battlefield 1 e3 2016

Battlefield 1- L’armée française sort de l’ombre

A défaut de respecter l’Histoire, DICE tient sa promesse avec Battlefield 1 en teasant l’armée française qui fera l’objet d’un futur DLC.

L’Histoire commence enfin à reprendre ses droits dans Battlefied 1 puisque les poilus vont surement débarquer dans un prochain DLC intitulé « They Shall Not Pass ». Par un teasing subtile ne gâchant rien au plaisir, DICE a publié sur Twitter un « Soyez prêt » dans la langue de Voltaire et un artwork de soldats en bleu horizon ouvrant le feu sur des allemands et en premier plan le drapeau bleu, blanc, rouge. Le tout dans un couloir de fort suggérant, à mon humble avis, la prise du Fort de Vaux à Verdun en 1916, un haut fait d’arme de l’armée française durant cette bataille symbole de l’esprit de résistance français mais aussi une des plus meurtrières. Les défenseurs français ont tenu la place forte jusqu’à épuisement des munitions et des vivres avant de se rendre. Les soldats allemands ont fait une haie d’honneur au Commandant Raynal et à ses hommes afin de souligner le courage et la combativité dont ils ont fait preuve durant l’attaque du fort.

Battlefield 1 se penche enfin sur la Première Guerre Mondiale

A la lumière de ces évènements et de tant d’autres, on comprend difficilement pourquoi DICE a choisi de nous offrir une expérience si peu proche de la réalité avec ce Battlefield 1. La vision du conflit est extrêmement américano-centrée (Pour une intervention tardive dont la France a du payer la note) et le gameplay est plus proche de ce que l’on pourrait attendre d’un jeu basé sur la 2ème guerre mondiale. La campagne solo ne propose qu’une série de missions, certes distrayantes, mais qui ne représentent en rien la cicatrice toujours béante de la Première Guerre Mondiale. Seules les explications durant les temps de chargement sont de nature à donner des informations sur ce conflit majeur. L’absence remarquée de l’armée Française et Russe avait provoqué un émoi chez nombre de personnes mais aussi dans le milieu scientifique qui y voit une façon pour un média de refaire l’Histoire à sa sauce. Michaël Bourlet spécialiste de la question a d’ailleurs qualifié Battlefield 1 de « grand spectacle sans réalité historique » et apparemment aucun historien ne semble avoir été consulté lors du développement du jeu … On a de quoi être effrayé sur la façon dont est transmise l’Histoire par un média quand son audience est plutôt jeune et influençable.

DICE va donc rattraper un peu le train de l’histoire avec ce DLC. Nous savons qu’il sortira en mars 2017 et fera partie de l’expansion pack. Le contenu est plus mystérieux. On peut se laisser à rêver à quelque chose de plus consistant comme une petite campagne solo et des cartes sur les opérations de l’armée française… Voyons voir si DICE saura se racheter aux yeux de l’Histoire et de la mémoire.