéos de gameplay qui nous ont été montrées durant cet E3 penchent vers un statu quo au niveau du concept. Reste que l’ajout d’un mode Battle Royale, dans lequel vous affrontez simultanément 3 adversaires, devrait ravir les plus compétitifs des dresseurs.

Pour qui ? Pour les fidèles de la licence, ou tout simplement pour ceux qui veulent s’y mettre. Très logiquement, ces nouvelles versions devraient synthétiser le meilleur de la licence pour le plaisir de tous les joueurs.

On conseille / conseille pas ? Difficile de se prononcer. Haters gonna hate ; lovers gonna love. On vous laisse seuls juges, mais gageons que Nintendo aura mis les petits plats dans les grands pour cet opus qui fête, rappelons-le, les 20 ans de l’IP de GameFreak.

Disponible le 18 novembre sur 3DS

Pokémon GO

Le concept : Développé par Niantic (Ingress), le premier “vrai” jeu Pokémon sur smartphone sera une application géolocalisée. Promenez-vous dans les rues de votre ville, et découvrez des Pokémon en liberté qu’il vous faudra capturer pour grimper de niveau. C’est un peu le jeu duquel chaque fan de la licence a pu rêver.

Pour qui ? Pour les globetrotters (les types de Pokémon rencontrés varient selon votre position géographique), ou au contraire pour les sédentaires qui veulent se bouger un peu.

On conseille / conseille pas ? On conseille si vous êtes fan des petites bestioles à capturer, et que vous souhaitez trouver une bonne raison de vous aérer un peu la tête.

Disponible le 30 juillet sur iOS et Android (gratuit)

Ever Oasis

Le concept : La nouvelle licence toute fraîche de Nintendo. Il s’agit d’un jeu de rôles au confluent de plusieurs influences. On reconnaît du Xenoblade, du Monster Hunter, du Zelda… le tout au service d’une direction artistique piochée (de façon hautement improbable pour Nintendo) dans le folklore égyptien. Et c’est développé par le lead designer de Final Fantasy I, II, III et Zelda Majora’s Mask, alors on est rassurés.

Pour qui ? Pour les fans de JRPG à l’égyptienne… ou peut-être l’inverse. On ne sait plus trop. En tout cas, si vous aimez les personnages mignons, les donjons, les coffres aux trésors et les grosses épées, Ever Oasis est pour vous.

On conseille / conseille pas ? On est un peu tièdes. Nous avons vu le jeu tourner à l’E3 et le gameplay n’a pas l’air dingue, en plus de se rapprocher grandement de celui de Monster Hunter. On conseillera donc aux joueurs fans de RPG qui s’ennuient sur Fire Emblem : Fates. Si tant est que ça existe.

Disponible en 2017 sur 3DS

Monster Hunter Generations

Le concept : Des grosses épées, des gros monstres, de la grosse coopération, et roulez jeunesse.

Pour qui ? Pour les inconditionnels de la licence, les fans de challenge et les afficionados de la coopération sur 3DS

On conseille / conseille pas ? Comme souvent avec ce type de licence, un nouvel épisode est synonyme de “même en mieux”. On recommande alors les yeux fermés.

Disponible le 15 juillet sur 3DS

Yo-Kai Watch 2

Le concept : Le “Pokémon-killer” est de retour pour vous jouer un mauvais tou… mince, on s’embrouille avec tout ça. Suite direct de Yo-Kai Watch, le jeu qui fait un carton au japon mais qui se tôle violemment dans nos contrées, cet opus introduira un mode coopération à 4 joueurs, et se déclinera en deux versions  « Bony Spirits » et « Fleshy Souls ».

Pour qui ? Ceux qui ont aimé le premier volet. Les joueurs qui ont envie de découvrir autre chose que Pokémon. Les fans de coopération.

On conseille / conseille pas ? Il s’est mal vendu, mais il est apprécié de ceux qui ont opté pour lui. On voit mal pourquoi sa suite ne ravirait pas ceux qui sont tombés sous son charme.

