South Park : L'Annale du destin repoussé à 2017

South Park : L’Annale du destin repoussé à 2017

Triste nouvelle pour les fans des aventures de Cartman et consort, Ubisoft a annoncé le report de South Park : L’Annale du destin pour 2017. L’attente est donc plus longue que prévue avant le retour de South Park sur PC et consoles.

On l’attendait pour décembre. Monsieur Hankey, le petit caca noël, devait nous l’apporter sous le sapin. Malheureusement, Ubisoft vient d’annoncer sur son blog que South Park : L’Annale du destin est repoussé au premier trimestre 2017. Une date beaucoup moins précise que la précédente. Peut être pour que Saint Pierre, le petit lapin de Pâques, nous l’apporte avec des œufs en chocolat ? En réalité les développeurs semblent avoir besoin d’un peu plus de temps pour offrir au joueur la meilleure expérience possible selon les déclarations un peu vagues d’Ubisoft. Sachant l’attente qui entoure cette suite, on peut saluer la volonté de l’éditeur de vouloir nous offrir la meilleure expérience possible. D’autant que South Park est loin d’être l’arlésienne du siècle. Suivez mon regard !

Après le succès de South Park : Le Bâton de la vérité développé par Obsidian, Ubisoft avait repris le développement par l’intermédiaire de son studio de San Francisco. De quoi donner à la franchise un gage de qualité supplémentaire à une série qui avait démarrée sur les chapeaux de roues en 2014. Obsidian avait su retranscrire à merveille l’ambiance iconoclaste, parodique et vulgaire de la série. On attend donc beaucoup de la suite en termes de fidélité. Cela semble prometteur car en plus de la vulgarité habituelle le gameplay permet un contrôle précis de nos sphincters afin de réaliser des attaques dévastatrices. L’humour scatologique propre à la série est donc de mise jusque dans les mécanismes du jeu et aussi de la promotion parfois très originale. Bref, il faudra patienter encore un peu avant de pouvoir laisser éclater nos capacités de pétomane. En attendant pour citer Cartman : « Je vous… Et je rentre à ma maison ! ».