Devil's Third Online ferme ses serveurs

Devil’s Third Online s’apprête à fermer ses serveurs

Décidément, Devil’s Third n’a pas la cote. Après l’arrêt de son multijoueur sur Nintendo Wii U, c’est désormais Devil’s Third Online, sa déclinaison sur PC, qui ferme ses serveurs, avant même une sortie Européenne ou Nord Américaine.

Devil’s Third, c’était pas loin de devenir une arlésienne, et peut-être que ça aurait été mieux ainsi… Le titre est en effet passé par pas mal de phases pas très folichonnes depuis son annonce à l’E3 2010. A l’époque, le jeu de Valhalla Game Studios était d’ailleurs prévu sur PlayStation 3 et Xbox 360, et devint une exclusivité Wii U par la suite, sans trop de raison apparente. Une occasion pour la console de Nintendo de briller en exposant sa capacité à accueillir des jeux matures réussis… Toutefois, tout ne s’est pas passé comme prévu. Plutôt attendu par les amateurs de jeux d’action, tout particulièrement parce qu’il était imaginé par Tomonobu Itagaki, un ancien de la Team Ninja à qui l’on doit notamment la série Ninja Gaiden, le titre s’est révélé décevant à plus d’un titre.

Si Tomonobu Itagaki croit dur comme fer à la qualité de son jeu, et qu’il est vrai que ce dernier n’est pas entièrement dénué d’intérêt, Devil’s Third ne fait toutefois pas l’unanimité, et c’est peu de le dire. Le titre, paru en août 2015, est un total échec commercial et laisse la critique de marbre. Moins d’un an plus tard, Nintendo et Valhalla Game Studios évoquent déjà l’arrêt de son mode multijoueur, pourtant l’un de ses points forts, qui compte malheureusement trop peu de joueurs.

Bonjour et au revoir Devil’s Third Online

Histoire de contenter les amateurs de ce mode multijoueur ne manquant pas de sel, Valhalla Game Studios avait toutefois eu la riche idée de réaliser une version PC de Devil’s Third destinée uniquement au jeu en ligne. Portant le nom très original de Devil’s Third Online, le titre sortait en mai 2016 au Japon, avant d’être accueilli en Russie dans le courant de l’année. Bien évidemment, une parution Nord Américaine et Européenne était aussi d’actualité.

Mais c’était sans compter sur ce nouveau coup de théâtre, qui clôturera définitivement la série de malchance du titre. En effet, à l’instar de son grand frère sur Wii U, Devil’s Third Online fermera ses serveurs sous peu, le 27 mars prochain pour être plus précis. Adieu donc tout espoir de le voir débarquer dans nos contrées, et adieu à la licence de Tomonobu Itagaki, qui aura décidément enchaîné les crasses avant ce final tout aussi misérable… Espérons juste que cela ne découragera pas une bonne fois pour toute Tomonobu Itagaki et son équipe de faire du jeu vidéo, car bien qu’il soit critiquable sur bien des aspects, Devil’s Third n’en demeure pas moins une expérience pas inintéressante.