PUBG Xbox One et censure Chine

PUBG – Pas de pitié pour les tricheurs

Le succès fou que connaît PUBG ne pouvait pas se faire sans la présence de certains joueurs aux intentions malveillantes. Mais on peut dire que Bluehole Games ne plaisante absolument pas avec les tricheurs. En effet, c’est pas moins de 100 000 comptes qui viennent se voir bannir de PlayerUnknown’s Battlegrounds

Nous savions déjà que les développeurs avaient ajouté il y a quelques semaines de nouvelles mesures et méthodes permettant de détecter la triche plus efficacement. Et cela a été une bonne chose puisque le nombre de personnes utilisant des logiciels de triche a été réduit de 25 % et le nombre de tricheurs extrêmes s’est vu diminuer de 50 %. Malgré tout les développeurs ne comptent pas s’arrêter là et souhaitent endiguer le problème au maximum de leur possibilité. Ils avaient d’ailleurs promis de nouvelles mesures anti-triche et c’est chose faite.

PUBG dispose d’ores et déjà d’un programme anti-triche portant le nom de BattlEye qui permet de bannir définitivement entre 6000 et 13000 comptes chaque jour. Mais Bluehole Games a décidé de taper encore plus fort en mettant en place une sorte de système de matchmaking réservé uniquement aux tricheurs. Ce système aurait l’avantage de laisser les tricheurs continuer à jouer tout en laissant la possibilité aux développeurs de collecter diverses données et ainsi gagner du temps. D’autant plus que laisser les joueurs jouer les uns contre les autres est une façon de ruiner leur expérience de jeu.

 » Après la parution de nouvelles mises à jour de sécurité la semaine passée, nous avons banni presque 100 000 comptes PUBG le week-end dernier, pour un total de plus de 700 000. Cela étant dit, combattre les tricheurs demeurera pour toujours un travail de tous les jours, jamais résolu entièrement, en particulier en ce qui concerne le jeu de Battle Royale le plus populaire. » (Tweet @TheBattlEye 14 novembre 2017)

Autant dire que BlueHole Studios est loin d’avoir dit son dernier mot concernant les tricheurs sur son très célèbre jeu de Battle Royale, d’autant plus que nous nous trouvons seulement à quelques jours de la sortie de la version 1.0 de PUBG. Une façon de rassurer les joueurs honnêtes à continuer à s’entretuer jusqu’au dernier.