Overwatch – Premières impressions

Overwatch – Premières impressions

Mardi dernier, 27 octobre 2015 (retenez bien cette date), fut lancée la bêta fermée d’Overwatch, le tant attendu FPS signé Blizzard ! Pour cette occasion, une soirée exceptionnelle a été organisée sur la CooldownTV à laquelle tous les rédacteurs et streameurs ayant obtenu un accès ont participé, afin de vous livrer leurs premières impressions sur le jeu. C’est ainsi que Cpt Kirby, Maelwas, Ifarlant et votre serviteur se sont lancés à la découverte du dernier jeu made in Blizzard Entertainment. Pour vous replonger dans l’ambiance de cette soirée d’euphorie collective, je vous invite à vous diriger directement sur les VODs disponibles en fin de cet article.

A peine le jeu installé, un didacticiel simple mais efficace nous met dans la peau de Soldat76 et nous apprend les mécaniques de base du gameplay. Tous les joueurs de FPS vétérans retrouveront rapidement leurs habitudes et n’apprendront pas grand chose lors de ce didacticiel.  Rendez-vous sur l’article dédié pour plus d’informations. Une fois terminé, on peut directement partir dans l’action ! Ce qui nous a tout de suite frappé est le soin apporté à l’ambiance. Les graphismes sont de très bonne qualité et les machines récentes pourront le faire tourner en élevé voir en ultra sans aucun problème. La direction artistique cartoonesque, chère à Blizzard, est présente sans être agressive ou simpliste. Le design des personnages en est un très bon exemple. Bien que hauts en couleurs, ils conservent un certains degré de réalisme bienvenu dans la physionomie et les visages. Les effets d’explosion sont raisonnables et, si connaître les animations de chaque compétence prendra un peu de temps, elles décrivent clairement l’effet de l’aptitude employée. L’action reste alors très lisible même lors d’échange de tirs nourris. Nous avons cependant remarqué, après un bon nombre de parties, que l’indicateur visuel signalant que l’on subit des dégâts n’était pas assez alarmant, surtout lorsque notre vie est très basse, et qu’il pouvait être parfois difficile de repérer la direction d’où proviennent les dommages.

overwatch_soldat76

Revenons un peu aux personnages dont nous parlions plus haut. Ils sont pour nous l’un des points forts d’Overwatch ! Très diversifiés tant en terme d’apparence que de gameplay, ils offrent un véritable renouveau à chaque partie et proposent des approches du jeu différentes. Le style de chaque héros qui peut être incarné est véritablement unique. Leur thème propre est travaillé à travers leur apparence graphique, presque caricaturale tant les traits de caractère sont exagérés, leurs animations et surtout par le ressenti en jeu. Ainsi les assassins offriront une expérience de combat de proximité intense, très mobile et rapide alors qu’un tank sera plus lent et devra se réellement se trouver en première ligne pour protéger ses alliés et contrôler ses adversaires. Le tout offre des sensations de jeu différentes à chaque archétype et même à chaque personnage, brisant ainsi la monotonie des parties. On remarque rapidement que dans Overwatch la forme est au service du fond ; l’apparence transcrit le gameplay. Les nouveaux joueurs n’ont donc pas besoin d’avoir assimilé beaucoup de connaissances pour s’y retrouver, le jeu est très accessible d’ailleurs. Cela ajoute aussi à la clarté de l’action, on repère d’un seul coup d’oeil (à condition de les voir) les dangers et les cibles prioritaires. Toujours dans le même esprit, nous nous sommes vite aperçus que les développeurs se sont amusés avec les tailles des personnages et les hitbox correspondantes. Ainsi les tanks, généralement plus volumineux, peuvent réellement passer devant et encaisser pour leurs alliés mais seront en contre-partie des cibles facilement repérables (attirer l’attention pour distraire l’ennemi est parfois une bonne chose) et subiront plus de dégâts face aux armes à dispersion. Un système de compétences très souple, le nombre de compétences actives ou passives variant d’un personnage à l’autre, permet de proposer des mécaniques de jeu encore plus personnalisées à chaque héros. Ainsi certains s’envolent au dessus du champ de bataille, jouant beaucoup avec leur saut, tandis que d’autres révèlent les cibles, posent des pièges ou encore dressent des défenses.

overwatch

La force d’Overwatch réside aussi dans la diversité de ses héros.

