Poster de Soul Calibur VI

Soul Calibur VI – Guide des personnages

Xianghua

Xianghua est une épéiste usant d’une lame courte, possédant une faible puissance de frappe. Toutefois, elle est capable d’enchaîner moult combos pour infliger de lourds dégâts. De plus, son véritable atout réside dans son système de feinte. Pour semer la confusion, Xianghua peut feinter avec presque tous ses coups, initiant une attaque puis l’annulant pour frapper autrement. Afin de mieux acculer l’adversaire et le mener à la faute, plusieurs des coups de l’épéiste infligent un Guard Impact, déstabilisant leur victime. Sa bonne vitesse lui permet de rester évasive tout en attaquant. Dans Soul Calibur VI, Xianghua gagne une nouvelle posture accroupie, pour esquiver les attaques hautes. De là, elle peut lancer plusieurs attaques inédites, et bien sûr feinter ou adopter une nouvelle position au besoin. Veillez à véritablement varier vos attaques pour ne pas devenir prévisible.

Yoshimitsu

Yoshimitsu, porte-étendard de Soul Calibur et vétéran de Tekken, revient comme toujours avec un nouveau design. Surtout, son katana et ses postures loufoques sont de retour : hélicoptère, assis en tailleur, méditation… l’excentrique samouraï n’a pas perdu de son audace. Avec des capacités aussi variées que la lévitation, la guérison et la téléportation, le plus dur reste de lier toutes ces compétences ensemble pour former des combos efficaces, et pas simplement attaquer dans le vent en espérant qu’une attaque touche au hasard. Être véritablement efficace avec Yoshimitsu demande de l’entraînement pour savoir quelle posture utiliser au bon moment.

Le katana maudit de Yoshimitsu a soif des âmes de ses victimes. La conséquence ? Frapper vos adversaires avec votre lame peut provoquer un Soul Steal, où Yoshimitsu dérobe un fragment d’âme pour remplir sa jauge de super. En retour, il peut dépenser sa jauge de super pour renforcer certains de ses coups normaux, pour encore plus varier son jeu. Cependant, Yoshimitsu possède une quantité bien définie de frappes au katana capable d’absorber l’âme de son adversaire. Vous serez naturellement tenté de les spammer pour gagner l’avantage : gare à cela, car vous deviendrez prévisible et facilement punissable.

Zasalamel

Clôturant le casting de Soul Calibur VI, Zasalamel revient. Absent de la série depuis Soul Calibur IV, l’ancien boss final de Soul Calibur III se distingue par sa faux et ses pouvoirs temporels. Son arme particulière lui confère une longue portée, le rendant adepte des combats à moyenne et longue distance. Pour piéger son adversaire et le déstabiliser, plusieurs de ses attaques harponnent sa victime pour l’attirer à lui : ce rapport particulier au positionnement peut aussi vous nuire, car Zasalamel est assez mauvais au corps-à-corps. Heureusement, lorsqu’il tire un adversaire en garde à lui, le faucheur tend à avoir l’avantage au niveau des frames. Il est nécessaire de jouer avec le hit stun des attaques de Zasalamel pour tisser une offensive solide et sans faille, en étourdissant votre adversaire un maximum.

Pour capitaliser sur cette tactique, Zasalamel dispose de ses pouvoirs temporels. Avec certaines attaques, le faucheur peut amasser jusqu’à 3 stacks de Malédiction sur sa victime. En consommant des stacks de Malédiction, Zasalamel peut tout bonnement arrêter le temps. Il reste capable de se mouvoir à son aise, ce qui lui permet de se repositionner ou d’attaquer à son gré. Cependant, il est nécessaire de trouver le temps d’invoquer ce sort. Garder son adversaire à distance est donc primordial : une composante cruciale de Zasalamel. Gardez en tête que son gameplay atypique est exigeant et demande de l’entraînement avant de le maîtriser.