Planetary Annihilation – Présentation

Planetary Annihilation – Présentation

Planetary Annihilation est un STR (jeu de Stratégie en Temps réel) présenté comme LE jeu de stratégie de nouvelle génération.


L’OBJECTIF:

Le but d’une partie reste le même pour tout jeu de stratégie:
à savoir développer et établir une armée suffisamment imposante et puissante afin de pouvoir l’emmener détruire la base de son adversaire.
Le STR est donc une catégorie entièrement « militaire », et ne repose sur aucun principe de gestion.
Les affrontements sont directs, sans fioritures, permettant des games relativement rapides et nombreuses.


LE SYSTEME SOLAIRE COMME TERRAIN DE JEU:

Terminée la Map carrée et plate, place à un environnement entièrement en 3D, dans lequel les combats acharnés se font à l’échelle d’une planète entière, dans l’espace, voire même d’une planète à l’autre…
Les luttes diaboliques se déroulent sur une planète, mais peuvent également s’étendre sur toute une galaxie, vos travailleurs pouvant aller aisément établir votre colonie sur la lune ou une autre planète du système.



UNE RACE UNIQUE:

Contrairement à la grande majorité des STR, il ne s’agit pas ici de choisir avant de lancer sa partie l’une des races ou peuplades parmi celles proposées.
Chaque joueur a accès exactement aux mêmes unités et bâtiments.
Cela en fait-il alors un jeu moins riche?


DES UNITES A CHOISIR:

Sans doute que non.
Quoi de mieux pour déterminer la valeur et le skill des joueurs que de les laisser s’affronter en toute égalité…
La stratégie étant au rendez-vous, c’est le choix de création des bâtiments et unités qui vous fera perdre ou gagner la partie.
A partir d’usines prévues à cet effet, vous pourrez créer des unités variées, offensives ou défensives, répondant bien souvant à une menace spécifique.
Ex: Le Spinner, un véhicule, est une unité à distance équipée de missiles anti-aériens, redoutablement efficace donc contre les unités aériennes.

Il existe 4 types d’unités:

  • Les robots
  • Les véhicules
  • La marine
  • L’aviation

Or, il ne vous sera pas possible de vous disperser à vous lancer dans chacune d’entre elles. Il vous faudra au contraire très rapidement en choisir une (voire deux) et ne plus en démordre, suivant le terrain de votre planète, votre habitude de jeu ou pour contrer le choix de votre adversaire.


(exemple de bâtiments et unités disponibles)


LE COMMANDER TOUT-PUISSANT:

Le Commander est l’unique unité avec laquelle une partie débute.
Ayant une fonction d’ouvrier, il est capable de construire différents bâtiments basiques.
Mais, en plus, ce dernier possède une puissance de frappe extrêmement forte, ce qui en fait votre unité la plus importante de votre armée.
Attention cependant à ne pas l’envoyer de manière kamikaze contre l’ennemi, et veiller plutôt à en faire le dernier rempart de votre base.
Enfin, et plus que tout, il est la seule unité INDISPENSABLE à votre victoire. Sa destruction met fin aussitôt à votre tentative de règne, et sonne irrémédiablement la défaite pour votre peuple.
Attention donc à toujours garder un œil sur lui!


2 RESSOURCES:

Comme tout STR, il existe un système de ressources à collecter. Ce dernier est cependant très simple, se limitant à 2 ressources différentes:

  • le métal
  • l’énergie

Pas besoin non plus de recruter et envoyer des péons à la récolte. Cette dernière se fait toute seule.

Le métal se récolte ainsi sur des gisements apparaissant directement sur la map, avec une simple construction d’extracteurs de métaux sur ces dits gisements.

L’énergie, elle, est produite grâce à des centrales électriques, que l’on peut aisément placer où bon nous semble.


UNE DEFENSE DE FER:

On remarque très vite que la défense à tendance à prendre le pas sur l’attaque. Dans les STR les plus connus (Starcraft, Warcraft, AoE,…), le haut niveau montre bien souvent très peu ou pas d’utilisation de bâtiments ou unités défensives. Il s’agit au contraire de tout faire pour se développer et partir étouffer son adversaire le plus rapidement possible.
Planetary nous offre de voir des stratégies contraires, basées sur la défense, voire « l’emmurement », de sa base. Ceci s’explique par le très faible coup en ressources et la très forte puissance en début de partie des structures défensives (lasers,…).

Fort heureusement, ceci ne dure qu’un temps. La création d’unités plus puissantes, combinée à celle de missiles nucléaires vous offrira au bout d’un moment la possibilité de rayer de la carte les doubles ou triples murs de défense que l’on rencontre bien souvent.

Grisant pour certains, opportunité de poser son armée pour d’autres, ce choix de gameplay ne laissera pas indifférent, c’est certain.


DE 2 A X JOUEURS:

Si les parties en 1V1 sont pour l’heure les plus répandues, on constate déjà de nombreuses parties en 2V2, voire bien plus.
Pour l’instant encore limitée en nombre, une même game devrait prochainement pouvoir accueillir des dizaines de joueurs simultanément, provoquant ainsi une véritable Guerre de l’Espace.


UN JEU MODABLE:

Les joueurs ont la possibilité de créer leurs propres mods.
Sans aucune restriction, il est possible d’inventer et sortir de notre petit cerveau pour le coucher sur l’ordi toutes unités, bâtiments, maps… souhaités. Ce qui offre un grand plus à ce jeu, indéniablement.
Certains mods existent déjà, facilement dénichables sur la toile, et nul doute qu’il se multiplieront avec le temps.


CONCLUSION:

Planetary Annihilation est actuellement en version Gamma, accessible via Steam ou le Humble Bundle Store au prix (exorbitant) de 40,99 Euros. Ce dernier est toutefois amené à baisser au fil du temps, et atteindre un prix que l’on espère plus acceptable à sa sortie.

Planetary Annihilation est clairement un STR nouvelle génération, offrant une alternative à tous les classiques actuels du genre.
Pour autant, parviendra-t-il à détrôner le géant StarCraft?
Au niveau de l’e-sport, probablement pas. Même s’il s’y prête, son ergonomie est moins fluide, et les actions et déplacements plus lents et approximatifs: pas ou très peu de micro-gestion rebutera sans aucun doute nombre de joueurs pro de STR.

Le jeu rappelle également en de nombreux points un ancien STR à grand succès: Total Annihilation,… ce qui lui enlève une grande part de l’originalité et l’innovation avancée comme principal argument.

De plus, force est de constater que l’on s’y perd très vite lorsqu’un nombre incalculable d’unités commencent à joncher le sol d’une planète pour la recouvrir entièrement. Bâtiments et unités se ressemblant fortement, on passe beaucoup de temps à chercher nos ouvriers ou nos petits robots perdus dans la nasse, ce qui fait perdre un temps précieux,… très précieux pour les joueurs méticuleux et pressés de STR.

(en mode dézoomé, les unités ne ressemblent plus qu’à des petits logos disgracieux)


Toutefois, Planetary Annihilation étant pour l’heure en version Gamma, nul doute que tous ces petits soucis pourront être réglés dans le temps.
L’objet est beau, attirant, mais pas encore entièrement poli au point d’en être brillant…