Poster de Mal'Ganis dans Heroes of the Storm

Heroes of the Storm – Mal’Ganis annoncé : sorts, stratégies et faiblesses

Sentez-vous cette odeur de citrouille et de bonbons ? Blizzard l’a bien flairée, et nous propose un nouveau champion démoniaque en ce mois d’octobre. Après le sadique et foudroyant Méphisto, l’éditeur américain repart fouiner du côté d’Azeroth. Plus précisément, de la Légion ardente : le seigneur de l’effroi Mal’Ganis vient faire régner la terreur dans le Nexus en tant que tank à forte régénération.

En tant que Seigneur de l’Effroi, Mal’Ganis est une créature imposante. Boss bien connu des fans de WoW (en particulier les possesseurs de Wrath of the Lich King), le démon se révèle tout aussi increvable que dans Warcraft III. Son passif Toucher vampirique lui permet de voler la vie de ses adversaires à chaque fois qu’il les blesse, par une attaque ou un sort. Mutiler des champions guérit bien mieux le corrupteur d’Arthas, lui rendant 45% en PV des dégâts qu’il inflige. Simple et efficace.

Les griffes du néant

« Simple et efficace », ce pourrait être la marotte de Mal’Ganis. Son kit simple et accessible le rendra sûrement populaire auprès des nouveaux joueurs. Griffes gangrenées attaque dans une direction ciblée. Mal’Ganis se rue alors en avant pour donner un coup de griffes corrompues. Cette attaque peut être lancée trois fois de suite : au troisième coup, le nathrezim soulève littéralement ses victimes pour les étourdir. Mal’Ganis serait alors avisé de lancer Etreinte nécrotique, qui inflige des dégâts à tous les ennemis alentours et lui confère 25 points d’armure. N’oubliez pas que chaque blessure infligée vous rend des PV : lancer Etreinte nécrotique au sein d’un groupe de champions vous donnera un bon coup de pouce. De toutes façons, vous pouvez y aller : vos points d’armure vous protègent.

Pour coincer ses victimes, Mal’Ganis peut déployer les Ailes de la nuit. Après avoir pris son élan, le nathrezim décolle et use de ses ailes pour se déplacer plus vite. Tristement, il ne peut pas ignorer les murs. Cependant, tout champion ennemi survolé par Mal’Ganis sera plongé dans un profond sommeil. Alors oui, leur coller une claque va les réveiller ; mais quel meilleur moyen de bloquer une proie ou d’engager le combat ? Ailes de la nuit peut enchaîner directement après Griffes gangrenées pour un CC maximal, ou peut setup votre Etreinte nécrotique selon votre situation.

Le démon qui murmurait à l’oreille des hommes

Parlons des ultimes de Mal’Ganis. Vol de charognards disperse le seigneur de l’effroi en une nuée de chauve-souris, virevoltant dans les airs. Cela rend le démon parfaitement invincible. Pire, l’essaim vampirique inflige des dégâts de zone et se déplace à loisir. Le démon peut donc entailler les PV d’une équipe entière tout en se refaisant une santé sans prendre le moindre risque. Bien plus ciblé, Sombre conversion un héros ennemi d’une marque maudite. Après un instant de canalisation, les PVs de Mal’Ganis et du champion ennemi sont échangés en 3 secondes ! Mais gare au temps d’action : se balader aux portes de la mort pour piéger les inconscients est tentant, mais vous pourriez vous faire exécuter avant même de guérir.

Les talents de Mal’Ganis sont des plus utiles pour garder votre équipe en vie. Au niveau 1, Aura vampirique propage le vol-de-vie de Mal’Ganis à ses alliés proches. Ainsi, chacun est plus apte à rester dans le combat et soutenir le nathrezim. Bien plus agressif et disponible au niveau 16, Rage aveugle aveugle temporairement le seigneur de l’effroi. En l’échange de quoi, il peut déchaîner ses Griffes gangrenées à volonté, sans coût en mana. De quoi faire des ravages si vous avez un bon instinct (ou une Maiev à vos côtés). Charognards acharnés, au niveau 20, améliore le Vol de charognards. Lorsque la capacité prend fin, des chauve-souris poursuivent les champions ennemis proches, et les endorment à l’impact. De quoi sérieusement handicaper une équipe entière.

Quelques failles dans la cuirasse

Conçu afin d’être indestructible, une vraie machine à guérison, Mal’Ganis n’est pas moins terni par quelques faiblesses. La réduction de soins blesse gravement le seigneur de l’effroi, lui dérobant sa principale méthode de survie. Ana est donc un excellent counterpick. Avec leurs talents, des champions comme Varian et Garrosh peuvent aussi entraver le démon de la Légion ardente. Mal’Ganis est aussi un champion à très courte portée. Une fois qu’il a brûlé ses Ailes de la nuit, il lui est difficile de vous atterrir dessus. Profitez de sa lenteur et de sa faible portée pour le tuer de loin, ce qui l’empêchera de se guérir.

Mal’Ganis est d’ores et déjà disponible sur le PTR. Sachez que le commun des mortels pour l’acheter dès le 16 octobre 2018.