broforce, titre

Vous aimez les gros flingues, les explosions et les pectoraux huilés ? Alors Broforce est fait pour vous ! Le titre indépendant édité par Devolver Digital a décidé de jouer à fond la carte de la simplicité et du bourrinage en bonne et due forme. Oubliez donc toute discrétion et lancez vous à corps perdu vers cet hymne aux films d’action des années 80.

Petit jeu indépendant sorti en octobre 2015, Broforce a fait son petit bonhomme de chemin et a su s’attirer la sympathie des joueurs. Le jeu fut même disponible gratuitement pour les joueurs PS Plus suite à un vote l’opposant à deux autres titres. Studio à l’origine des deux Hotline Miami, Devolver Games propose un jeu indé qui fait fit de tout superflu et ne se prend absolument pas au sérieux comme en témoigne la chanson intitulé « The Ballad of Rambro » rendant un vibrant hommage aux Etats-Unis et donnant le ton général du jeu.


Broforce – Trailer de Gameplay sur PS4 par CooldownTV

Où sont les missiles ? … Dans ton c**

Broforce, test, carte

Le colonel est là pour vous donner vos missions

A l’instar de ces inspirations cinématographiques, Broforce ne brille clairement pas par la profondeur de son scénario mais c’est bien voulu. Pour faire simple et rapide, le joueur dispose d’une équipe de Bros, des soldats purement américains qui ont pour mission d’éliminer la menace terroriste aux quatre coins du monde. L’histoire pousse même le vice à intégrer Satan comme principal antagoniste du jeu. En bon américain qui se respecte, vous seul avez les moyens de le stopper et de tuer tous les ennemis qui se présentent et des ennemis, il y en a un sacré paquet. Entre les terroristes, les tanks, les chiens, les démons ou encore les xénomorphes de la saga Alien, la Broforce aura du fil à retordre avant d’éliminer toutes les menaces qui pèsent sur la planète. L’aventure sera ponctuée par des combats de boss assez bien dosés comme en témoigne l’ascension d’une tour poursuivi par un hélicoptère de combat qu’il faudra ensuite exploser. Avant de défoncer tout ce qui bouge, il faudra d’abord choisir un niveau sur la map du monde. Elle reprend grossièrement notre belle planète bleue mais change légèrement les noms des pays ce qui donne une touche humoristique au jeu. Chaque niveau possède des checkpoints symbolisés par des drapeaux américains qui permettront de ressusciter si la mort venait à frapper.

Broforce, test, bronan

Par Crom, Bronan est là !

Une des grands forces de ce jeu est sa galerie de personnages tous inspirés par le cinéma et qui ont tous en commun de posséder la particule « Bro » dans leur nom. Rambro, Brobocop, Mr. Anbroson et même Bro Dredd ne sont qu’un infime échantillon de tous les protagonistes présents dans le jeu. Qu’il est plaisant d’incarner nos héros préférés et de dézinguer à tout va sans se poser de question. Chaque personnage possède une attaque principal ainsi qu’une autre spéciale mais limitée et qui est visible sous le compteur de vie. Rambo est par exemple en possession de sa M60 fétiche mais peut également balancer des grenades, idéales pour faire le ménage dans des zones exiguës. D’autres personnages sont plus difficiles à jouer étant donné la nature de leur attaque soit au corps à corps soit différente, on pense notamment à MacGyver qui ne peut que lancer des dynamites capables de s’accrocher aux ennemis. Heureusement, le jeu nous permet de changer de héros très régulièrement par un système d’otage à sauver. Les terroristes ont en effet kidnappé des civils qui, une fois libérés de leurs entraves, vous confère une vie supplémentaire ce qui fait obligatoirement changer de héros. Tout ceci se déroule de manière aléatoire, il peut donc s’agir de n’importe quel protagonistes et une nouvelle arrivée signifie une petite animation sympathique de présentation. De nombreuses mises à jour sont apparues depuis le lancement du jeu et ont permis d’apporter d’avantage de héros dont une qui proposait Highlander et Raiden (Mortal Kombat), deux rôles dans lesquels notre Christophe Lambert national s’est illustré. On peut juste regretter l’absence quasi-totale de personnages féminins mise à part Ellen Ripley.

