Hearthstone – Le paladin contrôle

Le paladin contrôle

uther paladin

Bonjour à tous, le guide du jour sera consacré au paladin contrôle. Le paladin reste à ce jour une excellente classe dans la gestion du terrain, notamment grâce à certaines de ses cartes clés, à savoir l’égalité, le garde-paix de l’Aldor ou encore Tirion Fordring!
Je vous proposerai donc une deck-list en rapport avec cela : capable de tenir un jeu aggro, tout comme de résister à de gros sbires, le paladin contrôle est à l’image de sa classe, un couteau suisse capable de se transformer en véritable lame assassine. Je vous invite désormais à étudier ce qu’il a dans le ventre!

Composition :

paladin controle

Ecuyère d’argent : elle n’est plus à présenter, c’est l’as du tour 1, qui permet de gérer les premières créatures ou offrir son bouclier divin au chevalier de sang.

Egalité : votre moyen de contrôler le board. En combinaison à d’autres cartes, vous pouvez éliminer entièrement le board adverse.

Lumière sacrée : 6 pour 2 de mana, c’est imbattable. Cela vous aidera à tenir en début de partie contre les decks rapides ou vous donner un peu d’air lors d’une partie longue.

Dragon féérique : une 3/2 qui ne peut être ciblée par les sorts ou pouvoirs héroïques. Cela permet de ne pas prendre de retard tout de suite au début de partie, notamment contre les decks rapides, comme zoo.

Pyromancien sauvage : capable de faire des petites aoe d’un point de dommage, ce qui peut s’avérer embêtant vu votre pouvoir héroïque. Sa principale utilité sera à être utilisé avec l’égalité pour vider tout le terrain pour 4 de mana.

Faveur divine : l’un des moyens de pioche du deck. Préférez utiliser cette carte lorsqu’elle vous rapporte au moins 3 cartes, sauf si vous et votre adversaire possédez peu de cartes.

Chevalier de sang : grâce à son pouvoir, vous pouvez sortir une créature très puissante dès les premiers tours, alors que votre opposant n’aura pas encore le mana nécessaire pour ses anti-bêtes.

Garde-paix de l’Aldor : un moyen de contrôle des grosses créatures, tout en posant une créature en plus sur votre terrain.

Golem des moissons : un monstre qui nécessite 2 cartes (ou un pouvoir) à votre adversaire pour être neutralisé totalement.

Championne en vrai-argent : une arme est toujours un bon moyen de tenir le board adverse. De plus, les soins apportés ne sont pas négligeables.

Bénédiction des rois : transforme l’un de vos petits serviteurs en un solide gaillard, très efficace pour les trades, surtout si votre créature possède un bouclier divin.

Consécration : votre principale aoe. Utilisé avec le pyromancien sauvage, vous ferez 3 points de dommage à tous, tandis qu’avec égalité, vous nettoyez le terrain adverse.

Brise-sort : un silence, ce n’est jamais perdu et cela vous sauve de facheuses situations, tout en posant une bonne créature sur le terrain.

Défenseur d’Argus : cette carte vous donne un moyen de contrôle supplémentaire par son effet de taunt. Utilisé en début de partie, il rajoutera des points de dommages supplémentaires, tandis qu’en fin de partie, ce sera plutôt son effet de taunt sur vos grosses créatures qui sera utile.

Courroux vengeur : Une aoe différente de celles proposées d’habitude, car elle inflige des dommages différents aux monstres en face. Vous optimisez les chances de détruire le terrain adverse si vous jouez une de vos égalités avant. Peut aussi être utilisé pour infliger 8 points de dommage directement à votre opposant, mais ne faites ça que quand vous allez l’achever.

Commandant d’argent : une charge-bouclier divin, ça permet de gérer une créature adverse ou alors d’offrir un buff à votre chevalier de sang.

Marche-soleil : un taunt avec bouclier-divin, c’est une solide défense, notamment contre une armée de petites créatures. Attention toutefois au silence.

Champion de Hurlevent : vous possédez pas mal de petites créatures, y compris les tokens que vous générez, ce sera donc utile de les buffer.

