FIFA 19

FIFA 19 – EA refuse de désactiver ses loot boxes en Belgique

Electronic Arts est aujourd’hui l’une des plus grandes entreprises de jeu vidéo au monde. À la fois éditeurs et développeurs, ils participent à l’évolution de l’industrie, notamment avec leur service de jeux vidéo à la demande sur leur plateforme Origin. Malheureusement, les choix d’EA sont souvent sujet à controverse auprès des joueurs.

C’est au mois d’avril dernier que la Commission des jeux de hasard belge a tranché : les loot boxes sont maintenant considérées comme du jeu d’argent. Suite à cette nouvelle, de nombreux éditeurs sont passés à l’action : Valve, ou encore Blizzard ont désactivé les loot boxes dans leurs jeux respectifs en Belgique.

EA est un peu plus attaché à ses micro-transactions. En effet, l’entreprise refuse de supprimer les loot boxes de FIFA 18 et 19 en Belgique. L’inaction d’EA a provoqué l’ouverture d’une enquête, auprès du parquet de Bruxelles. Nous sommes encore dans l’attente d’une réponse, si l’affaire ira jusqu’aux tribunaux, ou pas.

Peter Naessens, de la Commission des jeux de hasard belge, s’est exprimé :

« Si la justice prend la défense d’Electronic Arts, nous militerons pour modifier directement la loi en vigueur contre les jeux de hasard. »

Rappelons que le Ministre fédéral belge de la Justice, Koen Geens, a affirmé que si les jeux contenant des loot boxes continuent d’être distribués en Belgique, les éditeurs risqueront la prison (jusqu’à 5 ans) et des amendes allant jusqu’à 800 000 euros.

Pourquoi supprimer les loot boxes ?

Il est légitime de se poser la question. En effet, il est important de rappeler que la Belgique n’a pas banni les lootboxes. Le gouvernement considère simplement que les loot boxes sont une forme de jeu d’argent. Ainsi donc, en mettre dans des jeux sans se soumettre aux lois de la Belgique est illégal. L’obtention d’une licence mais aussi la restriction des loot boxes aux mineurs font partie de ces lois. Évidemment, ces contraintes sont difficiles à adapter dans un jeu vidéo. C’est pourquoi Valve et Blizzard ont purement et simplement désactivé les loot boxes en Belgique.

EA craint probablement que les pays voisins décident à leur tour de prendre des mesures pour ce type de micro-transaction. Ce refus d’Electronic Arts est donc une première initiative de lutte contre cette nouvelle loi.

Voudriez-vous voir des lois concernant les micro-transactions dans les jeux vidéo ? N’hésitez pas à exprimer votre avis dans les commentaires !