Rédac Inside – Novembre 2015

Rédac Inside – Novembre 2015

Comme à chaque fois, Rédac Inside propose tout un florilège de jeux récemment essayés, testés, approuvés et recommandés par la rédaction de Cooldown…
 

Le Hearthstone World Championship 2015 a vu le suédois Ostkaka triompher il y a un peu moins d’un mois lors de la Blizzcon 2015 dans l’indifférence la plus totale ou presque. Si ces championnats du monde ont passionné au départ, l’on a bien senti que l’engouement au sein de la rédaction s’estompait au fur et à mesure que les joueurs francophones et autres grands favoris du tournoi tombaient les uns après les autres. Une démonstration, si besoin était, que l’esport est un sport comme les autres, à savoir demandant des stars médiatisées et charismatiques auxquelles s’identifier pour trouver de l’intérêt à la discipline.

Un petit vent de nostalgie commençait donc à s’installer, chacun se demandant si Hearthstone avait finalement un si grand avenir que cela, après s’être coltiné pendant des mois durant du Guerrier Grimm Patron et du Paladin Secret.
Fort heureusement, une brise de fraîcheur est arrivée avec la nouvelle Aventure, intitulée La Ligue des Explorateurs. Il faut bien reconnaître que personne ne s’y attendait, le thème proposé surprenant absolument tout le monde lors de son annonce à la Blizzcon. Et comme nous étions tous sceptiques quand aux nouvelles cartes déblocables, suite aux dernières extensions un peu « décevantes », force nous est de devoir faire un beau méa culpa en voyant, 3 semaines après la sortie de la première aile de l’aventure, que la méta a été chamboulée ou du moins grandement diversifiée grâce à l’ajout de certaines cartes devenues aujourd’hui incontournables : comme Reno Jackson, Brann Barbe-de-Bronze, le Sinistre colporteur, la Torche oubliée ou encore la Pierre d’invocation.
Le jeu retrouve ainsi un peu de sa splendeur, notamment parce que ces dites cartes ne viennent pas, comme trop souvent jusque là, en remplacer une autre dans un deck déjà existant, mais sont au contraire à l’origine de toutes nouvelles possibilités, comme le deck Trogg Méca Chaman, le Voleur Raptor déterré, mais surtout toutes les versions sorties en peu de temps de decks autour de Reno ou Brann…

Enfin, il est à noter la création récente d’un Hearthstone Café organisé par le Hub By Kraaft à Valence en collaboration avec notre site Cooldown. Etant amenés à se dérouler de manière régulière, ces tournois seront retransmis à chaque fois sur la Web TV de Cooldown.

 

ArweniaSon avis
TGT est sorti : à nous la nouvelle meta, les cartes de dingue ! Gagner des coffres en fin de saison permet aussi d’être motivé pour monter son rang !

 

GorzSon avis
La crème de la crème comme toujours. Un délice de plaisirs et d’amusement!

 

Overwatch était un jeu très attendu, et encore, je suis bien en-dessous de la réalité en employant ces mots. Certains au sein de la rédaction piaffaient d’impatience depuis plus d’un an, à savoir depuis la toute première annonce de la part de Blizzard concernant ce jeu.
Certains ont réussi à obtenir un accès pour participer à la bêta, et s’essayer à ce tout nouveau FPS résolument orienté esport. En effet, Blizzard semble de plus en plus s’orienter vers cela, sentant le bon filon de la mode des jeux compétitifs.

Toutefois, une fois la ferveur des « essayages » passée, force est de reconnaître que l’annonce du prix des différents packs à la sortie du jeu a fortement refroidi l’ambiance générale, tout le monde s’attendant à un titre free-to-play, comme Hearthstone ou Heroes of the Storm. Quand l’on sait que leur premier grand jeu payant orienté compétitions, à savoir Starcraft, a aujourd’hui bien du mal ne serait-ce qu’à survivre, l’on est en droit de s’interroger sur la politique menée ici par Blizzard.
Au sein de la rédaction, l’effet général semble également avoir opéré, puisqu’après les quelques marathons effectués de leur côté par des rédacteurs au lancement de la bêta, trop heureux de pouvoir enfin toucher du doigt ce qui était annoncé comme le futur petit bijou vidéo-ludique, il faut bien reconnaître là aussi qu’il y a ces derniers temps moins de bruits à ce sujet dans les couloirs du Chat.

