Amendement sexisme jeux vidéo

Sexisme dans le jeu vidéo : Le gouvernement légifère

Les choses commencent à bouger pour la place des femmes dans le jeu vidéo. À l’instar de Assassin’s Creed Syndicate et Call of Duty Black Ops 3 qui proposent au joueur d’incarner une femme, le gouvernement vient d’amender le Crédit d’Impôt Jeux Vidéo afin de prévenir le sexisme dans le média.

Depuis 2007, le Crédit d’Impôt Jeux Vidéo permet aux développeurs français de bénéficier d’une réduction de leurs charges s’ils remplissent les conditions de rigueur. Cela représente près de 20% d’abattement plafonné à 3 millions d’euros, soit 600 000 euros.

Or, pour bénéficier de cette délicatesse, il faut rester dans les clous en ce qui concerne la violence du jeu en question, tout comme la présence de pornographie. Présenté le 8 janvier dernier, l’amendement n°CL403 adjoint à ces barrières « les représentations dégradantes à l’encontre des femmes« .

Toujours en débat à l’assemblée, cet amendement pose de grandes questions. Où est la limite ? À partir de quand l’image de la femme est considérée comme dégradée dans un jeu vidéo ? Faisons confiance à nos représentants pour rester raisonnables et ne pas voir de l’hypersexualisation là où il n’y en a pas. Quoi qu’il en soit, voilà un amendement progressiste à saluer.

Sexisme jeux vidéo