Concernant l’équilibrage des héros, il apparaît que le jeu est relativement bien conçu compte tenu de son état d’avancement. Les personnages ont tous quelque chose à offrir en contrepartie de points faibles à contourner. Néanmoins, notre avis, recoupant parfois celui d’un certain nombre de joueurs sur la bêta, tend à indiquer que les équilibrages seront une question épineuse qui animera les débats, et ce même une fois la version définitive du jeu sortie. A l’heure actuelle, les personnages de Pharah et surtout de Fatale sont ceux qui font couler de l’encre. Nul doute que Blizzard portera une attention particulière aux retours des joueurs concernant les héros. De manière générale, beaucoup de personnages sont capables d’infliger des dégâts colossaux, ce qui met parfois les tanks ennemis en position difficile. On ne s’inquiète cependant pas plus que ça, étant donné que les forums regorgent déjà de suggestions qui feront certainement évoluer la balance des personnages dans un futur proche.

Overwatch-arachnée

Fatale, aussi belle que redoutable, elle terrorise plus d’un joueur à l’heure actuelle. Aucun autre héros ne porte aussi bien son nom.

On comprend donc pourquoi la composition d’équipe nous a rapidement paru un élément essentiel. Si nous sommes très loin d’avoir exploré toute la diversité que peut offrir le jeu en terme de formations, nous en avons aperçu la profondeur. Que ce soit en défense ou en attaque, vous aurez besoin des différents rôles à votre disposition pour arriver à la victoire. Il ne faut pas non plus oublier qu’il est possible de changer de personnage à votre mort ou en rentrant dans la zone d’apparition. Vous aurez donc tout le loisir d’adapter votre composition d’équipe au cours de la partie en fonction de l’équipe adverse ou de la situation. Pour prendre un exemple simple, vous n’allez pas choisir les même héros pour défendre une position statique et pour essayer de repousser une équipe en mouvement.

hanamura-overwatch-1

Après suffisamment de parties,nous avons pu apprécier la diversité des cartes. Si elles sont toutes graphiquement très différentes, certaines peuvent manquer un peu d’une ambiance propre tandis que d’autres ont une véritable âme comme la superbe Hanamura. En terme de construction et de level design, les cartes sont là très travaillées et variées. Relativement vastes, elles proposent toutes des affrontements différents en jouant sur toutes les dimensions de l’espace. Autant les intérieurs étroits que les hauteurs accessibles qu’avec certains héros sont pleinement exploités et chacune propose une approche unique. Là encore, si des éléments clairs permettent une prise en main rapide par les joueurs débutants (que nous étions tous ce soir là), nous avons pu voir qu’une connaissance poussée de la carte fera la différence avec les joueurs confirmés. Une réelle profondeur stratégique se révèle lorsque l’on commence à savoir où se situent les différents éléments de la carte, à quels endroits l’attaque ou la défense aura l’avantage, quelles sont les voies les plus utilisés, où la défense peut-elle préparer un piège etc… Pour reprendre ce que nous disions précédemment, le lieu de l’affrontement influera aussi sur vos choix de héros lors de la composition de votre équipe, ouvrant la porte à des prises de décisions tactiques qui mèneront la meilleure équipe à la victoire. Par ces différents aspects, il est incontestable qu’Overwatch est taillé pour l’e-sport et qu’une méta fera surement son apparition avec le temps. Dernier point, nous avons remarqué que de nombreuses cartes proposent des goulots d’étranglement limitant les accès à la zone suivante. Ce point fera, je pense, l’objet de débats entre les joueurs. S’il est évident que ces rétrécissements permettent au défenseur de se mettre plus facilement en position et qu’ils poussent à l’affrontement de front, on pourra aussi leur reprocher de diminuer le nombre de choix stratégiques à certains moments de la partie tout en forçant les attaquants à choisir des héros en conséquence.

 

VODs de la soirée en cours d’upload.


Overwatch – Soirée de lancement de la bêta… par dalziels


Overwatch – Soirée de lancement de la bêta… par dalziels