Il serait néanmoins trop hâtif de jeter dores et déjà Overwatch au oubliettes. Malgré de forts déséquilibres entre certains personnages, autre point négatif actuel du jeu, n’oublions pas que ce dernier est encore loin d’être sorti officiellement, et nul doute que toute l’équipe de développement travaille actuellement d’arrache-pied pour résoudre tous ces problèmes. Si sa voix porte moins, Kirby sera toujours là pour nous rappeler à quel point ce titre est censé être le prochain gros hit de chez Blizzard…

 

Cpt KirbySon avis
La bêta Overwatch : très très trèèèèèès très lourd

 

LouistofuSon avis
Overwatch, Overwatch, un peu Overwatch et pas mal d’Overwatch

 

Fallout 4 était l’un des titres les plus attendus de cette fin d’année 2015, et, parmi le florilège de triple A sortis ces dernière semaines (Call of Duty Black Ops III, Assassin’s Creed Syndicate, Anno 2770…), il est le seul à faire véritablement l’unanimité. S’offrir un tel jeu pour Noël, c’est la garantie de passer des dizaines et des dizaines d’heures dessus sans jamais se lasser. Il faut dire que le studio Bethesda commence à connaître la recette, après l’énorme succès de Skyrim par exemple.

Ce Fallout 4, on pourrait même pousser le vice jusqu’à affirmer qu’il s’agit d’un Skyrim 2.0 version post-apocalyptique. En effet, tous les ingrédients de ce dernier ont été repris : l’évolution du personnage, des quêtes secondaires multiples et souvent plus profondes et abouties que la principale… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela marche bien.
Pour celles et ceux qui ont fait les opus précédents, on pourra noter la vision moins sombre du monde proposé, ou encore l’abandon du concept « total-méchant » qu’il était jusque là possible d’incarner. Mais cette « casualisation », terme barbare employé parfois pour le définir, n’entache en rien l’immersion jouissive dans ce monde si particulier, et surtout l’énorme plaisir que l’on prend à faire un vrai bon RPG.
Afin de partager leur engouement, outre le test du jeu, les plus « drogués » se sont confrontés à la rédaction de certains guides, afin d’aider les joueurs à se retrouver dans le stuff notamment.

Enfin, il est également à noter la sortie de Fallout Shelter sur iOS et Androïd : un jeu de gestion free-to-play dans l’univers post-apocalyptique de Fallout, nous demandant de gérer notre petite colonie d’humains réfugiés dans un abri antiatomique. Un petit jeu très rafraîchissant, qui devrait occuper lors des voyages moroses dans le Métro.

 

The Witcher III : Wild Hunt est l’autre grand RPG de l’année. Sorti au mois de Mai 2015, il a immédiatement séduit tout le monde grâce notamment à son immense open world ainsi que ses quêtes originales et bien ficelées. La liberté totale qui nous est donnée dans ce jeu est sans aucun doute son plus bel atout : quoi de plus agréable que d’arpenter la map au dos de son canasson, et prendre le temps de mener ce dernier au trot afin d’admirer le sublime paysage se présentant devant nos yeux. Les graphismes sont donc une franche réussite, ainsi que la bande son qui nous accompagne durant tout ce périple. Une aventure qui s’étend sur un nombre incalculable d’heures de jeu, tant les quêtes secondaires et autres activités annexes possibles sont nombreuses. Un avis totalement partagé par Dalovitch, à l’origine du test du jeu que l’on peut retrouver directement sur le site de Cooldown.

