EVE Online – Le vénérable MMO est passé free to play

EVE Online, célèbre simulateur de conflit, mais accessoirement vénérable MMO, avec 13 ans au compteur, a entamé une grande et ambitieuse transition vers un modèle free to play.

EVE Online est l’un des plus anciens MMO en service. Après 13 ans, le jeu n’avait jamais abandonné son mode de paiement par abonnement. Mais voilà CCP a bien été obligé de reconnaître l’évolution du marché. À la Fanfest (convention de fan du jeu) le producteur exécutif du jeu avait déjà évoqué les raisons de ce changement : EVE attire toujours de nombreux joueurs, mais ils arrêtent presque tous une fois la période d’essai terminée.

Afin de résoudre ce léger souci, CCP a donc introduit un nouveau système dans son jeu avec cette mise à jour, annoncée en août. En bref les comptes seront désormais divisés en deux types, caractérisés par leur « modèle » de clone. Les clones Omega sont ceux qui continuent à payer leur abonnement, ou à acquérir du temps de jeu in game : ils ont accès à tous les skills, tous les vaisseaux, et leur file d’entrainement de compétences est illimitée. En bref : l’expérience est identique aux comptes d’avant le passage en free to play.

Et donc ce qui nous intéresse ici ce sont les clones de type Alpha, correspondant à ceux qui désirent jouer gratuitement. Leurs possibilités sont plus limitées : ils ne peuvent pas entraîner les skills les plus avancés, et donc piloter les vaisseaux de haut niveau, et leur file d’attente est limitée à 24h. En revanche ils peuvent faire tout ce que font les joueurs payants dans le jeu : miner, combattre, commercer, rejoindre des factions (PNJ ou joueurs) et toutes les possibilités offertes par l’immense bac à sable qu’est EVE.

EVE a toujours été un jeu ardu à rejoindre, la courbe de difficulté étant assez impardonnable, et la complexité apparente du jeu faisant très peur. Mais surtout, le défi de cette transition sera de voir ce que donnera cet afflux de nouveaux joueurs espérés par CCP, dans un environnement qui peut paraître hostile aux nouveaux.