Destiny – Le compositeur gagne son procès

Destiny – Le compositeur gagne son procès

Cette histoire trouve son début avant la sortie du jeu Destiny, développé par Bungie et édité par Activision, avec le licenciement du compositeur de la musique, Martin O’Donnell. Celui-ci a alors contre-attaqué en saisissant la justice américaine et en affirmant que Bungie n’a pas tenu les termes de son contrat et qu’il a été viré « sans raison valable ». Ce contrat stipulait, entre autres, qu’il devait toucher des actions et des parts sur les bénéfices engrangés par les ventes de Destiny.

Les circonstances du licenciement ont été rendues publiques par le biais du compte rendu de décision de justice qui résume les faits. En effet, Martin O’Donnell a composé l’intégralité de la musique se trouvant dans le jeu avec la participation de Paul MacCartney notamment. Or, durant la présentation du jeu à l’E3 2014, la musique du trailer diffusé avait tout bonnement été remplacée par une autre, composée dans les studios d’Activision. Suite à cela, un conflit et une certaine tension se sont installés entre O’Donnell et Bungie-Activision. Le compositeur aurait fait preuve d’insubordination ce qui aurait conduit à son licenciement.

Destiny - Martin O'Donnell

La justice a finalement tranchée en donnant raison à Martin O’Donnell contraignant Bungie à payer la somme de 142 500$ au compositeur alors qu’un versement de 95 000$ avait été effectué au cours de l’été 2014 afin de rembourser le travail impayé, les vacances ainsi que divers frais. De plus, 192 1887,5 actions vont lui être données, la valeur réelle de ces actions étant inconnue car Bungie n’est pas cotée en bourse.

Je suis heureux que tout cela soit fini, et je suis prêt à tourner la page. Martin O’Donnell

Aujourd’hui, Martin O’Donnell a fondé son propre studio de développement de jeux vidéo, Highwire Games, avec quelques anciens de chez Bungie.