Assassin’s Creed Syndicate – Tout ce qu’il faut savoir

Ubisoft a fait les choses en grand hier pour l’annonce du prochain opus d’Assassin’s Creed. Celui que l’on pensait s’appeler Assassin’s Creed Victory sera en réalité Assassin’s Creed Syndicate. Les rumeurs de l’an passé avaient vu juste puisque ce nouvel opus verra le jour à Londres en l’an 1868, la ville étant alors en pleine révolution industrielle. Le jeu mettra en scène un certain Jacob Frye et sa soeurette, Evie, tous deux ayant été élevés par la guilde des Assassins. Si ces informations ne sont finalement pas une surprise (les fuites chez Ubisoft sont toujours aussi prévisibles) on en a tout de même appris un peu plus sur le contenu du jeu, les nouveautés proposées, ainsi que les différentes versions qui devraient voir le jour. Voici donc ce qu’il fallait retenir de ces annonces.

Qui ? Où ? Quand ?

Jacob Frye est un donc un jeune assassin plutôt rebelle qui fonce dans le tas sans vraiment se poser de question. Véritable tête brûlée il fait évidemment penser à Arno et est en parfaite opposition avec sa sœur Evie beaucoup plus posée et réfléchie que lui. Deux personnages pour deux façons de jouer bien différentes. Lorsque le joueur se baladera librement dans le monde ouvert il pourra à tout moment passer de l’un à l’autre. Par contre, durant les différentes missions que proposera le jeu le personnage sera imposé par le scénario. Ce denier nous propose donc de nous projeter dans un Londres en pleine révolution industrielle frappé de plein fouet par la nouveauté du moment : la guerre des gangs. En effet ce début de l’ère moderne voit apparaître de nouvelles technologies et l’économie est plus florissante que jamais. Malheureusement seule une partie de la population profite de l’argent généré par cette industrie et les disparités entre les riches et les pauvres ne font que s’accentuer. Les plus démunis s’organiseront alors en bandes pour protester contre les injustices de ce nouveau monde. Forcément les Assassins seront de la partie et bien évidemment ils ne s’aligneront pas aux côtés des plus aisés. La raison derrière tout ça ? La présence des Templiers parmi l’élite Londonienne qui gouverne d’une main de fer et profite des inégalités.

Voilà donc pour le contexte de ce nouvel opus d’Assassin’s Creed qui, mine de rien va être à l’origine de plusieurs changements au niveau du gameplay.

L’évolution dans la continuité et en solitaire

La première vidéo de gameplay diffusée elle aussi hier montre donc ce à quoi on pourra s’attendre. La première grosse évolution se situe au niveau des affrontements puisque, contrairement aux opus précédents, l’époque ne se prêtait pas vraiment aux combats à l’épée. Discrétion oblige les membres de gangs se servaient généralement d’armes faciles à dissimuler et donc petites par définition. On peut d’ailleurs le voir dans les trailers diffusés hier, les différentes intervenants se servent de hachoirs, de couteaux légers et autres matraques courtes. La conséquence directe de ce changement c’est que les combats devraient gagner en nervosité et brutalité. Certes on nous promet la même chaque année mais à bien y regarder on peut tout de même noter que rarement, dans un Assassin’s Creed, les impacts de coups et les enchaînements ont été si bien portés.

Et si on retrouve encore une fois la fameuse lame cachée des assassins on pourra noter que Jacob utilise également un poing américain et on s’intéressera surtout au grappin, grande nouveauté de cet opus. Un gadget fort pratique pour atteindre les hauteurs de Londres en un temps record qui pourra se transformer en tyrolienne histoire de voler de toit en toit sans jamais poser le pied au sol. Enfin, autre nouveauté importante, toujours induite par le contexte historique, la présence de nombreux véhicules tels que les carrioles, carrosses, trains ou bateaux à vapeur. Dans les quartiers de Londres (sept au total) on pourra traverser les ruelles en sautant de carrosse en carrosse ce qui enrichira encore un peu plus les possibilités de parkour. Il sera également possible de les conduire pour partir à la poursuite de ses cibles ou pour fuir ses poursuivants et même, le cas échéant, se cacher à l’intérieur histoire de passer inaperçu.

Enfin pour terminer sur une note un peu plus surprenante, sachez que Assassin’s Creed Syndicate ne devrait pas proposer de composante multijoueur. Marc-Alexis Côté, le directeur créatif du projet l’a en effet confirmé hier, en précisant que les neufs studios impliqués dans le développement de ce nouvel opus étaient tous concentrés sur l’expérience solo dans le but de vraiment soigner la narration des aventures des Frye.

Et maintenant: Payez !

Car oui Ubisoft ne perd pas de temps lorsqu’il s’agit de parler business. Avant toute chose, et là encore ce n’est une surprise pour personne, le jeu aura bien le droit à son Season Pass. Autant être clair dès le début même si, comble du n’importe quoi, on ne sait rien de son contenu. Douce ironie ! Ce Season Pass sera accessible directement pour tous ceux qui achèteront la Gold Edition d’Assassin’s Creed Syndicate. Une édition qui ne contiendra rien de plus, hormis le jeu bien évidemment. Pour le reste on aura le droit à plusieurs versions collectors différentes histoire de bien laisser le choix au consommateur.

La toute première se nomme la Rooks Edition, sera vendue 69,99€ et contiendra en plus du jeu: une jolie boite spéciale, la bande son, les DLC Runaway Train et La Conspiration de Darwin et Dickens, une carte de Londres et un artbook.

Un peu plus chère (89,99€), la Charing Cross Edition rajoutera simplement à ce contenu une figurine de Jacob. Bien sur l’édition se présentera dans une boite un peu plus dodue.

assassin-s-creed-syndicate-rooks-edition

assassin-s-creed-syndicate-charring-cross-edition

Enfin on termine avec la Big Ben Collector’s Case. Une edition un peu particulière puisqu’elle sera exclusivement vendue par l’intermédiaire de Uplay et coûtera la modique somme de 139,99€. Pour ce prix le joueur aura le droit au contenu de la Rooks Edition avec la même figurine que la Charing Cross Edition mais sur un support un peu plus conséquent (jugez par vous même sur l’image ci-dessous), un steelbook, une flasque à whisky, le season pass, et une lithographie. Le tout dans une boite encore plus grosse.

assassin-s-creed-syndicate-big-ben-edition

Voilà. Il ne reste plus qu’à dévoiler la date de sortie puisque Assassin’s Creed Syndicate est dors et déjà daté. Et c’est le 23 octobre qu’il débarquera sur Xbox One et PlayStation 4, le PC quant à lui devant se contenter d’un vague « durant l’automne ». Le jeu ne sortira donc probablement pas avant 2016, les premières dates annoncées étant rarement définitives.