Un entretien d’embauche pour Hideo Kojima ?

Un entretien d’embauche pour Hideo Kojima ?

Hideo Kojima est une personnalité du monde vidéo ludique qu’on ne présente plus. Créateur du célèbre Metal Gear Solid, dit MGS, la vision très particulière du producteur nippon s’est rapidement imposée, ce qui lui a valu sa place chez Konami. Selon la compositrice des premiers MGS, la société n’aurait pas apprécié les multiples reports de son jeu. Trop perfectionniste ? Hideo Kojima est maintenant libre sur le marché du travail et beaucoup seraient prêts à lui mettre le grappin dessus dont une certaine firme en Chine…

C’est dans la presse chinoise qu’on peut lire la première piste sur le possible retour de Hideo Kojima sur le devant de la scène industrielle du jeu vidéo. C’est MrGamer qui avance, en premier, un possible rapprochement entre la société Tencent et le père de Solid Snake et qu’une nouvelle licence à lancer serait sur la table des négociations. Cette firme est connue du public asiatique pour être spécialisée dans les contenus multimédias et les jeux vidéos en ligne : elle serait propriétaire de 12% des parts d’Activision Blizzard et aussi d’un peu moins de 93% des actions Riot Games !

Avec plus de trois milliards de dollars de chiffre d’affaire en 2014, Tencent a donc clairement les épaules pour accueillir une tête telle que celle d’Hideo Kojima. Toujours selon la presse chinoise, la société était déjà entrée en négociation avec Yu Suzuki il y a quelques années, afin de tenter de lancer le développement de Shenmue 3. Malheureusement, les discussions se seraient soldées par un échec, malgré la grande envie de Tencent d’acceuillir un producteur nippon renommé au sein de ses équipes.

Néanmoins, il faut placer un bémol et rappeler que Tencent s’est rapprochée du producteur japonais. En effet, Hideo Kojima n’a peut-être pas envie de collaborer tout de suite avec une nouvelle entreprise : il n’est pas rare de voir des grands noms du jeu vidéo quitter une grosse enseigne pour rester indépendant quelques temps (comme Brian Fargo par exemple, créateur de The Demon’s Forge). De plus, il faut souligner que les japonais sont souvent peu enclins à travailler avec la Chine : le créateur de MGS franchira-t-il la mer jaune à l’issue des négociations ? Enfin, il faut rappeler qu’il ne s’agit pour le moment que d’une rumeur et qu’aucune des deux parties ne s’est exprimée officiellement la-dessus.

hideo-kojima