Alien Isolation – Pas de suite

Alien Isolation – Pas de suite

Considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs survival horror de ces dernières années et clairement comme la plus parfaite et fidèle retranscription de l’univers de Ridley Scott dans le monde vidéo-ludique, Alien Isolation a su marquer les joueurs dans le bon sens. Hypnotisés par une ambiance graphique et sonore magistrale, un level design soigné et un xénomorphe possédant l’une des plus incroyables I.A de l’univers du jeu vidéo, les joueurs étaient de toute évidence en attente d’une suite, même si SEGA annonçait que les ventes n’étaient pas à la mesure de leurs attentes ( 2,1 millions de copies vendues).

alien-isolation

Qui plus est, très peu de temps après la sortie du jeu et son lot de critiques alléchantes, les développeurs, le studio The Creative Assembly (série des Total War), ne cachaient pas leur désir de créer une suite à ce cauchemars, alors que déjà bouillonnaient des débuts d’idées pour le jeu. Gary Napper annonçait notamment qu’il souhaitait que le jeu ne prenne pas une tournure à la Aliens de Cameron, où le joueur serait confronté à plusieurs xénomorphes, mais bien à un face à face avec un seul Alien dans des environnements plus labyrinthiques et plus grands.

Mais aujourd’hui, tout semble tomber à l’eau. En plus d’avoir éjecté le projet cinématographique de Neill Blomkamp, les nouveaux désirs de Ridley Scott pour la série Alien, faire une trilogie de films reliant Prometheus et le tout premier Alien, font que la suite d’Alien Isolation semble devenir un rêve lointain.

Ridley Scott directs a scene

Ridley Scott

Ridley a annoncé qu’il voulait être le seul à avoir le contrôle sur sa série, quel que soit le média et ce tant que sa trilogie ne serait pas finie. Pour lui, personne d’autre ne doit toucher à Alien…

Dommage, car la série de jeu vidéo vidéo Isolation marquait une très belle nouvelle licence dans le monde du survival horror, qui ne se porte pas au mieux de sa forme. Espérons que Mr Scott nous offre de très bons films pour rattraper cet égoïsme artistique.