bilan annuel nintendo

Nintendo – Le président Kimishima dresse le bilan avant la Switch

Alors que Nintendo vient de dévoiler ses résultats financiers, Tatsumi Kimishima s’est présenté à la presse et aux investisseurs lors de ce qui devrait être la dernière conférence de l’éditeur/constructeur avant le lancement de la Switch, le 3 mars prochain. Au programme le mobile, Pokémon, la baisse des bénéfices et l’arrivée de la Switch.

Pokémon et Yo-Kai-Watch! en première ligne

ventes yo kai watch europe japon

Comme il faut savoir mettre en avant les réussites, Kimishima a commencé par évoquer Pokémon, dont les versions Soleil et Lune sont annoncées au dessus des 13 millions de cartouches vendues, ce qui les place loin devant X et Y, qui étaient pourtant très bien parties lors de leur sortie. Fait intéressant, Nintendo évoque le fait que 17% des joueurs de Soleil et Lune seraient de nouveaux arrivants, ce qu’on pourrait mettre en lien avec le raz-de-marée Pokémon Go cet été. En fêtant ses 20 ans, la franchise a également ramené à elle des joueurs de la première heure puisque l’age moyen des joueurs de ces nouveaux opus se situe plus près de la trentaine que des 15-25 ans. Plus discret mais tout autant en réussite, Yo-Kai-Watch! fait tranquillement son trou en Europe avec environ 700.000 copies écoulées. Aucune information n’a été dévoilée sur les chiffres américains, ce qui signifie sans aucun doute que le titre de Level-5 y est resté anonyme.

Le cas Super Mario Run

Malgré 78 millions de téléchargements, il semble que Nintendo fasse grise mine concernant son premier gros titre sur mobile. En effet, passé le nombre de téléchargement, reste le nombre d’achats, qui tombe à 4 millions, ce qui est très honnête pour un titre à 10 euros, qui plus est uniquement disponible sur iOS pour le moment. Mais Kimishima et Nintendo ne semblent pas satisfaits de ces ventes et ont décidé de prendre des mesures pour inciter les joueurs à acheter le titre après l’avoir essayé. La première d’entre elle est l’arrivée d’un mode facile et la suppression de la limite de temps. Par conséquent, Nintendo regardera de très près les premiers chiffres de Fire Emblem Heroes, distribué dès aujourd’hui  dans 39 pays.

Chiffres super mario run

Un hardware toujours central

De ce côté là, Nintendo souligne la forte progression de la 2DS en Europe. Solide et facile à prendre en main, elle représente 48% des ventes de consoles portables pour la marque en 2016 (contre 32% en 2015), essentiellement auprès du jeune public. Même chanson du côté de l’Amérique du Nord ou la 2DS représente 28% des ventes en 2016 contre 18% en 2015. Kimishima estime que globalement, le travail fourni par Nintendo pour attirer les enfants et les femmes a payé. Cependant, il admet sans langue de bois qu‘une fois Pokémon et Super Mario Maker mis de côté, les réussites se font plutôt rares sur 3DS. Pour autant, la console sera toujours soutenue par l’éditeur cette année avec plusieurs titres majeurs dont Fire Emblem Echoes, Pikmin ou Poochy & Yoshi’s Wooly World. Côté japonais, la console verra arriver Monster Hunter X et Dragon Quest XI.

bilan eShop Nintendo

Ensuite, Kimishima évoque l’aspect désagréable des résultats publiés avant-hier. Ainsi, Nintendo n’a vendu que 6,5 millions d’amiibos entre avril et décembre 2016 contre 20,5 millions sur la même période en 2015. Egalement, Nintendo se loupe sur le numérique avec 171 millions d’euros générés par l’eShop entre avril et décembre, contre 245 millions en 2015. Le président de Nintendo justifie cette forte baisse par l’absence de dlc importants sur des titres comme Mario Kart 8 et Super Smash Bros.

Petite satisfaction tout de même, la Nes Classic Mini s’est écoulée à auteur de 1,5 millions d’exemplaires, c’est à  dire l’ensemble des machines que Nintendo a été en mesure de produire. Avec un petit sourire en coin, Kimishima déclare que ce succès pourrait être assez utile afin d’attirer l’attention sur la Nintendo Switch.

La Switch : objectif 2 millions

Pour terminer, le successeur d’Iwata évoque la Switch, confirmant que son prix de vente permet une rentabilité immédiate (laissant donc aux revendeurs proposant un prix inférieur à 330€ le soin de vendre à perte). Cependant, malgré des précommandes jugées très satisfaisantes, la production se limitera à 2 millions d’exemplaires au lancement, occasionnant des refus de commandes dans les magasins. Enfin, Nintendo défend son line-up en expliquant que l’étalement des sorties sur toute l’année permettra de créer des moments forts et de récréer un engouement pour la machine après le lancement.