no-mans-sky-yoshida

No Man’s Sky – « Une mauvaise stratégie de communication » selon Sony

Dire que le nom de No Man’s Sky a été traîné dans la boue suite à sa sortie est un euphémisme. Désillusionnés, les joueurs et critiques de tout bord se sont rapidement détournés de Hello Games, criant au scandale. Shuhei Yoshida, président de Sony Interactive Entertainment y va lui aussi de sa petite pique. L’éditeur se détournerait-il également de son enfant prodigue ?

Interrogé par Eurogamer, le très mesuré Shuhei Yoshida s’est exprimé sur No Man’s Sky. Le jeu de Hello Games, sorti le 10 août dernier, était probablement l’un des titres les plus attendus de cette génération de consoles. Un poids que le petit studio britannique n’a pas eut les épaules de supporter. Pourtant, Sony a très tôt décelé le potentiel de l’entreprise menée par Sean Murray, au point de se faire le relais massif de la communication du jeu. Malgré tout, Yoshida est bien conscient des problèmes inhérents à No Man’s Sky. Son avis ? Un réel manque de stratégie de communication.

Je comprends les critiques à l’encontre de Sean Murray, parce qu’il semblait promettre que plus de features seraient implémentées dans le jeu day one. Ce n’était pas une bonne stratégie de communication.

Une remarque un brin culottée de la part du patron de l’entreprise qui est en grande partie responsable de la hype indicible qui a entouré le jeu de Hello Games. Reste qu’il y a probablement un peu de vrai là-dedans. Assurant seul les relations publiques, Sean Murray semblait effectivement ne pas savoir quelle posture aborder face à ses différents interlocuteurs. En ont découlé des déclarations peu claires, sujettes à interprétations… et à la désillusion que chacun connaît en fin de course.

Pourtant le patron de Sony ne semble pas désavouer complètement No Man’s Sky. « Murray a annoncé que les plans de Hello Games étaient de continuer à développer No Man’s Sky, et j’ai vraiment envie de continuer à jouer au jeu« , déclare Yoshida à Eurogamer. En effet Sean Murray a promis que le développement de son jeu était loin d’être à l’arrêt, et que de nombreuses mises à jour viendront étoffer le contenu du jeu. Des mises à jour gratuites… bien que Hello Games ne semble pas fermer la porte à des DLC payants à l’avenir.

Une image écornée pour Sony ?

Pendant leur entretien, le journaliste d’Eurogamer a demandé à Shuhei Yoshida si la mauvaise réception critique de No Man’s Sky avait terni l’image de qualité que Sony se plaît à véhiculer depuis de longues années. Une interrogation à laquelle — on s’en doute — il ne faut pas attendre autre chose qu’une réponse pleine d’édulcorant.

Je suis super heureux de ce qu’est le jeu en réalité, et je suis impressionné par les ventes qu’il a réalisées. Donc je ne suis pas la meilleure personne pour juger s’il a « terni » la marque PlayStation. Personnellement, je ne pense pas. Dans tous les cas, je suis fier que les gens puissent jouer à No Man’s Sky sur PS4 comme sur PC. Shuhei Yoshida, président de Sony Interactive Entertainment

Les différents problèmes techniques post-lancement désormais résolus aussi bien sur PC que sur console, il est grand temps pour Hello Games de mettre du carburant dans leur hyperpropulseur pour fournir du contenu aux millions de joueurs qui n’espèrent qu’une chose : que l’immense galaxie offerte ne demeure pas si vide qu’elle ne l’est actuellement.

Reste que, comme le fait judicieusement remarquer GameSpot, le pourtant volubile Sean Murray n’a pas pris la parole depuis le 18 août dernier, et le compte Twitter de Hello Games demeure silencieux depuis le 27 août.


No Man’s Sky – Trailer de lancement par CooldownTV