1001 Spikes est un jeu indépendant reprenant les codes de l’époque 8 bits : le style, la difficulté et le scénario très simple.  À première vue le jeu me paraissait très intéressant pour moi qui suis fan de jeux rétros. Malheureusement, je n’ai eu aucune affinité avec le jeu. Pourtant, le jeu est bien fait et peut plaire à certains joueurs.

  • Premier contact

Screenshot 1001 Spikes1

Et c’est parti !

C’est son style clairement rétro qui m’a plu chez 1001 Spikes. Et pour être franc, je pensais retrouver des sensations à mi-chemin entre Super Meat Boy et Super Mario Bros. Je lance donc le jeu et je commence ma partie. Je trifouille la manette afin de voir un peu les touches et je fais le premier niveau assez simplement.

Screenshot 1001 Spikes2

La carte des niveaux

Quelques niveaux plus tard, le gameplay tend vraiment à m’agacer, c’est raide ! Voilà le gros défaut du jeu : son gameplay, je ne l’aime pas du tout. Le reste du jeu est tout à fait correct : la musique est agréable, le visuel correspond aux attentes d’un gamer basique et la durée de vie est correcte.

Screenshot 1001 Spikes3

  • Gameplay

Screenshot 1001 Spikes4

Mon écran préféré !

Sachant que c’est le gros point noir du jeu, je voulais absolument en parler en détail. Le test a été réalisé sur Wii U et voici le mappage des touches :

  • Croix directionnelle / Joystick : Déplacement
  • A : Tir
  • B : Petit saut
  • X : Grand saut
  • Y : Tir

Première remarque, il y a 2 boutons de saut. C’est le seul jeu que je connaisse qui propose ce genre de chose. Je vais faire mon vieux joueur tétu mais ça n’aurait pas été plus sympa de faire en fonction du temps d’appui sur le bouton ? Je pense que si.

Screenshot 1001 Spikes5

« Petit saut… Grand saut…Esquiver… »

Deuxième remarque, on ne peut pas courir… On pourrait se dire c’est pas grave c’est un choix de la part des développeurs. Oui, c’est vrai mais ça limite notre possibilité « d’improvisation » dans le jeu. Par conséquent, faire un niveau se résume à faire la bonne série de touches au bon moment à la manière d’un robot.

  • Le mode multi

La surprise du jeu pour ma part le mode multi avec le « Golden Vase ». Un mode vraiment intéressant à plusieurs vous occupera vous et vos amis pendants quelques petites heures. Le but est simple, il faut attraper le « Golden vase » et le garder pour gagner des pièces (sachant que plus la fin est proche, plus le joueur ayant le vase gagne de pièces), dès que vous êtes mort vous perdez le vase. Simple mais efficace, ce mode rappelle Mario Bros. (Non non! il n’y a pas de « Super ») à la sauce 1001 Spykes.

  • Conclusion

Difficile de conclure sur un jeu que je n’ai pas apprécié mais je vais essayer de rester objectif. Je ne conseillerai pas le jeu aux fans de jeux de plate-forme dynamiques. Par contre, pour les joueurs qui aiment le die and retry pur pourront trouver leur bonheur avec 1001 Spykes. Un jeu qui demandera de la patience. Beaucoup de patience.

Screenshot 1001 Spikes6

« Bon bah, je suis mort… »

1001 Spikes

1001 Spikes

Les plus
  • Graphismes rétro
  • Le mode Golden Vase
Les moins
  • Gameplay trop raide
5 10