sortie pokémon go retard

Pokémon GO – La sortie européenne retardée à cause de son succès

Assez délirant. Voici comment l’on pourrait définir l’énorme succès que rencontre Pokémon GO, alors même qu’il n’est sorti officiellement que dans quatre pays. Les utilisateurs Android pouvant néanmoins télécharger légalement le fichier d’installation depuis Internet, les serveurs de Niantic ont été mis à rude épreuve. Au point que le développeur vient d’annoncer que la sortie mondiale de Pokémon GO était «en pause».

Edit 16h30 : Selon une information du Wall Street Journal, la sortie mondiale de Pokémon GO n’est plus « qu’une question de jours« .

pokémon go serveurs problèmes

Les serveurs de Pokémon GO ont la vie dure

Un coup dur pour les fans des petites bestioles qui devront encore ronger leur frein un moment avant de pouvoir partir à la chasse aux Pokémon. Dans un entretien accordé à Business Insider Australia, John Hanke, le CEO de Niantic, a déclaré que le déploiement mondial de Pokémon GO était mis entre parenthèses le temps que la société puisse stabiliser ses serveurs. « Nous savions que le jeu serait populaire, mais il faut avouer que ça dépasse nos attentes » ajoute Hanke au journaliste.

Pour le moment disponible (officiellement) aux Etats-Unis, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Australie, Pokémon GO peut néanmoins être téléchargé un peu partout. Les utilisateurs d’iPhone peuvent passer leur téléphone sur l’App Store américain pour obtenir l’application, et les fidèles à Android peuvent télécharger gratuitement et légalement l’APK du jeu sur divers sites spécialisés. En soi : même si le jeu n’est disponible que dans une poignée de pays, le monde entier semble s’être mis à la chasse aux Pokémon. Pas étonnant que les serveurs de Niantic accusent le coup.

Preuve s’il en fallait : un récent rapport nous indique que le jeu mobile de Nintendo a été installé sur pas moins de 5,16% des terminaux Android aux USA le jour de sa sortie. C’est d’ores et déjà plus que l’application de dating Tinder. Plus impressionnant encore : en terme de fréquentation journalière, Pokémon GO s’apprête à dépasser Twitter au nombre d’utilisateurs quotidiens. Un chiffre que l’on estimait en 2013 à 100 millions. Une fulgurante ascension qui n’est pas prête de se stabiliser, vu que les petites bêtes imaginées par Satoshi Tajiri ont encore plusieurs continents à conquérir.