LCS Summer Split Playoffs Paris

Esport – Nouveaux détails sur la finale du Summer Split EU

Alors que les Up&Down battent leur plein cette semaine, des détails sur les phases finales du Summer Split ont été dévoilés.

Après Hambourg lors des playoffs du Spring Split, c’est au tour de Paris de recevoir le 2 et 3 septembre la crème des équipes européennes. Prenant place au sein de l’Accorhotels Arena, FNATIC, H2K, G2, Splyce, UOL et Misfits tenteront de décrocher le titre de meilleure équipe européenne. La récompense sera même triple puisqu’une place qualificative pour les Worlds 2017 et 200.000€ seront aussi en jeu. Face à ces enjeux, les rencontres promettent d’être passionnantes après un Summer Split déroutant. Se déroulant en BO5, nul doute que les équipes expérimentées seront avantagées.

Le roi est mort, vive le roi !

FNATICDepuis le départ de sa génération dorée, FNATIC entamait une longue traversée du désert. Incapable de rivaliser avec G2, l’ancien monarque européen délaissa sa couronne durant 3 splits consécutifs. Mais depuis le Rift Rivals, FNATIC semble avoir repris de sa superbe. Usant de picks inattendus comme Kayn mid ou Kennen ADC, l’équipe anglaise a réussi à s’arroger la première place de son groupe. Dominateur sur la faille – comme le faisait remarquer GuySake -, le seront-ils durant des matchs couperets ?

Une couronne fragilisée ?

g2La chute de Fnatic coïncidait avec l’émergence de G2. Intraitables en Europe lors des trois derniers splits, ils remportèrent systématiquement le titre de meilleure équipe européenne. Mais ce dernier split a dévoilé plusieurs faiblesses. Face à Fnatic tout d’abord, leur infligeant la moitié de leur défaite du split. A l’international ensuite, avec un Rift Rivals occultant une performance remarquée au MSI. Ces phases finales s’annoncent ainsi être le lieu de l’affrontement tant attendu entre les deux derniers rois européens.

La force tranquille

H2KMoins glamour mais tout autant redoutée, H2K est, tel les San Antonio Spurs en NBA, symbole de la constance. Présente depuis 6 splits en LCS, l’équipe anglaise a participé par deux fois aux Worlds. En Europe, seul FNATIC peut se targuer d’avoir plus d’apparitions que H2K. A la recherche d’une troisième qualification consécutive, H2K pourra compter sur Odoamne et son calme légendaire.

Quid des outsiders ?

Au-delà des trois favoris, trois autres équipes chercheront à créer la surprise durant les phases finales. UOL tout d’abord, représente le principal outsider. Capable du pire comme du meilleur, les licornes détonnent avec les autres équipes. Affublée de leur mascotte fétiche, UOL a régulièrement stupéfait grâce à son style de jeu atypique et spectaculaire. Mais ce style de jeu sera-t-il suffisant face aux cadors susnommés ? Du côté des deux autres équipes, ces phases finales permettront avant tout d’engranger de l’expérience. Bien que la précédente équipe Splyce s’était qualifiée pour les Worlds 2016, l’actuelle devra enchaîner plusieurs exploits afin d’égaler leur aîné. Quant à Misfits, une fin de saison désastreuse a dissipé l’euphorie de début de saison. Tout comme Vitality en 2016, Misfits s’est écroulé depuis le changement de méta. Malgré la présence de PoE, difficile de les voir atteindre la finale du Summer Split. Seront-ils nous faire mentir ?

Afin de vous retranscrire l’événement, Cooldown sera présent à l’Accorhotels Arena. N’hésitez pas à prendre vos tickets si vous désirez côtoyer notre équipe sur place.