Planets³: un jeu voxel novateur

Planets³ (prononcé « Planetscube ») est un jeu dit « voxel » dont le genre, peu répandu et connu, a été grandement popularisé par l’incontournable Minecraft. Justement, depuis l’apparition du jeu sus-mentionné dans le paysage vidéo-ludique, des clones plus ou moins réussis ont vu le jour afin de profiter de la vague initié par Markus « Notch » Persson.
Difficile, dans ce contexte, de parvenir à se distinguer suffisamment de ses concurrents et de Minecraft pour susciter l’intérêt des spécialistes mais aussi, et surtout, des joueurs.

Alors comment Planets³ essaie-t-il (à vous de voir s’il y parvient) de se démarquer des autres jeux voxel ?

Artwork de Planets³

Présentation succincte de Planets³

La principale particularité de Planets³ tient à la présence d’un aspect jeu de rôle dans son gameplay.
En effet, le projet de Cubical Drift semble tout droit tiré de l’esprit d’un joueur fan de Minecraft, de Skyrim, de Garry’s mod, de Zelda pour ne citer qu’eux mais aussi de… Lego !
Michel « Neom » Thomazeau semble plus enclin à parler de Star Wars, Star Trek pour l’aspect spatiale.
De ce point de vue, le concept me ferait plus volontiers penser à un Mass Effect dans un univers voxel.

Le jeu ne bénéficiera bien entendu pas d’une écriture aussi poussée que celle que vous avez pu rencontrer dans n’importe quel RPG classique car Cubical Drift, jeune société aux moyens limités, ne peux pas s’assurer les services d’un ou plusieurs auteurs pour créer tout un background. L’écriture restera donc l’apanage de l’équipe sans préjuger de la qualité finale.

Tous les éléments classiques d’un RPG se retrouveront dans Planets³ : Le leveling, les différents styles de combat, les donjons, l’exploration, le craft,…
Un petit entretien avec le PDG de Cubical Drift a également été l’occasion d’approfondir un peu les principes du jeu et d’aborder les origines du projets.

Les origines

En 2012, Michel Thomazeau et deux amis programmeurs discutent du design, des fonctionnalités d’un jeu voxel idéal sans avoir encore l’idée de transformer cette discussion en véritable projet. C’est en septembre que le nom du jeu et le concept de base sont décidés. L’idée est de se démarquer des autres jeux voxels en abandonnant le monde « infiniment plat » au profit des planètes. Planètes qui devaient être rondes à l’origine et qui, pour des raisons techniques, finiront cubiques.
L’idée de l’aspect RPG est lié aux affinités de « Neom » mais aussi à un cruel manque de ce style dans les jeux voxels selon lui.

La constitution de l’équipe :

L’entreprise n’a pas été facile… Et c’est peu dire ! Au départ, l’équipe qui développe Planets³ n’est composée que de 8 personnes et n’est pas rémunérée pour son travail ! Toutes les personnes sur le projet ont conservé leur travail et prennent sur leur temps libre pour développer le jeu. Seul Michel Thomazeau, PDG de Cubical Drift, a pris le risque de quitter son emploi pour se lancer dans l’aventure.

L’équipe est donc constituée de seulement deux développeurs. Les artistes n’ont pas été facile a recruter dans ces circonstances.
Merakline, graphiste, a été la première recrue, suivie de près par C34 et le reste de l’équipe par le jeu des connaissances.
Le kickstarter est terminé et réussi depuis le 6 avril. L’équipe espère une « livraison » de l’alpha à la fin de l’année.

Le Leveling :

Le système de progression de votre personnage dans Planets³ suivra les dernières tendances en la matière.
Pour commencer, il n’y aura pas de classes à sélectionner au début de votre aventure, c’est votre manière de jouer qui déterminera votre style de jeu mais sans y attacher forcément un style de jeu.
Il ne s’agira pas d’accumuler des points d’expérience afin d’atteindre un palier donnant des points à redistribuer entre différentes caractéristiques (force, agilité, intelligence, etc…) mais plutôt de répéter des actions bien particulières afin de développer les statistiques afférentes qu’ils s’agissent de compétences propres à votre personnage ou de sa capacité à manier une arme.

Les différents styles de combat :

Bien entendu, comme dans n’importe quel RPG, vous pourrez choisir de vous la jouer tank avec une armure lourde et une épée imposante ou, au contraire, de favoriser l’approche discrète avec armure légère et une dague. A noter également que les ennemies pourront dropper des éléments d’armure ou autre dont vous pourrez vous équiper si vous remplissez les pré-requis.

armure Planets

Les Donjons :

Un RPG sans ses donjons et ses boss protégeant un trésor ne serait pas un RPG à part entière.
Ils seront bien entendu remplis de monstres à éliminer mais la particularité étant que les murs seront destructibles à condition toutefois que vous disposiez des outils adéquats pour cela.
Les ennemis ne se contenteront pas de se jeter sur vous mais seront capables d’agir de concert afin de vous tuer, compliquant d’autant votre tâche et votre besoin d’évaluer la situation.

