Le bilan un an après la release

The Elder Scrolls Online (alias TESO) est un mmorpg édité par Bethesda et développé par ZeniMax Online Studio autour de la licence éponyme. Sorti le 04 avril 2014 en France, il a connu un vif succès mondial à ses débuts, attirant dans son sillage aussi bien les fans de la licence que les amateurs de RvR, principale feature mise en avant lors de sa promotion.

J’avais testé la bête lors des phases de bêta et j’avoue avoir alors été extrêmement déçue.
Un gameplay poussif provoqué par des valeurs de vie/mana/vigueur ridiculement basses et une regen moulesque, une ambiance rpg très réussie où l’on retrouvait les codes des Elder Scrolls, mais une propension certaine à pousser le joueur à l’exploration en solitaire exception faite des quelques donjons qui parsemaient le long chemin du leveling.
Oscillant finalement trop entre mmo/rpg solo ou encore jeu pc/jeu console (la sortie sur console étant prévue depuis le début) il n’était finalement bon dans aucun des 4 domaines et forcément avec en plus un système d’abonnement plutôt cher, le jeu n’en valait pas la chandelle. Pour moi en tout cas qui n’ai jamais dépassé les phases de bêta.

Pourtant les premières semaines ont vu le jeu atteindre les sommets habituels de fréquentation pour décroitre sans surprise passé les trois premiers mois offerts avec le jeu.
Les joueurs de rpg solo et les fans de la licence ont rapidement fuis devant la difficulté des niveaux vétéran et l’absence de contenu HL PvE, les joueurs de mmo et amateurs de pvp ont été rebutés par les valeurs de ressources déséquilibrées (vie/mana/vigueur toujours), la regen atrophiée, le gameplay poussif et l’interface inadaptée (visibilité des tooltips minime, verrouillage partiel de l’API). Ajoutez à cela des traductions partielles, approximatives voir carrément fausses qui obligeaient à tout tester pour s’assurer des effets d’un skill et optimiser un build et vous aurez une partie des raisons du grand exode de joueurs qui a suivi les premiers mois de release.

Inévitablement TESO est donc passé en buy-to-play le 17 mars dernier et s’est offert un lifting baptisé “Tamriel Unlimited” avec une mise à jour 1.6 deux semaines avant qui a apporté son lot conséquent de changements. Pour l’occasion, et faire revenir les joueurs, Bethesda a donc lancé une grande vague d’invitations à tous les anciens bêta-testeurs pour un grand weekend de test gratuit.
Curieuse et sans mmo sous la dent depuis un moment je me suis prise au jeu littéralement et après un téléchargement conséquent je suis retournée fouler les terres de Tamriel

Rappel des points notables des mise à jour depuis la release

Avant d’attaquer cette 1.6 il convient de faire un petit bilan des points notables des diverses mises à jour et de cette année écoulée pendant laquelle les dév. n’ont pas fait que corriger les bugs :

  • Mise à jour 1.1 : Implantation de Raidelorn (la première zone d’aventure) et de deux raids.
  • Mise à jour 1.2 : Un nouveau donjon vétéran et nombreuses mises à jour graphiques et de confort.
  • Mise à jour 1.3: Introduction du système de teinture, des armoiries de guilde et des marchands de guilde. Début des améliorations des donjons publics (solo ou de groupe).
  • Mise à jour 1.4 : Implantation de la deuxième et dernière partie de Raidelorn, d’un 3ème raid et de l’Arène de l’Etoile du Dragon ;
  • Mise à jour 1.5 : Amélioration des animations faciales, implantation d’un nouveau donjon vétéran et des quêtes journalières.