Tous les ans, les joueurs ont le droit à une nouvelle mouture de leurs jeux de sport préférés. Les fans de formule 1 attendent donc patiemment le leur et voilà que débarque donc F1 2017. Après une édition 2015 plutôt mauvaise et une version 2016 qui a largement rectifié le tir, Codemasters avait fort à faire afin de proposer un titre encore plus époustouflant que son prédécesseur. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont réalisé un doublet et ont même réussi à rendre leur licence encore meilleure. Un exploit que nous allons tenter de détailler dans le test qui suit.

Préambule : Avant de commencer à rentrer dans les détails et à analyser le jeu F1 2017, je dois avouer que je ne suis pas très fan des jeux de course. Je n’avais même jamais touché à un jeu de formule 1 avant celui-ci. Néanmoins, j’ai quand même fait par le passé quelques jeux de courses / simulation et principalement les opus de la série Gran Turismo. J’ai donc eu la chance de pouvoir découvrir F1 2017 sans à-priori et sans forcément connaître les rouages et le passé de la série.

Un mode Carrière très complet

Alors Renault, Ferrari ou Redbull ?

F1 2017 - Test

Le titre possède pas mal de modes de jeu

Dès le lancement du jeu, plusieurs modes de jeu sont disponibles. Ainsi les joueurs peuvent commencer par où ils veulent même si le mode Carrière est conseillé. Ce dernier est très complet et permet de se mettre réellement dans la peau d’un pilote de F1. Les joueurs peuvent personnaliser légèrement leur avatar, son casque mais également choisir son pays d’origine et lui donner un nom. Cette phase est très rapide étant donné le faible nombre d’options disponibles, mais ce n’est pas là l’intérêt du jeu. Suite à cela, les joueurs doivent choisir leur écurie parmi une dizaine dont Renault, Mercedes, Ferrari ou encore Redbull. Etant patriote, mon choix s’est donc posé sur Renault qui m’a assigné un coéquipier, également membre de l’écurie. Le mode Carrière profite de quelques cinématiques permettant de mettre les courses dans un contexte. Elles sont souvent très courtes mais permettent de développer un peu plus notre pilote.

La gestion des courses se déroule par le biais d’un ordinateur qui permet un certain nombre de possibilités. En effet, outre les courses, F1 2017 possède un côté gestion à ne pas négliger qui influera grandement sur le déroulement de la carrière. Par le biais de cet ordinateur, il est possible d’accéder à la section Recherche & Développement par exemple. Celle-ci s’avérera très utile puisqu’elle permettra de développer de nouvelles technologies qui boosteront les compétences de vos bolides. De plus, il sera demandé aux pilotes de gérer l’usure du bloc moteur et de la boîte de vitesse au fur et à mesure des Grand Prix. Plusieurs éléments peuvent être changés sur le premier et le système indique le nombre de tours restant avant l’usure totale des pièces.

La gestion aussi importante que la conduite

F1 2017 - Avis

Un arbre de compétences très complet

Le mode Carrière intègre également un arbre de compétences assez énorme qui demandera beaucoup de patience aux joueurs. En effet, afin de débloquer les différents éléments constitutifs de cet arbre, il faudra dépenser des points spéciaux. Ces derniers sont gagnés petit à petit au fur et à mesure des courses mais surtout en réalisant des petites missions lors des essais libres. Gestion de l’usure des pneus, du carburant, reconnaissance du circuit, chaque objectif rapporte des points très précieux à dépenser avec modération. Il est impossible de développer toutes les technologies avec un seul championnat. Ainsi il faudra sélectionner les éléments en fonction des priorités et de la manière de piloter. A noter que les développements peuvent durer plusieurs semaines et arriver deux ou trois week-end plus tard.

Les joueurs seront également mis à contribution avant les courses. Entre le choix des pneus ou celui des priorités de la voiture (vitesse, accroche,…), de nombreux paramètres sont à prendre en considération. Et il ne faudra pas les négliger puisqu’ils ont un impact direct sur la conduite. Tout ceci permet d’en apprendre beaucoup sur le milieu de la formule 1 et toute la gestion qui se déroule en parallèle des courses. Le jeu arrive même à rendre cela intéressant et non rébarbatif en simplifiant les menus par exemple. Néanmoins on peut déceler certaines lourdeurs dans ces mêmes menus avec quelques animations un peu longues.