L’exploration :

L’exploration est un aspect essentiel de tout RPG, Planets³ ne fera pas exception à la règle. A l’image de Minecraft, la zone de jeu devrait être impressionnante et les ressources abondantes (une planète étant composée de pas moins de 32 000 000 000 000 blocs.

Le Craft :

Mélange de Minecraft et de RPG, Planets³ ne pouvait pas échapper à un système de craft. Ici, quand vous collectez une ressource, vous ne pouvez pas la récolter telle quelle, vous obtiendrez le matériau en lui-même mais il vous sera inutile en l’état, il vous faudra lui trouver une finalité grâce au craft. Un autre choix s’offrira à vous, désassembler l’objet pour apprendre une recette vous permettant de le reproduire et vous épargnant ainsi la peine de devoir le récolter à chaque fois.

Les Véhicules :

La raison pour laquelle j’ai mentionné le Garry’s mod plus haut se trouve ici (même s’il existe plein d’autres références). Les véhicules pourront être fabriqués sur la base d’un modèle mais le joueur aura toute la liberté de construire un véhicule (voiture, moto, bateau, hélicoptère, avion, vaisseau spatiale) en fonction de votre imagination. Assurez-vous juste que votre véhicule comprend bien un moteur, un habitacle, des roues,… et vous pourrez alors assembler des blocs comme vous l’entendez pour créer un véhicule au design personnalisé.

Les Job masters :

Il s’agit de personnages qui auront un place centrale au cours de votre aventure. En effet, ils vous fourniront des recettes, de l’aide pour la construction de certaines structures, répareront des objets pour vous, désassembleront des objets pour vous apprendre les recettes, combattront à vos côté, etc… Sans eux, pas de progression possible !

JobMasters P³

L’espace :

L’histoire du jeu sera centrée autour d’extraterrestres et de voyages spatiaux. Cependant dans le premier opus « Race to Space », il n’est point question de considérer l’espace autrement que comme une zone vous permettant d’atteindre une autre planète.
Michel Thomazeau explique ce choix par l’impossibilité d’imposer au joueur une attente de 3 ans voir plus avant de pouvoir jouer au jeu, il faut donc « tailler dans les fonctionnalités, les features, dans l’histoire aussi pour arriver à sortir une version en un peu moins de deux ans et ainsi éviter aux backers d’attendre trop longtemps avant de pouvoir mettre les mains sur le jeu ».
Le gameplay dans l’espace a donc été retiré. Vous ne rencontrerez aucun ennemi là-haut.
Mais à terme, le deuxième opus « Space Ennemies » devrait rajouter toutes ces fonctionnalités.

Les Planètes :

« Race to Space » proposera « uniquement » un système solaire comprenant une dizaine de planètes chacune différente des autres. Pour cela, elles seront fabriquées « à la main » et pas générées de manière aléatoire. La faune et la flore seront également différentes d’une planète à une autre.
Quant à l’alpha, elle offrira au joueur la possibilité de parcourir la terre et d’accomplir quelques quêtes afin de se familiariser avec le jeu.

Le système solaire sera chargé « d’un seul bloc » (humour) par un jeu de sous-résolution déterministe. Les planètes que vous verrez au loin seront effectivement les planètes auxquelles vous aurez accès. Il vous suffira de regarder où elles se trouvent et de vous diriger vers elles sans vous poser davantage de questions.

Les « Zones » :

Chaque planète sera découpée en zones représentant un niveau de difficulté plus ou moins élevé dont le joueur devra tenir compte lors de ses pérégrinations. Le niveau des zones définira le niveau des monstres et des roches qui la composent. Michel Thomazeau d’ajouter : « Le joueur commence dans un climat tempéré,  libre à lui d’aller directement au pôle nord, qui est une zone de niveau 11, alors qu’il est level 1, il pourra le faire, il ne faudra juste pas qu’il se retrouve face à un monstre, sinon il se fera fracasser. »
C’est l’histoire qui se chargera de vous guider de zone en zone afin de vous assurer la progression la plus adaptée.

ZoneLevels P³

Epilogue

Planets³ est un projet ambitieux à surveiller pour tout amateur de RPG et de jeux voxels typés Minecraft.
L’intérêt de la presse spécialisée pour le jeu a même surpris « Neom » et a grandement participé à la visibilité du projet.

Sachez que le projet est d’ores et déjà financé mais qu’il est toujours possible de participer via le site officiel du jeu

Désormais il n’y a plus qu’à attendre patiemment la sortie de l’alpha pour avoir un premier aperçu du jeu et souhaiter à Michel Thomazeau et son équipe le meilleur pour l’avenir.