Après plus de 20 ans d’existence, la licence Fallout n’a cessé d’évoluer. La plus grosse transition est sans aucun doute le passage de Fallout 2 au troisième opus, passant d’un tour par tour en 2D isométrique à un gameplay axé FPS et action. Aujourd’hui, Bethesda nous propose Fallout 76, une évolution moins marquante mais tout de même ambitieuse. En effet, Fallout 76 s’impose comme un jeu spécialisé dans le multijoueur, chose qui inquiétait bon nombre de fans de la première heure. Est-ce que le pari est réussi ? Réponse dans notre test.

Une histoire ?

Fallout 76 - IntroDans Fallout 76, vous faites partie des premiers à sortir de l’abri, 25 ans après l’explosion des bombes nucléaires. Votre première quête sera de retrouver votre superviseur qui a laissé des enregistrements afin de retracer sa route.

Le jeu s’introduit avec peu de setup. La seule chose que l’on aura est une cinématique nous expliquant l’origine de l’abri 76, mais pas de mise en scène particulière. Nous sommes propulsés très rapidement vers l’extérieur de l’abri avec quelques conseils de survie.

La première chose surprenante que l’on constate est l’absence totale de PNJ dans le jeu. En effet, Bethesda a décidé que tous les humains rencontrés durant le jeu seront des joueurs. Lorsque vous avez joué à la plupart des Fallout, entendre ça peut être un choc et la question que tout le monde se pose est la suivante : est-ce que ça marche ?

Honnêtement, mieux que prévu. Les quêtes s’activeront la plupart du temps après avoir lu une note, un message, ou bien après avoir retrouvé le cadavre d’une personne. Même si l’on ressent un certain vide lorsque nous sommes habitués à Fallout, le rythme des quêtes est toujours le même. L’absence de PNJ permet aussi de laisser une grande place à l’exploration, incitant le joueur à se sentir plus impliqué dans le jeu, tant il n’est pas vraiment tenu par la main.

Fallout 76 - IntérieurNéanmoins, la qualité des quêtes peut être remise en question. Il y a un manque cruel d’enjeux. Rien ne vous incitera à aller vite faire la suite de la quête pour savoir ce qui se passera après. De plus, un certain nombre d’allers et retours se feront afin de compléter les quêtes, ce qui est plutôt moyen pour du Fallout.

Fallout est une licence qui repose énormément sur les dialogues pour étendre son univers et créer des enjeux. Fallout 76 de son côté applique une autre manière de raconter son univers. Il y a un effort de mise en scène assez remarquable, le jeu regorge de détails vous donnant des indices sur ce qui s’est passé. Malgré la grande taille de la carte, le moindre village exigera une certaine quantité de temps afin d’analyser toute la subtilité de la mise en scène. En plus de pouvoir aller sur des terminaux, vous aurez également la possibilité d’écouter de nombreuses cassettes retraçant le vécu de survivants décédés, rencontrés par hasard lors de votre périple.

Bien évidemment, l’histoire n’a pas été le focus dans le développement de ce Fallout, il est donc normal de ne pas s’attendre à un jeu aussi important que Fallout 4. Mais les quêtes restent clairement en dessous des autres Fallout.

Quelques nouveautés dans l’abri 76

Fallout 76 - CartesFallout se déroule dans un univers post-apocalyptique, la survie est donc au centre du gameplay. Dans Fallout 76, vous devrez gérer la faim et la soif, tandis que vous devrez faire attention à ce que vous avalez à cause des radiations. On retrouve le fameux système S.P.E.C.I.A.L, un incontournable de la série, vous permettant de forger les caractéristiques de votre personnage après chaque niveau. Quelques modifications ont été apportées au système afin de l’adapter au multijoueur, notamment le charisme qui donnera des bonus à vos alliés. De plus, le système a été entièrement revisité sous forme de cartes, vous pouvez retrouver un article sur notre site web présentant brièvement la façon dont ce nouveau système fonctionne.

Globalement, cette révision est une réussite car elle permet d’approfondir l’arbre de compétence. Au lieu d’attribuer simplement des points, vous pourrez choisir plus précisément ce qui vous va le mieux, tout en étant limité au nombre de points que vous avez investi dans une compétence. Les points sont toujours importants car là où vous avez investi beaucoup de points, vous pourrez ajouter plus de cartes, vous donnant différents bonus. Vous pourrez donc vous spécialiser et rendre votre personnage encore plus intéressant en terme de roleplay et de gameplay. Attention à ne pas faire d’amalgame entre cartes micro-transactions et cartes in-game, Bethesda ne compte pas commercialiser les cartes, cela reste du pur gameplay. En tout cas, le système est ergonomique, rafraîchissant, et les amateurs de roleplay sont ravis de pouvoir affiner encore plus leur personnage.