F1 2017 - Course

Des sensations de course vraiment exceptionnelles

Une conduite exigeante et jubilatoire

Un peu de pluie et ça dérape

F1 2017 - Critique

Tous les détails de la course sont disponibles

Après avoir passé en revue l’ensemble des paramètres à prendre en compte en parallèle des courses, il est temps de voir comment se comportent les véhicules en piste. Et il faut bien l’avouer : le pilotage demandera un peu de temps avant d’être maîtrisé. Les néophytes auront un peu de mal au début tandis les joueurs fidèles de la licence devront se familiariser avec les nouveaux véhicules. Néanmoins, une fois prise en main, la conduite offre de purs moments de course à ne pas manquer. Tout est à prendre en compte et les erreurs sont souvent sanctionnées par une belle sortie de piste et la perte de précieuses secondes. Freinage, accélération, anticipation, trajectoire dans les virages, on en vient à connaître chaque bout de piste dans le but de réaliser le meilleur temps possible. En plus de cela, l’attention des joueurs devra également se focaliser sur l’état de la voiture. Via un menu facile d’accès, les joueurs peuvent checker l’état des pièces de la voiture, le niveau de carburant restant ou l’usure des pneus.

Autre point à ne surtout pas négliger, les conditions climatiques. En effet, celles-ci ont des conséquences sur la conduite. En plus du choix des pneus qui s’avérera crucial, les formules 1 adhéreront nettement moins à la piste. L’anticipation sera donc de rigueur afin de prendre les virages dans les meilleures conditions possibles. Suivre un concurrent pourra être assez dangereux notamment à cause de la faible visibilité due aux projections d’eau. Le temps n’est pas figé et pourra changer au cours d’un même Grand Prix. L’arrêt au stand permettra d’installer les pneus qui conviennent pour éviter de déraper à chaque virage. A savoir qu’une sortie de route vous pénalise au même titre qu’un virage un peu trop coupé qui sera sanctionné par quelques secondes supplémentaires.

Et l’IA dans tout ça ?

Il est important de se poser la question puisqu’il s’agit tout de même d’une compétition. L’IA est plutôt bien gérée dans le jeu et ne fera pas de cadeau. N’attendez donc pas de fautes majeures de la part des autres concurrents puisqu’ils sont en général pas loin derrière et profiteront du moindre écart de votre part. On peut toutefois regretter un petit manque d’agressivité surtout en début de course. Les autres pilotes seront également présents lors des sessions d’essai libre. Ceci peut paraître anodin mais lors de différentes petites missions, ils peuvent devenir une vraie gêne. Il faudra également en tenir compte lors du choix des missions en fonction du nombre de pilotes sur le circuit. La difficulté de l’IA peut également être réglée afin d’augmenter le niveau de difficulté qui peut s’avérer trop faible après quelques heures de jeu.

F1 2017 - Image

Chaque Grand Prix possède ses propres missions

Au rang des autres réglages possibles, F1 2017 n’est pas avare en possibilités. En effet, les joueurs ont un vaste choix de paramètres à changer selon les goûts de chacun. Ainsi, outre la difficulté de l’IA, chaque joueur est en moyen d’activer/désactiver les nombreuses aides disponibles. Dispositif de trajectoire dynamique qui indique les zones de freinage, lisibilité et informations sur la course, toutes ces petites fonctions peuvent être retirées afin d’être plus proche de la vision d’un pilote de F1. Néanmoins, ces options facilitent un peu les courses et s’avéreront très utiles dans les premières heures pour vraiment prendre en main le jeu tout en ne se sentant pas frustré. F1 2017 propose également de nombreuses vues différentes interchangeables via un bouton de la manette. Chaque joueur pourra ainsi opter pour la vue qui lui correspond le mieux.

