cwl-champs

Esport – Les représentants français éliminés du CWL Champs

La phase des groupes terminée, l’heure est au premier bilan. Malgré la présence de trois équipes françaises, aucune n’a su se qualifier pour la phase suivante.

Les années passent et se ressemblent pour la scène française. Depuis la double qualification de la Team Vitality en 2014, plus aucun représentant français n’a pu goûter aux phases finales du CoD Championship. Top 16/24 ou 24/32 pour Vitality.X, Hypergames et Ascentia en 2015, idem pour Supremacy et Vitality en 2016 et de nouveau en 2017 pour Supremacy, Vitality et eRa. Malédiction ou régression, cette fin de tournoi prématurée est bien dommageable pour une scène risquant de tomber en désuétude.

Pourtant, la première apparition de Vitality apparaissait prometteuse. Perdant certes leur série face à Rise Nation, les maps furent systématiquement disputées. Aucun blow-out n’eut lieu et l’équipe à tête d’abeille eut même le mérite de prendre une map aux américains. Toutefois, malgré un niveau de jeu intéressant, ils durent s’incliner face à Supremacy et Luminosity. Les regrets seront justifiables dans l’esprit de Wailers et dans ceux de ses coéquipiers, à l’inverse de Supremacy.

Un leader peu en vue

En effet, si Supremacy se positionne devant Vitality dans le groupe D cela n’est qu’apparence. Auréolés du statut de meilleur représentant des couleurs tricolores, les Supremacy ne l’ont que peu démontré. Malgré une victoire – serrée contre Vitality -, ceux-ci se firent sweeper par deux fois face aux américains. Face à Luminosity – favoris pour le sacre -, les Supremacy concédèrent un 100-points club dès le premier hardpoint. Pour les maps suivantes, le rouleau compresseur américain se déploya après avoir été malmené lors de la recherche & destruction. Face à l’autre écurie américaine – Rise Nation – la désillusion fut semblable, laissant un goût un peu amer quant à cette fin de saison.

Pour notre troisième représentant, eRa Eternity comptant en son sein Zayrox, les matchs furent expéditifs. Sweepé par 2 fois par Red Reserve et FaZe, ils s’inclinèrent une troisième fois face à la Team Allegiance. Peu existantes face à des équipes beaucoup plus convaincantes eRa Eternity ne sut créer quelconque surprise. Le bilan est donc maigre pour nos représentants qui repartiront avec la bagatelle de $32.500, bien loin des montants du top 5. Reste désormais FNATIC, Splyce, Infused et Epsilon qui seront chargées de représenter les couleurs européennes.