NBA 2K eleague

La NBA est confiante concernant son avenir dans l’eSport

Très récemment, Brendan Donohue, directeur de la NBA 2K eLeague, a donné des informations complémentaires sur l’arrivée de la NBA dans l’eSport. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est convaincu que la ligue américaine de basket à sa place dans ce domaine en plein essor. 

La saison de NBA vient tout juste de reprendre, l’occasion parfaite pour faire parler de la NBA 2K eLeague. À première vue, on peut tout à fait imaginer que la NBA n’a absolument pas besoin de l’eSport pour générer de l’argent. En effet, les revenus sont astronomiques et ne cessent d’augmenter d’année en année. Et ce n’est pas les dernières finales NBA ayant rassemblé plus de 20 millions de personnes devant leur écran qui nous diront le contraire. Mais il faut croire que cela ne leur suffit pas, puisque l’on a appris en début d’année que la NBA se lancée à son tour dans le domaine de l’eSport. Brendan Donohue y voit un lien logique au vu des synergies existantes entre le sport et l’eSport. Il faut tout de même avouer qu’avec la franchise 2K Games, ils s’assurent déjà un large public et donc une belle audience potentielle. En effet, les jeux 2K connaissent une grande popularité, d’autant plus que les NBA 2K sont chaque année de vraie petite pépite.

Quant à ceux qui se posent encore la question de regarder de l’eSport plutôt que de vrais sportifs sur le parquet. Et bien Brendan Donohue répond que par rapport à d’autres jeux esportif, la NBA a le mérite d’être connue par le plus grand monde. Et même les novices peuvent vite apprécier sans forcément connaîtres les règles du jeu sur le bout des doigts. Il estime en effet que « les jeux comme League of Legends sont incroyables à regarder, mais ils peuvent être intimidants si vous n’y avez jamais joué ». Ce qui selon lui n’est pas le cas d’un match de basket ce qui donnerait un avantage non négligeable pour attirer de nombreux spectateurs. 

« Les fans de la NBA ont davantage tendance à jouer à des jeux vidéo, et en fait, ils sont probablement plus intéressés par l’eSport que les fans d’autres sports. Nous pensons qu’il y a un joli mariage à faire. »

Il a rappelé également que la NBA 2k eLeague ne se focalisait pas, pour le moment, sur le fait de devoir faire de l’argent à tout prix. Il estime ainsi que « les revenus constituent un objectif secondaire ». La mission première serait alors de « bâtir et d’en faire une entité globale ». Nous avons donc ici des déclarations qui prouvant que le directeur général de la NBA 2 K League est très confiant concernant la place de la NBA sur la scène eSport. Laissons le temps nous montrer si ça sera le cas.