Normal lost phone titre

Avant d’être un jeu, A Normal Lost Phone fut une idée. Projet de Game Jam né en 48H réalisé à l’époque par un studio de seulement quatre personnes, le jeu a bénéficié d’une campagne Ulule modeste, mais suffisante à la réalisation d’un produit fini très original. Dans la réjouissante vague de jeux d’aventure jouant sur les codes du genre sortis ces dernières années (Her Story, Lifeline…), A Normal Lost Phone saura-t-il tirer son épingle du jeu ?

(Notre petit conseil : lire cette critique avec la charmante bande-son du jeu dans les oreilles)

 Comme son nom l’indique, A Normal Lost Phone vous place dans la peau d’un individu venant de mettre la main sur un téléphone égaré. Difficile de savoir à qui exactement ce dernier appartient : tout ce que vous saurez au départ de votre aventure, c’est que le téléphone n’a plus de crédit (et donc impossible d’appeler quiconque), et que le propriétaire, un jeune homme du nom de Sam, a changé d’appareil quelques mois plus tôt (impossible de remonter le fil des conversations au-delà).

En dire beaucoup plus sur ce que vous découvrirez lors des (environ) deux heures dont vous aurez besoin pour boucler l’aventure serait presque criminel. Les hypothèses que le joueur échafaudera au départ seront petit à petit détournées de manière intelligente, amenant à des révélations qu’il serait dommage de spoiler. Disons simplement que le téléphone de Sam a beaucoup plus de choses à cacher qu’on ne le suppose au premier abord, et qu’entre le point de départ et le point d’arrivée, le changement de perspective sera radical pour le joueur.

Un récit mature…

Normal SMS

Beaucoup d’informations seront à dénicher au sein des conversations du téléphone

Une fois placé aux commandes du téléphone perdu, les options sont dans un premier temps assez limitées et restreintes à la lecture patiente des derniers SMS reçus par Sam. On est frappé par la manière dont les pièces du puzzle se mettent harmonieusement en place tout au long de cette première phase. Un sentiment de malaise certain nous étreint à mesure qu’on pénètre plus profondément dans le passé et l’intimité d’un inconnu.

Rapidement, les options s’élargissent : on trouve un code pour activer le Wifi, un autre pour se connecter aux applications installées sur le téléphone, on récupère des photos contenant des indices et menant à d’autres pistes, et ainsi de suite jusqu’à débloquer les derniers secrets nichés au coeur de l’appareil.

Comme nous l’avons déjà dit, le récit, bref et intense, frappe par la maturité et la subtilité avec laquelle il navigue dans des thématiques pourtant assez casse-gueule. Jamais caricatural, jamais pédant, le soft d’Accidental Queens aborde de la meilleure manière possible des questions sociétales et familiales inattendues, et ce jusqu’aux dernières minutes du jeu, qui placent le joueur face à un choix plutôt surprenant.

La direction artistique n’est pas spécialement le point fort du jeu, mais citons tout de même une bande-son onirique, surprenante de variété, et s’intégrant à merveille dans le propos porté par les scénaristes du jeu.

… Pour quelques petites imperfections de gameplay

Normal Lost Phone menu

Toutes les fonctionnalités du smartphone ou presque seront utiles pour boucler l’aventure.

S’il fallait reprocher quelques menus détails à ce Normal Lost Phone, il faudrait aller chercher, sans doute, du côté des énigmes (essentiellement des mots de passe à dénicher), parfois un peu tirées par les cheveux, ainsi qu’un dernier tiers un peu moins fluide, un peu didactique. Mais vu le sérieux des thématiques abordées, peut-être fallait-il prendre le temps d’être un peu scolaire.

Parfaitement adapté à un maniement sur téléphone portable (puisqu’il simule lui-même l’interface d’un smartphone), le jeu est aussi un peu moins agréable à manipuler sur PC. Son ambiance minimaliste, couplée à un volume de texte conséquent, rebutera peut-être certains joueurs.

