Hearthstone – Récap des cartes de l’exension Naxxramas

Chaque semaine, Blizzard entretient le suspens en dévoilant au fur et à mesure les nouvelles cartes qui rejoindront les cartes déjà disponibles. Au nombre de 30, toutes n’ont pas encore été dévoilées, seulement une dizaine l’a été.
Le thème de l’extension sera le râle d’agonie, avec de nouveaux sorts et créatures qui lui sont dédiés.

Aujourd’hui, séance rattrapage donc avec les futures cartes de l’extension Naxxramas:

Fossoyeur:

Le fossoyeur s’annonce comme une nouvelle créature à faible coût capable d’améliorer ses stats facilement. En effet, elle grossit à chaque invocation d’un monstre avec râle d’agonie.
On peut d’avance y voir un futur début de partie, avec tour 1 fossoyeur et tour 2 amasseur de butin.

Ombre de Naxxramas :

L’ombre de Naxxramas reprend l’effet de Grull, mais avec un avantage différent : le camouflage. Bien que faible au départ, elle peut devenir une puissante bête si elle reste camouflée.
Cela nécessite donc du temps. Cette créature ne devrait pas se retrouver dans des decks aggros, mais plutôt dans des decks contrôle ou late game.

Oeuf de nérubien :

L’œuf en lui-même ne pose pas de problème, car il est faible, mais son râle d’agonie invoque une créature 4/4.
On peut s’imaginer cette carte intégrer des decks contrôle, où un défenseur d’argus ou une protectrice solfurie lui donneront un effet de taunt.
2ème option : intégrer un deck rush, capable de détruire vite cette créature, comme avec un tir des arcanes ou un pyromancien sauvage par exemple. Cette dernière option semble troutefois moins plausible.

Epées dansantes :

Les épées dansantes sont une carte très rentable, car 4/4 pour 3 de mana seulement. Néanmoins, elles font piocher l’adversaire à leur mort. L’utilisation d’un silence sur cette carte semble un peu gâché vu le faible nombre de silence dans un deck standard.
Toutefois, il est possible de voir apparaître des decks meule utilisant cette carte. Le principe de ce type de deck est de gagner en vidant le deck de l’adversaire. Des cartes comme l’oracle froide lumière ou acclimatation pourrait compléter ce jeu.

Baron Vaillefendre :

Boss incontournable de Naxxramas, le baron Vaillefendre est la première légendaire annoncée de cette nouvelle édition.
Ses caractéristiques font penser au gardien mogu’shan, sans le mécanisme de taunt, mais avec pour effet d’activer 2 fois les râles d’agonies. Vu les cartes déjà annoncées, on peut s’imaginer la pagaille que cela va donner! Pensez à ce que pourrait donner la carte âme de la forêt avec un baron présent sur le terrain!

Graines de poison :

Cette carte exclusive au druide est un mélange entre la baston du guerrier et âme de la forêt. Elle offre donc une gestion de board différente, car elle ne vide pas le board. En combinaison avec un météore, le terrain est détruit, mais cela nécessite une bonne quantité de mana.
Combinaison avec les cartes à râle d’agonie, dont les effets pourront se déclencher.
Les graines de poison ont déjà fait couler beaucoup d’encre sur leur effet : certains y voient une carte op qui faudra nerf rapidement! Une réémergence du druide est-elle à prévoir?

Venger :

Le nouveau secret du paladin. Carte rentable sur le papier, qui trouvera certainement sa place dans un deck plutôt rush, néanmoins sa contrainte est qu’elle nécessite plusieurs créatures pour pouvoir être activée.

Embusqué anub’ar :

Carte exclusive au voleur. L’embusqué est une carte ambiguë qui offre une grosse présence sur le board (une 5/5 au tour 4, ça fait toujours mal) et un effet proche du pas de l’ombre à sa mort.
Ce dernier point peut peut-être utilisé pour remonter une énième fois un Leeroy Jenkins par exemple ou une carte à effet comme le SI-7 agent. Toutefois, en dehors de ce contexte, elle peut s’avérer handicapante, donc pas forcément rentable à mettre dans le deck.

Morsure de la mort :

Une autre arme pour le guerrier (encore?!), mais qui innove, car elle reprend un effet de carte habituellement utilisé par les serviteurs : le râle d’agonie.
Sa puissance est intermédiaire aux autres armes du guerrier, avec un effet de tourbillon en plus. Ses usages vont donc devoir être prudents afin de ne pas blesser ou achever inutilement ses propres serviteurs.

Renaissance :

La renaissance s’avère être une carte intéressante, aussi bien par le fait de déclencher un râle d’agonie que par le soin qu’elle procure. De plus, en détruisant le serviteur, on lui enlève aussi tous ses buffs et débuffs ajoutés à la créature. A mon sens, renaissance est une carte qui trouvera certainement sa place dans les decks chamans.

Dupliquer :

La dernière carte annoncée pour le moment est une carte spécifique au mage, et un nouveau secret qui plus est!
Son activation se base sur le même timing que le paladin, à savoir la mort d’un de ses serviteurs.
Avec cette carte, il sera possible de posséder donc plus de 2 cartes serviteurs d’un même type, y compris les cartes légendaires (Leeeeeeeeroooooooooyyyyyy Jenkins x5, ca va calmer tout de suite!).
Dupliquer s’avère être une carte puissante, mais il reste néanmoins à jouer les serviteurs copiés, ce qui peut être difficile s’il s’agit de serviteurs à fort coût en mana!