For Honor titre

For Honor – Les inscriptions pour une bêta fermée sont ouvertes

Le prochain jeu multijoueur en ligne d’Ubisoft, For Honor, a le droit à une nouvelle bêta fermée quelques semaines avant sa sortie officielle.

Les inscriptions sont ouvertes depuis aujourd’hui pour les joueurs francophones et ceux sélectionnés pourront jouer en avant-première au jeu du 26 au 29 janvier prochain, soit trois semaines avant la sortie du jeu prévu pour le 14 février. Oui, car c’est bien connu, à la Saint-Valentin, rien de tel pour les célibataires endurcis et les couples de joueurs de se trucider la face virtuelle à coup de katanas.

Pourquoi une bêta a trois semaines de sa sortie ?

Plus sérieusement, cette date très rapprochée suggère la stratégie d’Ubisoft pour son futur titre qui tentera de concurrencer les leaders du jeu multijoueur comme Overwatch et Counter Strike. En effet, en tant que jeu se jouant en ligne exclusivement, « Pour l’honneur » sera suivi de près par l’éditeur pour régler les soucis techniques inévitables et surtout ajouter du contenu au fur et à mesure. Autant supposer franchement qu’il y aura peu de différences entre la version bêta de fin janvier et la version distribuée sur PS4, PC et Xbox One. Cela ne veut pas dire que le jeu sera incomplet à sa sortie, même si ce phénomène a pu s’apercevoir à quelques reprises depuis quelques années avec les « Definitive Edition », cela on ne pourra en juger qu’au moment de la sortie.

La première phase de bêta l’année dernière montrait déjà un jeu au gameplay solide et efficace au point que j’ai pu y voir une potentielle plateforme d’e-sport. Nul doute que For Honor risque en tout cas de trouver son public en février, car la catégorie jeu-en-ligne-de-combats-à-l’arme-blanche-publié-par-un-gros-éditeur est assez originale et le titre est un melting-pot d’éléments populaires, qu’ils soient vidéoludiques ou culturels plus généralement.

Ubisoft a également publié un nouveau trailer dans la veine des précédents pour accompagner cette nouvelle bêta (visible ci-dessous).