Rock Band 4 Preview

Rock Band 4 – Premier aperçu du jeu

2015 marque avec bonheur le retour en force de deux licences phares des jeux musicaux : Rock Band et Guitar Hero. Les deux frères ennemis se retrouvent sur console nouvelle génération pour reprendre la bataille là où ils l’avaient laissée sur Xbox 360 et PS3 en 2010.

Invités par MadCatz pour tester la dernière mouture de Rock Band, l’équipe de Cooldown vous livre ses impressions.

Le soleil à peine couché, les guitares se saturent et l’atmosphère se fait moite. Grimé en scène ouverte, le bar où nous étions conviés se transforme rapidement en joyeuse orgie où les journalistes se mêlent pour interpréter leurs titres favoris à la basse, à la guitare, la batterie ou encore au chant. Si la présence d’un jeune prodige des fûts (de batterie, précisons) a captivé les foules tout au long de la soirée, tout le monde aura eu l’occasion de s’essayer à l’objet des convoitises Rock Band 4. Alors quoi de neuf au pays des rockers ?

Vous pensiez le concept éculé ? Usé jusqu’à la moelle et n’ayant pour seul avenir que les contenus téléchargeables ? Vous aviez tout faux. Si Rock Band 4 se fait particulièrement pingre en nouveautés pour les amateurs de Basse, de guitare et les chanteurs en herbe, le titre de Harmonix sait rendre hommage à son objet de base qu’est la guitare. Sous les projecteurs de cette nouvelle édition, un mode freestyle particulièrement convaincant qui offre d’énormes sensations de virtuosité. Les joueurs ont en effet la possibilité de rendre le solo du morceau qu’ils interprètent « freestylable », pour user d’un mot francisé qui ne devrait pas exister. Pendant ce laps de temps, à vous de donner de votre personne. Il vous suffit d’enchaîner les notes à la façon qu’il vous plaira pour sortir un solo unique, et dans la gamme s’il vous plaît. Ainsi, on épargne au néophyte la déconvenue des fausses notes ou des pains malvenus. Rock Band 4 vous offre la possibilité de vous faire plaisir, et cette volonté transpire toute entière de cette nouvelle feature.

Rappelons que la guitare made in Rock Band dispose d’une deuxième série de cinq frettes en bas du manche pour profiter de notes plus aiguës. Ici encore, à vous de varier les plaisirs afin de donner différentes sonorités à vos soli, voire de les agrémenter de séquences de tapping bien senties en pianotant frénétiquement sur les dix frettes en même temps.

Le mode freestyle procure de très bonnes sensations
 

Mais Rock Band est bien loin de se résumer au seul instrument guitaristique. Depuis ses débuts, la licence d’Harmonix met un point d’honneur à proposer une expérience multijoueurs inégalable. Le pari est-il respecté de ce point de vue là ? Assurément.

À en juger par la ferveur qui régnait dans la pièce, il ne fait aucun doute que Rock Band se pose en jeu vidéo rassembleur. Peu importe votre niveau, libre à vous de choisir votre degré de difficulté, cela n’affectera en rien l’expérience de vos partenaires. Idem si personne ne veut passer derrière le micro, le jeu se chargera de jouer la voix enregistrée avec le titre original. Le mot d’ordre est au confort, à la personnalisation de son aventure musicale. À plusieurs, le jeu se révèle tout simplement funnissime, pour utiliser un autre vocable qui n’existe pas. Et la présence de titres fédérateurs tels que Uptown Funk de Mark Ronson et Bruno Mars n’y sont pas étrangers.

Rock Band 4 preview

Seul bémol : le manque de nouveautés pour les autres instruments

Du côté de la playlist d’ailleurs, cela fait quelques semaines déjà qu’elle a été rendue publique. Nous vous en parlions ici. Et si les puristes pesteront sans doute sur le manque de titres à la difficulté folle (à l’exception de Metropolis – Part 1 “The Miracle And The Sleeper” de Dream Theater, s’entend), il faut aussi se dire que Rock Band 4 est un jeu qui se destine à tous, et qu’à ce niveau le contrat est rempli. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Du neuf, du moins neuf, de la pop, des morceaux plus confidentiels. Parce que l’on ne joue pas à Rock Band que pour s’amuser sur des titres que l’on connait déjà ; la découverte fait partie intégrante du concept depuis le début de la licence en 2007.

Parlant de la playlist, sachez d’ailleurs que pour la toute première fois dans un jeu musical, vous pourrez interpréter des chansons du groupe au 170 millions d’albums vendus : U2. En effet Harmonix et MadCatz se sont débrouillés pour négocier un accord qui augure de très bonnes choses pour les fans de Bono. Il faut s’attendre à voir débarquer une bonne partie de la discographie des Irlandais sur le Rock Band Music Store qui, rappelons-le, contiendra dès la sortie de Rock Band 4 le 6 octobre, plus de 1500 titres téléchargeables.