Mais ce sont la des détails parfaitement anecdotiques : si tout n’est pas parfait, on oublie rapidement ces quelques moments de gêne pour se faire happer par la profondeur du propos, et la position troublante que nous occupons en tant que protagoniste de cette histoire.

Le trou de la serrure

Normal lost phone meteo

Seules quelques énigmes un peu rebutantes peuvent casser par moment le rythme bien pensé de la découverte du téléphone de Sam.

De fait, vous allez, le temps de quelques heures, devenir un stalker. Peut-être pour le bien du propriétaire du téléphone ? C’est ce dont on se persuade volontiers en jouant, car c’est la posture la moins inconfortable. Néanmoins, il y a quelque chose de malaisant à fouiller de plus en plus profond dans les drames personnels d’un inconnu. Une des grandes forces de ce Normal Lost Phone, c’est de nous faire lever des voiles de plus en plus intimes sur l’identité sociale, numérique comme physique, d’un individu normal.

Nous avons tous nos secrets, nos avatars et nos vies. Que dirait de nous un téléphone abandonné, tombé aux mains d’un inconnu ? Quels portion de nos propres mystères seraient mis en lumière, et quels éléments de contexte viendraient l’éclairer ? Si Her Story plaçait beaucoup de distance entre le joueur et le scénario (les événements narrés étaient très distants dans le temps), A Normal Lost Phone nous donne l’impression vertigineuse de mettre le pied dans la porte d’un drame en cours. La position n’est pas confortable. Et pourtant, on persévère.

Toute l’intelligence de ce jeu est de mettre en scène sans atours cette posture du voyeur confronté à des secrets qui, potentiellement, le dépassent. La question ne sera pas, au final, de savoir s’il est bien ou mal de fouiller dans un téléphone abandonné, mais d’essayer de comprendre quelle influence peuvent découler de ce que nous ferons de ces informations. En déplaçant la perspective lors des dernières minutes, et en vous proposant de faire la meilleure chose possible après avoir ainsi pénétré au plus profond de l’intimité d’une autre personne, A Normal Lost Phone s’arrête sur une note assez plaisante : celle de la bienveillance.

Pour qui ?

Pour ceux qui cherchent un jeu inventif pour smartphone : Parfaitement adapté à l’interface d’un téléphone, A Normal Lost Phone sera un très bon compagnon pour les transports en commun.

Pour ceux qui aiment les enquêtes bien ficelées : L’intrigue, non linéaire et basée sur la découverte de différents événements via divers applis du téléphone, se déroule astucieusement, et vous emmènera dans des directions difficile à anticiper., de manière toujours bien pensée.

Pour ceux qui ont envie de nouvelles thématiques dans les jeux vidéo : Sans trop en dire, rappelons que le jeu d’Accidental Queens convoque des questions et des thématiques encore (trop) peu représentées. Une prise de position intéressante, qui invite le joueur à réfléchir sur ses propres préjugés.


 

Le jeu d’Accidental Queens est petit par la taille, mais pas par l’ambition. Offrant un récit déstructuré et un puzzle intime à reconstituer, A Normal Lost Phone brasse en quelques milliers de mots des thématiques complexes, rarement abordées frontalement dans le Jeu Vidéo. Si les quelques énigmes auraient pu être mieux imbriquées dans l’intrigue et si la direction artistique ne reste pas en mémoire, il n’en reste pas moins que nous avons là un grand jeu d’aventure, poignant et audacieux, qu’il serait dommage de louper.

Normal lost phone titre

A Normal Lost Phone

Les plus
  • Concept d'enquête assez inédit
  • Un récit éclaté très bien pensé
  • Thématiques complexes abordées avec subtilité
  • Bande-son très agréable
  • Parfaitement adapté au jeu sur smartphone
  • Moins de 3€
Les moins
  • Quelques énigmes tirées par les cheveux
  • Un peu didactique sur la fin
8 10