Fallout 76 - CAMPFallout 76 introduit un nouveau système, le Centre d’Assemblage et de Montage Portatif (C.A.M.P). Bethesda propose ici un système de campement : vous pourrez construire un abri, fabriquer des objets et monter un magasin afin de vendre des babioles à d’autres joueurs. Le tout est transportable n’importe quand et n’importe où. En effet, au moment où vous vous trouvez à un endroit qui vous plaît, vous ouvrez votre inventaire et vous pouvez déployer votre C.A.M.P. Ce système portatif est un bon point car là où une base classique vous obligera à rester aux alentours, le C.A.M.P incite les joueurs à voyager de manière permanente. Cependant, il y a certaines choses à revoir : les contrôles ne sont pas ergonomiques et le fait d’aller chercher des ressources pour la construction peut paraître rébarbatif, surtout aussi tôt dans le jeu alors que vous avez encore 90% du contenu à découvrir.

On retrouve la personnalisation instinctive et approfondie de Fallout 4. Vous pourrez créer votre personnage vraiment comme vous le souhaitez, en cliquant sur les zones du visage que vous voulez modifier. Même si cette personnalisation est approfondie, il est parfois pénible de modifier votre survivant à cause de contrôles plutôt difficiles à prendre en main. En effet, il y a un gros problème concernant le key binding : vous ne pourrez pas modifier toutes les touches du jeu. C’est grave car ça concerne les touches de la plupart des menus, comme l’inventaire ou encore la fabrication. En plus d’un manque d’options, ces touches inchangeables ont été mal conçues : le fait d’appuyer sur Echap pour accéder à la carte au lieu du menu, TAB pour quitter, ou encore le problème de compatibilité AZERTY/QWERTY (et oui, vous avez des touches figées pensées pour le QWERTY) il y a un gros souci d’ergonomie et de clarté…

En parlant d’ergonomie, l’interface est un cas particulier. Le principe du Pip-Boy est sympa comme à son habitude, et malgré le fait que l’on puisse trier par poids ou encore par valeur, il peut être vraiment pénible de devoir naviguer dans l’inventaire. Les informations souhaitées ne sont pas toujours claires et il n’y a pas moyen de pousser le tri plus loin, comme par exemple trier la nourriture par la plus lourde + la moins radioactive. Dans un inventaire sous forme de liste, c’est dommage de ne pas voir un plus grand effort d’ergonomie de ce côté-là.

Vous avez dit « multijoueur » ?

Fallout 76 - MultijoueurL’aspect multijoueur est une grande nouveauté concernant le gameplay de Fallout 76. Malgré de nombreuses inquiétudes avant d’y jouer, Bethesda a réussi à montrer qu’il était possible de faire un Fallout en multijoueur. En effet, vous aurez la possibilité de partager une quête, aller à des événements, faire des emotes, traquer des joueurs, échanger… L’aspect multijoueur est donc loin d’être décevant. Concernant mon expérience, les joueurs rencontrés étaient très positifs et je n’ai pas croisé énormément de joueurs hostiles. Il est fort étonnant d’avoir la possibilité de voir la position de tous les joueurs sur la carte, tuant donc toute forme de surprise. Dans tous les cas, bien que l’on puisse jouer entièrement en solo, la meilleure façon de jouer à ce Fallout est avec des coéquipiers.

Le « game feel » est globalement bon, on retrouve le gunplay de Fallout 4 qui était déjà de qualité. Malheureusement, la qualité du gunplay fait contraste avec l’ergonomie générale des menus et des touches non modifiables.

Le jeu possède un rythme assez lent mais tout de même semblable aux autres jeux de la licence. Vous faites des quêtes, vous trouvez du matériel, vous tuez des créatures, vous voyagez… Malgré son côté MMO, Fallout 76 n’a pas mis de côté l’immersion, au contraire : vous ressentirez cette oppression, cette solitude durant vos sessions, et le nombre de joueurs que vous rencontrerez est assez bas. En effet, avec seulement 24 joueurs par serveur, il n’y a heureusement pas de phénomène pénible où il y a 10 joueurs autour d’un même point de quête. Bien que le jeu soit pensé multijoueur, les joueurs solos peuvent être rassurés concernant l’accessibilité du jeu.

Vous l’aurez compris, il y a peu de choses à reprocher au gameplay de Fallout 76. Cependant, il y a quelques problèmes d’équilibrage. La chose qui a été la plus gênante est la limite de l’inventaire. Malgré le recyclage, malgré les cartes permettant de réduire le poids, malgré le bonus de l’endurance, nous ressentons vraiment cette limite au bout des doigts qui nous empêche souvent de prendre telle arme intéressante que l’on vient de trouver. Le fait d’être heureux de trouver une arme atypique mais qui pèse une tonne peut parfois casser le plaisir d’explorer. La limite de l’inventaire n’est pas nouveau chez Bethesda, mais elle s’est ressentie encore plus sur Fallout 76.