Comme si cela ne suffisait pas au bonheur des amateurs de RPG, le premier DLC, Hearts of Stone, est sorti très récemment, à peine 6 mois après le titre principal, venant ajouter du contenu conséquent pour prolonger encore un peu (beaucoup) l’expérience de jeu. Dans le test du jeu réalisé cette fois-ci par Peterline, ce dernier nous parle d’une bonne dizaine d’heures supplémentaires, et d’un travail extrêmement abouti concernant la rédaction du scénario. Seul léger défaut : le manque de nouveautés. Mais, après tout, lorsque l’on tient un jeu déjà si proche de la perfection, il est bien difficile de proposer encore mieux…

 

MyosotisSon avis
Toujours pas fini, vraiment très long (trop ?) mais toujours aussi prenant

 

Peterline6Son avis
Le DLC m’a tellement conquis qu’il vaudrait pratiquement le coup comme stand alone. Une écriture incroyable et un niveau de mise en scène jamais atteint dans le jeu original. A ne pas manquer

 

Sorti en bêta fermée très récemment, le MMORPG Albion Online semble diviser la rédaction. Il n’est pas peu dire que ce jeu est résolument atypique, et plait immédiatement ou rebute complètement, faisant rarement dans l’entre-deux.

Le gameplay de ce jeu pourrait se résumer en 3 petits mots : farm, guildes et PVP. Albion se pose en effet comme un MMO au style bien particulier, comme l’on en n’a plus connu depuis World of Warcraft Vanilla ou presque : à savoir un titre où le farm est omniprésent, que ce soit pour tuer des monstres à la chaine ou bien pour le craft des divers équipements. Tout est question de patience, et c’est en cela que certains ont du mal à accrocher : il faut parfois passer des heures à farmer le même mob ou la même ressource, tout cela pour la satisfaction de débloquer une nouvelle capacité.
Le second point central du jeu est l’aspect guildes. Ces dernières sont mises en avant, Albion se voulant tourné vers l’entraide et la coopération. Les guildes ont la possibilité d’abriter progressivement des bâtiments, demandant à chaque fois là encore de nombreux matériaux à collecter pour leur construction, impliquant alors de se séparer les tâches car il est impossible de tout effectuer tout seul.
Enfin, le PVP est également au cœur de ce jeu, puisqu’à haut level surtout, les combats font rage entre guildes, afin de capturer et occuper des territoires essentiels au développement, car regorgeant des ressources les plus rares du jeu. La map a été totalement conçue pour le PVP, avec des territoires plus ou moins dangereux, obligeant les joueurs à s’affronter s’ils désirent accéder aux plus hauts niveaux.

En résumé, Albion Online est un titre extrêmement addictif pour quiconque apprécie le farm, et compte s’investir dans la durée. En effet, pour prendre du plaisir dessus, il faut faire preuve d’une grande patience et se dire que le meilleur est à venir.
En cela, on a remarqué tous les cas de figure du joueur lambda s’essayant à Albion Online au sein de la rédaction : le premier, Ifarlant, a perdu patience rapidement face à l’interminable farm demandé. Johnny, lui, a trouvé le jeu « trop mou et lent à se mettre en place », alors que personnellement, cela fait des jours que je suis dessus sans jamais me lasser, trop heureux de débloquer peu à peu de nouveaux armements pour faire avancer ma guilde dans l’espoir de se frotter un beau jour aux tous meilleurs…

 

RorschakSon avis
Un jeu extrêmement addictif. Je viens de créer une Guilde (« Arthemis » pour ceux que cela intéresse de nous rejoindre), et c’est un régal que d’essayer de la faire peu à peu évoluer

 


La dernière aventure du célèbre Snake dans Métal Gear Solid V : The Phantom Pain a été très bien accueillie, comme en attestent ses excellentes ventes sur Steam. Un jeu bien maîtrisé, changeant quelque peu par rapport à ses prédécesseurs en proposant pour une fois un monde ouvert. Le gameplay reste néanmoins à peu de choses près le même, et que vous découvriez la saga avec ce titre ou que vous désiriez continuer une aventure débutée il y a près de 25 ans, nous vous le recommandons fortement.
Fort de ce succès, et se mettant à la mode actuelle, il est aussi à noter que des DLC sont déjà disponibles, venant rajouter de nouveaux skins.

