Dying Light - Bad Blood

Dying Light – Les développeurs travaillent sur un mode Battle Royale

Après les succès de PUBG et de Fortnite, la mode des Battle Royale n’en fini pas de conquérir de nouveaux terrains. C’est donc naturellement au tour du jeu Dying Light de proposer un mode BR à sa sauce avec un supplément zombie en prime.

Décidément, le nombre de jeux proposant leur revisite du mode Battle Royale grimpe de jour en jour. Après divers nouveaux projets et des ajouts dans des titres existants, Techland tente sa chance. Le studio polonais lancera prochainement la mise à jour Bad Blood. Celle-ci comprend donc un mode BR qui verra s’affronter six joueurs sur une carte choisie aléatoirement. Les développeurs changent un peu les habitudes des joueurs en ajoutant les zombies dans l’histoire. Ainsi, les participants devront à la fois se méfier des autres joueurs mais également des hordes de zombies qui pulluleront sur le terrain.

Dying Light - Battle Royale

Il ne peut en rester qu’un !

Des mécaniques bien huilées

Malgré la présence des zombies et le nombre de joueurs assez limité, le gameplay du jeu reste inchangé. De plus, le déroulement des parties ne révolutionnera pas le genre. L’aventure commencera toujours par un largage aérien et il faudra bien fouiller la zone pour trouver de l’équipement intéressant. Néanmoins, les joueurs auront à remplir un objectif. La survie du plus fort n’est plus seulement la seule raison de vaincre. En effet, les participants devront également récolter des échantillons en tuant des zombies. Une fois cinq de ces échantillons trouvés, le joueur atteindra la zone d’extraction afin de sortir de la zone en vie.

Cette nouvelle mise à jour de Dying Light n’est pas encore datée. Néanmoins, il est possible d’en avoir un aperçu grâce à une vidéo diffusée par le site IGN et visible ci-dessous. L’extension est encore en version pré-alpha, les développeurs travaillant toujours dessus. Bad Blood devrait tout de même débarquer cette année et relancer un peu le jeu qui s’est bonifié avec le temps.