F1 2017 - Image

La perfection n’existe malheureusement pas

Des hauts et des bas niveau graphismes

F1 2017 - Screenshot

Quelques détails vraiment laids

Après cette pluie d’éloges sur le jeu, il est temps de passer aux choses qui fâchent. En effet, outre la lourdeur des menus exprimée plus haut, le titre souffre de graphismes pas toujours au niveau. En effet, F1 2017 alterne constamment entre bon et mauvais suivant les éléments à l’écran. Alors que les effets de pluie sont vraiment réalistes, la modélisation des personnages est quant à elle assez indigeste. En témoigne simplement les cheveux des personnages qui rappellent la génération de consoles précédente. Néanmoins, tous les véhicules sont très bien intégrés au jeu au même titre que les circuits, fidèles à la réalité. F1 2017 comporte d’ailleurs en plus des voitures modernes quelques véhicules rétro. Grâce à cela, on se rend compte de l’évolution des matériaux, des technologies mais surtout de la manière de conduire. De plus, les sons des voitures sont extrêmement bien retranscrits pour une immersion totale lors des courses.

Le multijoueur pour le moment pas abouti

Abordons enfin la question du multijoueur. Là encore, Codemasters a encore des efforts à faire sur cet aspect. Pour le moment, le multijoueur est clairement un cran en-dessous par rapport au solo. Entre un manque de modes de jeu et des ralentissements lors des courses, il aura du mal à s’imposer aux joueurs à côté du mode Carrière. De plus, il est regrettable que certains joueurs n’hésitent pas à user de la force pour doubler sans être sanctionnés. Les développeurs devraient sortir différents patchs afin de corriger les petits problèmes inhérents au multijoueur. Néanmoins, il est tout à fait jouable et permet de créer ses propres championnats pour concurrencer ses amis ou des joueurs en ligne.

Pour qui ?

Pour les fans de F1 : F1 2017 est clairement le jeu parfait pour quiconque veut retrouver les sensations de courses dans son salon. De plus, le titre est très complet et permettra de se mettre réellement dans la peau d’un pilote automobile.

Pour les néophytes qui ont envie de découvrir : En proposant une expérience très fidèle, F1 2017 peut rebuter les personnes n’étant pas fans de ce sport. Néanmoins, ça serait passer à côté d’un grand jeu qui fait tout son possible pour contenter tout le monde. Les nombreux réglages permettront à tous les types de joueurs de trouver leur compte et de profiter du jeu.

Pour les amateurs de simulations sportives : Même si le côté F1 peut paraître moins attrayant qu’une simulation automobile au sens large, il n’en demeure pas moins que F1 2017 propose une expérience très fidèle. La conduite est exigeante mais saura satisfaire les joueurs qui cherchent d’excellentes sensations de conduite.


Sans conteste, F1 2017 est un must-have pour les fans de formule 1. En effet, en étant complet et en proposant une expérience plus que fidèle, le nouveau titre de Codemasters satisfera les fans et saura même intéresser les néophytes. Ces derniers devront se familiariser avec la complexité de la conduite qui une fois maîtrisée donnera des courses passionnantes. F1 2017 possède également une durée assez colossale grâce à ses nombreux modes de jeu dont un mode Carrière qui occupera une grande partie du temps. Celui-ci permet d’en apprendre davantage sur ce sport automobile tout en se mettant à la place d’un véritable pilote. Malgré quelques défauts, dont des graphismes vraiment datés, cette version 2017 doit figurer dans toutes les vidéothèques.

Test réalisé sur une version PS4 fournie par l’éditeur.

F1 2017 - titre

F1 2017

Les plus
  • Les nombreux modes de jeu
  • La maîtrise de la conduite
  • Les très nombreux paramètres
  • Un mode Carrière intéressant et long
  • Des voitures autant présentes que passées
  • Certains décors magnifiques...
  • Le son des véhicules très bien retranscrit
Les moins
  • ...mais certains graphismes vraiment, vraiment datés
  • Un multijoueur pas très développé
  • Une certaine lourdeur dans les menus
8.5 10