Je mets les pieds où je veux et c’est souvent dans la gueule

Broforce, test, gameplay

Un hélicoptère qu’il va falloir explosé

Broforce se présente sous la forme d’un plateformer assez classique à la différence que tout est entièrement destructible. Outre les ogives et autres tonneaux explosifs, chaque parcelle de terrain peut être démolie avec les armes standards des personnages. Ceci permet donc d’avoir différentes approches pour chaque situation et permettra par exemple de faire tomber les ennemis des plate-formes ce qui les tuera ou les mettra dans votre ligne de mire. Attention tout de fois, le revers de la médaille étant que certaines zones ne sont plus accessibles si tout les accès sont détruits. De plus, des éléments du décors qui tombent peuvent être mortels donc une avancée avec prudence est parfois de mise. Concernant le déplacement des personnages, les actions sont très fluides et en plus d’avancer et de sauter, les héros peuvent également s’agripper aux parois verticales avec l’aide de couteaux dans le but d’atteindre des zones en hauteur en sautant et en s’accrochant un peu partout. Au niveau du level design, le jeu propose des niveaux à scrolling horizontal mais également vertical soit en escaladant des tours ou en s’enfouissant dans les profondeurs.

Par rapport à l’aspect esthétique, Broforce arbore des graphismes intégralement en pixel, devenu un standard des jeux indé rétro. Les animations des personnages ainsi que les explosions restent très fluides même lorsque de nombreuses déflagrations sont présentes simultanément à l’écran sans perdre le héros des yeux. Il est cependant facile de se faire tuer par une balle perdue qu’on ne voit malheureusement pas arrivée lors de ces phases de pétoires incessantes. Broforce choisit donc de miser d’avantage sur son ambiance générale que sur son esthétique, qui reste au demeurant réussie. L’ambiance sonore est très travaillée et on retrouve aisément ce style de musique propre aux films d’action américains. La voix du narrateur du jeu mais également chef des Bros rajoute du cachet au jeu en étant très virile, tournée vers les graves, afin d’accentuer la notion de testostérone qui se ressent à chaque partie. C’est typiquement le genre de voix qu’on aurait aimé retrouver dans un jeu comme DOOM pour ne citer que lui.

May the Broforce be with you

Broforce, test, boss

Un exemple de boss du jeu

Malgré son aspect un peu simpliste et son côté bourrin à souhait, Broforce n’en demeure pas moins assez difficile. Certaines phases sont assez ardues et vont même jusqu’à devenir frustrantes. Néanmoins le jeu propose une aventure multijoueur jusqu’à 4 en coopération, l’occasion idéale de se défouler entre amis. Même si on peut craindre que la visibilité devienne assez limitée, le jeu en coopération est d’autant plus fun et la difficulté devient alors un peu moins élevée. Celle-ci est progressive et on en vient à espérer d’avoir les bons personnages lors de la libération d’un prisonnier.

Finalement, la durée de vie est assez courte mais le jeu offre une aventure sans temps mort malgré une certaine répétitivité à la longue. Toutefois, on peut compter sur la présence d’un mode arcade ainsi que celle d’un mode versus en ligne pour affronter ses amis dans la peau d’un héros bodybuildé. De plus, des mises à jour sortent encore régulièrement et débloquent de nouveaux personnages ainsi que du contenu inédit.

Vous pouvez également regarder cette vidéo découverte de Beuscuit :


Broforce est un excellent jeu indé, un véritable hommage aux films d’action des années 80. Certes le titre ne brille pas par son scénario, mais son gameplay fun et intuitif ainsi que sa bande son jouissive en font un jeu à posséder absolument. Malgré tout, Broforce n’est pas exempt de défauts comme en témoigne la petite durée de vie ou encore la répétitivité des missions proposées à mon humble avis. Je laisse les derniers mots à l’inspecteur Harry : « les avis c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un ».

broforce, titre

Broforce

Les plus
  • Le nombre de personnages jouables
  • Le gameplay fun et intuitif....
  • L'ambiance digne des films d'action
  • L'humour omniprésent dans le jeu
Les moins
  • La durée de vie assez courte
  • ...malgré une certaine répétitivité
  • Une difficulté parfois frustrante
8.5 10