Concernant les bugs, cela devient une habitude avec Bethesda, il y en a beaucoup. De mon côté, je n’ai pas trouvé énormément de bugs en terme de quantité, mais les quelques bugs rencontrés ont été vraiment gênants. J’en retiens un qui s’est produit au moment où j’ai voulu lire un terminal. L’appareil ne s’est pas chargé, la touche échap ne fonctionnait pas, j’ai dû à ce moment-là redémarrer le jeu de force. Cela ne s’est pas reproduit par la suite, mais il y a toujours un gros manque de rigueur de la part de Bethesda concernant la correction des bugs.

Musiques et graphismes

Fallout 76 - PaysageUne des grandes qualités des Fallout est la musique. Cette dernière a énormément contribué à l’immersion et à l’ambiance générale de la série. Ce côté rétro années 1940-1950 marche toujours aussi bien. Fallout 76 n’échappe pas à la règle, bien qu’il ne parvient toujours pas à capturer l’ambiance originale des premiers Fallout. À ce niveau-là, je pense que Bethesda ne recherche même plus à imiter les premiers jeux, ce qui n’est pas plus mal. Vous aurez toujours à votre disposition la radio, vous permettant d’écouter de multiples musiques des années 1940 durant votre périple. Vous entendrez des musiques cultes comme les titres I Don’t Want To Set The World On Fire de The Ink Spots ou le thème principal du premier Fallout, composé par le même groupe.

Le sound design est plutôt bon et on ressent les coups portés. Les différents bruitages de navigation dans les menus ne sont pas nouveaux mais toujours agréables. Comme à son habitude, Bethesda nous propose un doublage français de qualité, participant lui aussi à l’immersion.

Côté graphismes, le jeu est assez beau mais le moteur daté n’aide pas à rendre le jeu hors-du-commun. Ce n’est pas le jour et la nuit entre Fallout 4 et Fallout 76, et ce n’est absolument pas une évolution dans la franchise. La volonté de Bethesda de faire un jeu un peu « parenthèse » se ressent donc également sur la qualité visuelle. En terme d’optimisation, le jeu a été testé sur une 1060 et… c’est assez catastrophique. En High et en Ultra, le jeu tourne plutôt bien dans les prairies, mais devient injouable en ville, descendant en dessous des 15 FPS avec de gros freezes. Passé en graphismes moyens, le jeu devient totalement fluide avec un solide 60 FPS, que ce soit en ville ou en campagne. Bref, l’optimisation du jeu est à revoir.

Dans tous les cas, Fallout 76 reste beau et le jeu se dote d’un mode photo qui vous permettra d’envoyer de superbes captures d’écran à vos amis. Vous aurez de multiples paramètres comme des cadres, des filtres, la profondeur de champ, etc. Les amateurs de captures d’écran seront ravis.

Comme pour de nombreux jeux de Bethesda, la rejouabilité est excellente. En plus, le multijoueur vous permet d’avoir une expérience unique à chaque session de jeu. Sans parler du fait que vous aurez la possibilité de créer à nouveau un personnage en l’orientant vers un autre type de gameplay. Le roleplay est donc quasi-infini, et avec l’ajout du multijoueur, le jeu n’est pas prêt de vous faire ressentir une quelconque répétition.

Fallout 76 - Paysage


En fin de compte, Fallout 76 est un bon jeu. Le gameplay est au centre de l’intérêt, le jeu possède de superbes décors, les musiques sont toujours au top, sans parler du multijoueur qui permet de vivre des expériences uniques. Le potentiel est palpable, et il ne serait pas étonnant de voir une belle évolution du titre. Malheureusement, de nombreuses choses freinent ce potentiel, comme le fait que le jeu soit uniquement sur le launcher Bethesda, le moteur daté ou bien encore les nombreux bugs toujours pas corrigés. De plus, il faudra des mises à jour régulières et extrêmement attrayantes pour inciter les joueurs à revenir dessus et les autres à s’y intéresser. Après tout, suite au lynchage général pour No Man’s Sky, les développeurs n’ont pas quitté le navire et ont continué à développer de grosses mises à jour gratuites. Il serait intéressant que Bethesda arrive à faire de même.
Au final, l’important à retenir est que Fallout 76 ne fait pas spécialement évoluer la licence, malgré son multijoueur. Nous ressentons plus ce jeu comme une parenthèse dans la série plutôt qu’un pas en avant. Il est donc important de ne pas s’attendre à Fallout 5, sinon la déception sera au rendez-vous. Le jeu est simplement différent.

Fallout 76

Fallout 76

Les plus
  • Gameplay multijoueur réussi
  • Nouveau S.P.E.C.I.A.L convaincant
  • De très beaux décors
  • Vraiment immersif
  • Gunplay agréable
  • Musiques toujours superbes
Les moins
  • Quêtes moyennes
  • Moteur graphique daté
  • De nombreux bugs gênants
  • Gros problèmes d'optimisation
  • Manque d'options (clavier AZERTY, FOV...)
6 10