Disponible le 30 septembre 2016 sur 3DS

Dragon Quest VII : Fragments of the Forgotten Past

Le concept : Remake 3DS du classique de Square Enix sorti en 2000. Les graphismes ont été totalement retravaillés, et les affrontements aléatoires disparaissent au profit de rencontres plus spontanées. La fonction StreetPass permet également au joueur de récolter des “Traveller’s Tablets” afin d’accéder à des donjons spéciaux offrant monts et merveilles.

Pour qui ? Ceux qui n’ont jamais fait Dragon Quest VII. Ceux qui ont déjà fait Dragon Quest VII.

On conseille / conseille pas ? Relativement peu connue dans l’Hexagone, la licence de Square Enix pourrait bien faire de nouveaux adeptes avec ce remake de très bonne facture. Pourquoi pas.

Disponible le 16 septembre sur 3DS

Paper Mario : Color Splash

Le concept : Fin comme une feuille de papier, Mario doit redonner de son éclat à l’île Barbouille, en proie à une terrible malédiction qui ternit ses prairies. Tel un animateur de M6, Mario dispose d’un outil lui permettant de redonner du pep’s et de la gaieté à cette île tristounette.

Pour qui ? Pour ceux qui déplorent toujours le manque d’un “vrai” jeu Mario d’aventure sur Wii U. Pour les joueurs de Splatoon qui veulent repeindre autre chose que la tronche de leurs adversaires. À ceux qui aiment jouer seuls (il n’y a pas de coopération).

On conseille / conseille pas ? C’est un jeu Mario. Ce sera joli, fun et rigolo. Oui.

Disponible le 7 décembre sur Wii U.

BoxBoxBoy!!

Le concept : Suite de BoxBoy!, la nouveauté se situe dans le nom : vous pouvez désormais créer deux boîtes au lieu d’une seule. Sont donc à prévoir des puzzles plus alambiqués, et… c’est à peu près tout.

Pour qui ? Pour ceux qui ont aimé le premier volet. Ceux qui cherchent un petit jeu pas cher pour occuper leur trajet en transport en commun (2,49€).

On conseille / conseille pas ? Meh.

Disponible le 30 juin sur 3DS

Mario Party Star Rush

Le concept : Lui aussi, complètement réinventé. Si Mario Party demeure l’un des party games Nintendo où l’on se marre le plus (ou celui où l’on se tape le plus dessus, c’est selon), il souffre d’un inconvénient de taille : les temps morts. Star Rush rétablit la balance, et propose un nouveau plateau de jeu, où chacun est libre de choisir son propre cheminement. Mieux : tous les joueurs jouent désormais simultanément sur le plateau ! Plus besoin d’attendre son tour.

Pour qui ? Les déçus des précédents jeux de la licence, et pour qui passer une soirée entre amis scotché sur sa 3DS ne pose pas de problème.

On conseille / conseille pas ? On conseille, ne serait-ce que pour voir à quel point le gameplay a été remanié, et si l’expérience a été fluidifiée. Et aussi pour se taper dessus.

Disponible le 21 octobre sur 3DS

Rythm Heaven Megamix

Le concept : Il s’agit d’une compilation de jeux de rythme un peu fous (moins que Wario Ware tout de même). Ici, plus de 100 jeux seront disponibles, dont 30 nouveautés. Pas de quoi être grincheux : l’épisode sur GameBoy Advance n’étant jamais sorti chez nous, nous risquons d’en découvrir une grosse majorité.

Pour qui ? Celles et ceux qui souhaitent améliorer leurs réflexes et leur sens du rythme.

On conseille / conseille pas ? Sur un jeu de niche tel que Rythm Heaven Megamix, difficile de se faire parole d’évangile. Chacun jugera de l’utilité ou non de s’y adonner.

Disponible le 15 juin sur 3DS

Peterline6