Nintendo DENA free to play

Nintendo – Les jeux mobile de la firme seront free to play

Depuis l’annonce de l’incursion de Nintendo sur le marché du jeu mobile, la question du modèle économique pour lequel optera la firme fait débat. Le principal intéressé met fin aux spéculations et annonce que ses jeux seront free to play.

Dans une interview accordé au Wall Street Journal, Isao Moriyasu, le CEO de DeNA — l’entreprise japonaise qui déclinera les licences Nintendo sur mobiles— , a déclaré : »les jeux développés actuellement sont tous des free to play ».

Une décision qui n’est pas si bienvenue qu’on pourrait le croire. En effet, si la firme se prive bel et bien d’une quelconque barrière à l’entrée, il est évident qu’elle compte rentrer dans ses frais par un moyen détourné. Ce moyen s’appelle microtransactions. Véritable plaie des temps modernes. Aussi appelés micropaiements, cela prend essentiellement la forme de modifications esthétiques en jeu ou encore de petits bonus permettant de progresser plus facilement contre quelques euros.

Paradoxal, on sait pourtant que les jeux gratuits sont ceux qui rapportent le plus d’argent à leurs créateurs. L’exemple de King, qui vient d’être racheté par le géant Activision pour la modique somme de 5,8 milliards de dollars tend à entériner ce constat.

Espérons simplement que la présence de micropaiements et du modèle free to play n’influera nullement dans l’équilibrage en jeu. On imagine mal une sorte de Mario Kart sur mobile arborer fièrement une réputation de pay-to-win (obligation de passer à la caisse pour rester compétitif).

Avec cinq jeux prévus d’ici début 2017, Nintendo devrait asseoir rapidement son statut sur le marché mobile. Sa première application, intitulée Miitomo, devrait poindre en début d’année prochaine.