Gardien des rois : permet de poser une créature solide tout en vous soignant.

Imposition des mains : vous soigne, mais surtout vous donne 3 cartes. Cela prend en général votre tour, donc assurez vous d’avoir un terrain solide avant de lancer ce sort.

Tirion Fordring : encore un taunt-bouclier divin, mais qui vous donne à sa mort une arme surpuissante. Cette dernière pourra infliger 15 points de dommages directement à votre adversaire, ou de contrôler le board, mais attention cette arme ne vous soigne pas.

Les principaux combos :

Egalité et pyromancien sauvage : rase le board complètement. Attention aux boucliers divins et aux auras des monstres, car elles peuvent sauver les serviteurs concernés.
Egalité et consécration : plus cher qu’avec le pyromancien sauvage, elle ne rase que le côté adverse du terrain, mais laisse donc votre terrain vulnérable à une contre-attaque.
Egalité et courroux vengeur : encore plus cher, avec un effet aléatoire, mais qui peut faire sauter les boucliers divins et tuer les créatures dans le même temps.
Chevalier de sang et les créatures avec bouclier divin : pour buffer votre chevalier de sang, vous possédez plusieurs créatures avec des boucliers divins. Pensez aussi que votre adversaire puisse en avoir.

paladin marteau vertueux justice

Comment jouer le deck ?

Ce deck est très solide et ce, à toutes les phases du jeu. Capable de gérer l’early, mais très solide en mid et en late game. Vous possédez en effet de nombreux moyens de gérer le board, que ce soit de faibles ou de puissantes créatures.
L’egalité, le brise-sort ou le garde-paix de l’Aldor sont des moyens de contrôler les créatures imposantes. Sinon, vous pouvez toujours utiliser vos taunts avec bouclier divin, qui forcent votre adversaire à utiliser plusieurs cartes pour le gérer en général.

Par ailleurs, vos créatures sont plus solides que la plupart des sorts d’aoe dont disposent vos adversaires. De plus, beaucoup d’entre elles nécessitent l’usage de plusieurs cartes ou effets pour les éliminer complètement.

Le reste de vos cartes est plutôt indépendantes les unes des autres, et ne nécessitent donc pas des combos de plusieurs cartes. Cela facilite donc la prise en main de ce deck, qui n’est pas le plus compliqué à jouer.

L’une des meilleures sorties possibles est la suivante :
Tour 1 : écuyère d’argent
Tour 2 : coin + chevalier de sang. Une 6/6 à ce stade du jeu est très difficilement gérable pour la majorité des decks.

Une sortie plus classique, mais tout aussi efficace :
Tour 1 : écuyère d’argent
Tour 2 : dragon féérique
Tour 3 : golem des moissons
Tour 4 : bénédiction des rois ou championne en vrai-argent ou défenseur d’Argus. Une consécration peut être indiquée si le terrain est difficile à tenir.

Cartes alternatives envisageables :

Cairne Sabot-de-Sang est un must-have à posséder dans ce genre de jeu, car il est extrêmement solide et endurant.
Manipulateur sans visage vous offre le loisir de copier une créature intéressante, ce qui tombe bien vu les cartes de votre jeu.
– Un drake azur est une bonne carte à ajouter dans ce genre de jeu, car elle permet de piocher une carte et une puissance des sorts.
– Un kodo déchainé permet de détruire une carte adverse tout en remplissant votre terrain d’une créature solide.
– Le yeti Noroît vous donne un solide tour 4, cependant vous possédez déjà beaucoup de cartes coûtant 4 cristaux de mana.
– Des prophètes du cercle terrestre permettent de changer l’orientation de votre jeu pour lui donner une optique plutôt de soins.

tirion fordring paladin

Avantages / Inconvénients :

Excellent contrôle de board.
– Permet de s’adapter à de nombreuses situations, et donc de gérer tous types de decks.
Beaucoup de soins.

Cher à crafter, car beaucoup de cartes légendaires et épiques.
Peu de mécanismes de pioche, bien que suffisant.
– Deck vulnérable aux silences.