Hearthstone – Guide des secrets

Hearthstone – Guide des secrets

Guide des secrets

Tu as déjà perdu ton drake azur en te prenant un snipe du chasseur ? Tu as aussi perdu ton monstre le plus puissant sur une vaporisation du mage ? Ou tu pensais gagner, mais un noble chevalier s’est interposé entre toi et ton ennemi ? Si oui, c’est que tu ne connaissais pas le secret que ton adversaire avait posé. Ici tu trouveras la solution à ton problème !

Secrets du chasseur

On distinguera 2 types de pièges pour le chasseur : le tir de précision (ou snipe) et les autres. Le premier se déclenchera à l’invocation d’un serviteur, hors pouvoir héroïque, infligeant 4 points de dommage à cette créature. Les techniques pour le contrer sont les suivantes :
– invoquer une petite créature qui servira de sacrifice ;
– invoquer une créature avec bouclier divin, qui absorbera le choc ;
– invoquer un serviteur avec plus que 4 points de vie, mais attention à ne pas le perdre juste après.

Concernant les autres pièges, ils se déclencheront à l’attaque du héros, sauf le piège givrant, ou d’un serviteur.
Les pièges se déclencheront avant l’impact de l’attaque. Par conséquent, vous perdrez votre monstre à 2 points de vie avant son attaque s’il déclenche un piège explosif. Veillez donc à avoir des créatures avec plus de 2 points de vie quand vous déclenchez ce piège. Posez aussi vos serviteurs après l’activation du piège pour éviter de leur faire perdre des points de vie inutilement. Il est à noter que le piège explosif inflige également 2 points de dommage au héros.
Pour contrer le piège givrant, assurez vous d’attaquer avec une petite créature en premier ou avec une créature que vous désirez sauver, de manière à ce que vous puissiez la reposer plus tard.

Concernant le détournement, celui-ci pourra, selon la situation et le terrain, rediriger l’attaque vers le héros adverse, un monstre adverse, une de vos créatures ou vous-même. Les situations étant tellement variables, il est difficile de décrire un moyen général pour le contrer.
Le piège à serpents est peu joué actuellement, mais utilisé dans des combos avec le busard par exemple. Assurez vous d’éliminer le monstre au cœur de ce combo avant d’attaquer, en utilisant un effet de carte ou un pouvoir héroïque par exemple.

Secrets du mage

Comme précédemment, certains secrets du mage sont déclenchés par l’attaque d’une créature sur le mage. C’est le cas de la vaporisation et de la barrière de glace. Bien placé, la première permet de se débarrasser d’une grosse créature, alors que la seconde vous permettra d’encaisser plus facilement certaines attaques pour pouvoir mettre en place votre stratégie.
Pour contrer la première, il va falloir sacrifier une petite créature pour s’en défaire, il n’y a pas d’autre option.
Le second est là pour temporiser, néanmoins il peut se montrer salvateur lorsque les points de vie du mage sont faibles, préférez alors dans de tels cas les effets de cartes qui infligent des dégâts ou un pouvoir héroïque.
Si les 2 secrets sont posés sur le terrain, les 2 s’activeront en même temps si vous êtes attaqué.

D’autres secrets se déclencheront à l’utilisation d’une carte sort par votre adversaire.
Le contresort annulera tout effet du premier sort lancé, mais pas son coup en mana. Le contresort est aussi capable de contrer un secret!
Le courbe-sort n’agira que si un serviteur est ciblé par un sort : il peut s’agir d’un sort offensif, comme une boule de feu, ou un sort bénéfique, comme une bénédiction des rois par exemple.
Il est à savoir aussi que si le courbesort et le contresort sont posés en même temps, c’est le premier des deux qui a été posé qui s’activera. Pensez donc à l’ordre dans lequel vous jouez ces 2 cartes.
Pour contrer le contresort, il va falloir sacrifier un sort inutile, comme une pièce par exemple. Le courbe-sort reste moins joué, donc vous devriez ne pas le rencontrer.

Dans un autre genre, l’entité miroir vous permettra de copier le premier serviteur invoqué par votre adversaire (la aussi, hors pouvoir héroïque). Cela peut être très pratique si vous arrivez à copier un ragnaros ou une grosse créature du genre.
Là aussi, le timing pour poser ce secret est capital, comme tous les secrets en général. Evitez donc de les gaspiller en les posant tous, tout de suite.
Si vous jouez contre, invoquez une petite créature pour ne pas trop vous handicaper. Il est aussi à préciser que le sort ne copie pas les effets à l’activation, c’est à dire les cris de guerre.

Le dernier est le célèbre ice bloc, qui vous sauvera la vie pendant un tour en vous rendant insensible à tous les dommages si ceux-ci s’avéraient mortels. Cela est bien pratique pour le mage, car il peut temporiser un tour et vous achever pendant ce temps avec ses boules de feu.
Si vous êtes susceptibles de vous faire tuer en un tour, essayez de vous soigner ou de posez un contresort pour empêcher votre adversaire de jouer son prochain tour.
Il est important de rappeler que quand le bloc de glace est déclenché, le mage ne prend plus aucun point de dommage, faites le donc tombé au plus bas avant d’activer le piège : ce n’est pas important pour ce tour, vu que le mage ne pourra pas mourir, mais pour le tour d’après.

Secrets du paladin

Parmi les secrets du paladin, seul le noble sacrifice est joué à haut niveau.
Il permet d’invoquer un serviteur qui combattra l’adversaire attaquant à la première attaque venue (héros ou serviteur). Puisque c’est un serviteur, il bénéficiera des buffs des alliés préexistants, comme le champion de Hurlevent par exemple. C’était aussi le cas pour le courbe-sort du mage.
Pour le contrer, on peut utiliser les mêmes méthodes que contre un tir de précision : sacrifier un monstre faible, attaquer avec un monstre capable de résister (attention à ne pas le perdre au tour suivant) ou attaquer avec un monstre insensible ou possédant bouclier divin.

Concernant le repentir, il permettra de tuer n’importe quel monstre avec un jeton du paladin ou une consécration, puisque la créature passera à un point de vie lors de son invocation.
Prenez soin d’invoquer une créature avec peu de PV de base pour ne pas perdre un monstre vital.

D’autre part, la rédemption est un secret qui ressuscitera le premier serviteur tué. Cela peut autant ramener un jeton qu’un ragnaros, c’est donc à vous de détruire une petite créature en premier si vous soupçonnez votre adversaire d’avoir posé ce piège.
Le dernier secret est œil pour œil, qui infligera autant de point de dommage à votre héros qu’au sien. Il peut s’activer à la suite d’une attaque, d’un sort ou d’un effet de carte.
Déjouez-le en attaquant avec une petite créature pour ne pas subir trop de dégâts ou par un effet de carte infligeant peu de points de dommage.

Voilà, j’espère que ce guide vous permettra de lutter efficacement contre vos adversaires ou de les faire hésiter devant votre forêt de secrets ! Un dernier point avant de guider ce guide, vous ne pouvez poser qu’un secret du même nom à la fois, mais vous pouvez mettre autant de secrets différents que vous le voulez!