Dofus : l’île Nowel est de retour

Dofus : l’île Nowel est de retour

Oh ! Oh ! Oh! Chers aventuriers, c’est Papa Nowel qui vous parle. En ce mois de descendre 636, mon île fait surface pour quelques semaines. J’ai prévu de vous permettre l’accès à mon domaine, l’île Nowel, dès aujourd’hui, 8 descendre et ce jusqu’au 5 javian.

D’ailleurs regardez j’ai retrouvé dans mes albums une photo de certains courageux qui m’ont rendu visite l’année dernière :

J’espère voir de nouvelles têtes cette année, qui pourront découvrir tous les secrets de mon île mais aussi les personnes qui y vivent : l’Abominable Yiti des Neiges, le Kanigrou Hivernal, la Dragodinde de Nowel Fougueuse… Sans oublier le Minotoboule de Nowel. Mais attention, le Minotoboule de Nowel n’est pas très commode et si vous n’êtes pas au minimum niveau 170 je ne vous conseille pas de vous y frotter !!! Si par contre vous êtes assez courageux pour l’affronter,  vous serez récompensés par un titre, Ô combien honorifique, de « Noweliste », mais aussi obtenir le fameux Bouclier Qui Pète ! Donc à vos gaz, prêts… Partez !

Mais ce n’est pas tout ce qui vous attend, chers nouveaux aventuriers !

Vous pourrez accéder à trois donjons spécifiques : ceux du Sapik (niveau 1 à 70), du mien, le Papa Nowel, (71 à 130) et du Père Fwetar (il n’est pas très sympas celui là) (131 à 200). Bien sûr tous ces efforts sont généralement récompensés, et vous pourrez trouver dans ma hotte des parchemins ou des familiers.

Mais que serait les fêtes de Nowel si vous ne les partagiez pas avec des amis. Vous pourrez ainsi tenter de résoudre l’énigme de la mystérieuse salle des Dalles… (en parlant de dalle je vais aller me faire un petit encas).. Profitez également de mon hospitalité pour accomplir des quêtes répétables pour gagner des cadeaux rares, et échangez vos impressions, mais surtout des objets, avec les Was Mages en goguette !

Quels que soient vos exploits sur mon île, mes lutins vous ont préparé à tous 2 cadeaux :  le chapeau et la cape Papa Nowel.

Ne manquez pas votre rendez-vous avec l’histoire : il y a sûrement quelqu’un qui compte sur vous !

Je vous laisse, il y a déjà des aventuriers qui toquent à ma porte !