 

NonoSon avis
Dernier né d’une saga dont je suis fan. Je n’ai toujours pas fini le jeu depuis septembre

 

PeterlineSon avis
Le point final ambitieux et terriblement addictif pour cette saga mythique.


On ne présente plus le célèbre plombier moustachu de Nintendo. Ce dernier est revenu en cette fin d’année sur Wii U avec un jeu au gameplay surprenant et innovant.
Super Mario Maker a en effet la particularité de nous faire revivre les plus belles heures de Mario à travers la possibilité de laisser libre court à son imagination en créant ses propres niveaux. La richesse du jeu est sans conteste le partage de ces créations sur internet, chacun pouvant tester et noter les différents niveaux proposés.
Ce titre très réussi ne s’adresse cette fois-ci pas à une tranche d’âge très jeune, comme certains Mario récents, mais ravira par contre les nostalgiques des tous premiers jeux Nes ou Snes par exemple.
Une véritable communauté est d’ailleurs née autour de ce Mario Maker, afin de tenter de speedrunner des levels toujours plus durs et malicieux mis en ligne chaque jour.

 

FunkymanSon avis
Sans doute le jeu que j’attendais le plus cette année. Je suis un très grand fan du plombier moustachu. Je suis aux anges


Ce film interactif horrifique nous plonge au cœur d’un scénario des plus traditionnels du film d’épouvante : à savoir un psychopathe s’en prenant au destin de 8 adolescents dont le seul tort fut de se réunir dans une vieille cabane en bois perdue au milieu d’une forêt.
Si le scénario d’Until Dawn est tout ce qu’il y a de bateau, l’immersion dans ce qui s’apparente comme un véritable film pourra en séduire plus d’un.

 

MyosotisSon avis
Bonne surprise pour ceux qui aiment le genre de récit intéractif ou les slashers movie. L’ambiance sonore est vraiment excellente. Un jeu qui a été parfait pour la soirée d’Halloween

 

PeterlineSon avis
Déjà fini deux fois mais la grande rejouabilité du titre continue de m’y faire jouer


Le célèbre jeu d’aventure ressort dans une version collector sous l’appellation Uncharted : Nathan Drake Collection, comprenant l’intégralité des 3 premiers opus… ainsi que l’accès à la bêta du mode multijoueur d’Uncharted 4. Un multi très traditionnel dans lequel les amoureux de pvp vont pouvoir s’en donner à cœur joie. Mais ce coffret, c’est avant tout l’occasion de se refaire l’intégrale des aventures de notre Lara Croft au masculin avant la sortie du 4è épisode, prévue pour Mars 2016.

 

Liberty93Son avis
Qu’est ce que ça fait du bien de retrouver Nathan Drake et en 1080p sur PS4 ! De quoi se refaire les 3 aventures mythiques en attendant Uncharted 4 le 18 Mars 2016 !


Enfin, Life is Strange est un jeu d’aventure découpé en 5 épisodes, et dont le dernier vient de sortir tout récemment, clôturant une formidable épopée. Un jeu où chaque décision a un impact sur l’avenir des personnages. Un jeu prenant, bouleversant, dans lequel on se plonge sans réfléchir pour en ressortir tout ébranlé à la fin.
A présent que chaque épisode est sorti, une version intégrale en boite va voir le jour dès Janvier 2016 : une véritable perle de jeu narratif à ne pas rater pour commencer la prochaine année.

 

PeterlineSon avis
J’ai enfin terminé les épisodes qu’il me manquait et ce jeu français est clairement le meilleur jeu épisodique / narratif auquel j’ai joué. Sacrée intensité émotionnelle…