League of Legends – Un grand chelem pour les SKT T1 !

League of Legends – Un grand chelem pour les SKT T1 !

Pour la première fois, une équipe de League of Legends a remporté les trois plus grands trophées des divers championnats mondiaux.

En effet, l’équipe coréenne SK Telecom T1 a réussi à s’imposer le dimanche 15 mai 2016 sur le territoire de l’Amérique du Nord face à l’équipe Counter Logic Gaming 3-0 et ainsi remporter le MSI (Mid-Season Invitational), un titre qu’ils avaient loupé de peu l’année dernière. L’équipe SKT T1 règne désormais sur les championnats mondiaux de League of Legends puisqu’elle vient d’acquérir le dernier trophée qui manquait à son étagère ; celui du Intel Extreme Masters World Championship qui leur procure ainsi le « trio gagnant ». D’un côté, ce n’est pas surprenant, la structure a été présente sur la scène de l’eSport depuis plus de 10 ans, grâce à un solide support interne.

L’équipe est la force dominante sur la scène de la Corée du Sud, gagnant à la fois le summer split l’année passée, et le spring playoffs cette année. S’il n’y avait aucun doute sur le titre de meilleure équipe du monde, les joueurs SKT T1 ont également imposé leur statut individuel en tant que champions concernant chacun des cinq rôles au sein du jeu.

L'équipe SKT T1 soulevant le trophée du MSI 2016.

L’équipe SKT T1 soulevant le trophée du MSI 2016.

Pendant le MSI, qui s’est déroulé à Shanghai (Chine) ces dernières semaines, l’équipe a commencé sur un pas hésitant pendant la première phase de la compétition, en perdant 4 parties d’affilées, mais en terminant avec brio ! Dans leur match de demi-finale contre l’équipe chinoise Royal Never Give Up, chacun des joueurs a pu démontrer avec succès pourquoi l’équipe est considérée comme la meilleure mondiale : aucune mort ne sera concédée de leur côté, un petit exploit en soi donc après un début désastreux. Ce contrôle « suprême » des team fights a ainsi perduré pendant leur match contre l’équipe Counter Logic.

Dans leur premier match, ils ont pu obtenir plusieurs kills dès le début de la partie et ont pu profiter du snowball (effet boule de neige) pour devenir plus solide au fur et à mesure que le temps avançait. Avec un draft de champions late game l’équipe réussira avec succès à obtenir un Ace (l’équipe adversaire ne possède plus aucun personnage vivant) aux alentours des 34 minutes de jeu, et ainsi terminer le Nexus. Dans la seconde partie, les deux équipes ont repris exactement les mêmes champions, mais cela n’a pas du tout aidé les Counter Logic, qui réaliseront plusieurs erreurs en milieu de partie, ce qui permettra aux SKT T1 de s’imposer à nouveau. La troisième partie a pu voir l’équipe sud coréenne profiter encore une fois du snowball, en prenant notamment un contrôle total des objectifs et donc de la map. Avec une telle domination des SKT T1, ce sont les fans de la structure Counter Logic qui ont dû être déçus mais il faut rappeler que ce fut la première fois qu’une équipe venant d’Amérique du Nord atteignait une finale internationale sponsorisée par Riot Games.

Dans l’interview accordée aux joueurs après le match, la star des SKT T1 Lee « Faker » Sang-hyeok semblait ravi des résultats et n’a pas pu s’empêcher de taquiner une fois encore tous ses collègues de la scène League of Legends en déclarant: « Il y aura plus de championnats et de tournois à l’avenir; et je veux tous les gagner » !