Xbox One and a half phil spencer

Pas de Xbox 1.5, selon Phil Spencer

La course des consoles de salon ne serait plus un sprint, mais une épreuve de fond. C’est en tout cas ce que laissent suggérer les rumeurs à propos d’une PS4K qui viendrait proposer plus de puissance aux joueurs qui en ressentiraient le besoin. Sur ce terrain glissant, le patron de la division Xbox, Phil Spencer, annonce qu’il n’ira point.

Pourtant, le bougre a récemment déclaré que Microsoft oeuvrait pour « Désunir la plateforme software de celle du hardware sur laquelle elle fonctionne« . En clair, le développement d’un jeu pourrait ne plus être assujetti à la plateforme physique qui l’accueille. Pas forcément très rassurant pour le consommateur. Pourtant, Phil Spencer a clarifié ses propos, expliquant qu’il n’était pas fan de l’idée d’une « Xbox One and a half« , une Xbox One et demi.

Une charge à l’encontre de Sony, principal rival de Microsoft sur le marché, qui serait selon plusieurs sources en train de travailler à une PS4K (ou PS4.5, c’est selon) qui décuplerait la puissance de la machine actuelle. Selon l’éminence grise de la division Xbox, Microsoft est satisfait de sa machine, et n’ambitionne que davantage d’harmonisation entre celle-ci et Windows 10, désormais bien installé sur les PC du monde entier.

Pour nous, notre Box se porte bien. Elle est performante, fiable, les serveurs sont en bon état. Si nous voulions faire un pas en avant avec quoi que ce soit, je veux que ce soit un changement substantiel pour les joueurs – une remise à niveauPhil Spencer

En d’autres termes : pas de nouvelle machine avant la prochaine génération de consoles. Voilà qui vient mettre à mal les rumeurs dont nous parlions plus haut. Il serait en effet inédit que le marché se segmente de la sorte. Jusqu’ici, les générations de consoles se sont toujours plus ou moins talonnées. Mais voir arriver sur le marché une console plus performante (la PS4K supposée) si tôt dans le cycle viendrait perturber un équilibre établi de longue date. Possible, pas possible ? Difficile de juger des répercussions sur le marché. Une chose est sûre : rien ne l’est.