RIFT le bilan

D’abord dénommé Rift : Planes of Telara puis RIFT pour plus de visibilité, ce MMORPG développé par TRION WORLDS est sorti le 04 mars 2011 en Europe.
Passé d’un modèle économique classique d’abonnement à un modèle free-to-play à la carte le 12 juin 2013, RIFT compte aujourd’hui 15 serveurs (7 Nord Américains (NA) et 8 Européens (EU)) dont un seul est dédié à la population française : Brisesol. A noter également que sur ces 15 serveurs en activité seuls 3 d’entres eux sont dédiés à la population JcJ dont un RP-JcJ.
Les données chiffrées étant relativement taboues dans ce milieu je n’ai pu trouver d’indications officielles sur la population actuelle des serveurs de RIFT, seulement des tendances et impressions glanées ici et là sur les forums communautaires (comprendre à prendre avec des pincettes).Il semblerait donc que les serveurs NA affichent une relative stabilité contrairement aux serveurs EU qui auraient plutôt tendance à faire le yoyo. La disparition des Community Manager (CM) allemand et français n’aurait manifestement pas arrangé les choses, les diverses animations et streams étant plutôt bien appréciés des joueurs fidèles. Toutefois, concernant le serveur Brisesol, la tendance haute se maintiendrait aux heures dites habituelles de jeu (21h/minuit) et le serveur Phynnious (anciennement français et aujourd’hui taggé “international”) aurait une population moyenne relativement stable.

Rift

Que propose ce jeu ?

RIFT fut le premier MMORPG à populariser les “event dynamiques”, apportant un petit plus en transformant l’IA du jeu en faction à part entière de l’univers, par l’intermédiaire des “rifts” (failles), sortes de bouches béantes et tentaculaires popant n’importe où sur la map et ouvrant des portes sur des dimensions différentes (les plans) pour déverser des hordes de monstres.
Le système d’âmes et de rôle a également permis aux joueurs de pouvoirs varier les plaisirs et les skills en jouant par exemple un clerc tank ou dps ou encore un mage healer, rendant ainsi le leveling beaucoup plus agréable pour certaines classes, le switch de rôle à volonté leur permettant ensuite d’opter pour un rôle plus classique en donjon ou en raid.
Question features ce jeu n’est pas en reste en proposant : champs de batailles PvP, raids, donjons, montures, en passant par le craft varié et tous les outils nécessaires aux joueurs rompus aux MMO (banque, marchands, teintures, vêtements d’apparence … etc), ainsi qu’un housing relativement intéressant avec les “dimensions” (zone instanciée dédié à un joueur).

Le PvE aujourd’hui

Au-delà des quêtes habituelles le contenu PvE offert par le jeu est aujourd’hui très complet, avec :
– les aventures instantanées : système qui permet un leveling rapide et ininterrompu en participant à des events en chaines dans des zones instanciées.
– 4 chroniques (6 en comptant les chroniques upgradées avec le passage au niveau 60) : 1 à 2 joueurs : les chroniques permettent l’exploration des zones de raids normalement réservées aux joueurs HL avec des quêtes à part entière.
– 17 donjons (en comptant les différents modes de difficultés) (5 joueurs)
– 4 raids 10 joueurs : les prismes
– 7 raids 20 joueurs haut level
– les failles raids : event dynamique de niveau HL qui requièrent des joueurs HL, organisés et nombreux pour en venir à bout.
– les bastions de planarites : event ouverts dans les zones 60. La mécanique repose sur le principe de la tour de challenge avec des vagues de mobs à chaque niveau jusqu’au boss final. Il en existe également de type raid où 40 joueurs au moins sont nécessaires pour les accomplir.

RIFT protectorat

Le PvP aujourd’hui

En sus du traditionnel PvE, RIFT propose également son lot de battlegrounds (BG) pour jouer PvP et taillader gaiement du joueur.
– Il existe 4 BG qui vont du traditionnel “capture the flag” au farm d’objectif tout cela en tailladant bien sûr toujours gaiement du joueur, le but étant généralement d’atteindre en premier le nombre de points nécessaires à sa faction pour gagner. Je précise qu’il n’existe que deux factions : les Gardiens (ramassis d’inquisiteurs survoltés) et les Renégats (savant mélange entre des apprentis sorciers et des terroristes).
– Il y a également le mode conquête où trois factions s’affrontent en monde ouvert sur une zone du jeu. Il existe deux zones de conquêtes.

Ceci étant dit, il est temps à présent de nous intéresser au jeu du point de vue des joueurs.

TRION est-il toujours performant et à l’écoute de sa communauté comme à ses débuts ?
– Le passage en Free-to-play a t-il dénaturé le jeu ?
– Le contenu haut level est-il un challenge ?
Bref, le jeu a t-il évolué en bien ?

Naviguer dans l’article
RIFT le bilan