Final-Fantasy-XV-Demo-06

Le live du Uncovered : Final Fantasy XV a été l’occasion pour Square Enix de nous dévoiler de nombreuses informations sur un Final Fantasy XV qui se fait attendre depuis maintenant 10 ans. Outre les annonces d’un animé de 5 épisodes, d’un film en CGI, ou encore de la confirmation de la date de sortie qui avait fuité il y a peu, Square Enix a également annoncé l’arrivée d’une nouvelle démo jouable intitulée « Platinum Demo ». Mise en ligne gratuitement sur les stores de la PlayStation 4 et de la Xbox One quelques minutes après les festivités, c’est à cette fameuse démo que l’on va ici s’intéresser.

Oui, « gratuitement », puisqu’il faut tout de même se rappeler que la première démo « Episode Duscae » était uniquement accessible pour les joueurs ayant acheté leur exemplaire de Final Fantasy Type-0 HD. Cette fois-ci, la démo est disponible à tous, mais vaut-elle le détour et arrivera t-elle à charmer le public ? Et bien, pour commencer, autant dire qu’elle se révèle extrêmement courte. Même en trainant des pieds et en profitant des différents environnements, il ne faudra pas plus de 40 minutes pour venir à bout de la démo. Un peu décevant à côté de la bonne poignée d’heures que nous proposait Episode Duscae. Pour faire simple, Platinum Demo se résume simplement en 4 actes représentant chacun un rêve de Noctis. À noter que finir cette démo permet de débloquer Carbuncle pour le jeu final.


Final Fantasy 15 Platinum Demo Trailer par CooldownTV

La première phase, donc le premier rêve, nous met dans la peau d’un Noctis enfant que l’on incarnera durant la quasi totalité de la démo. On fait très vite la rencontre du tout mignon Carbuncle qui fera ici office de guide onirique et qui communiquera avec Noctis par le biais d’un smartphone. On débute donc notre aventure dans une sorte de vallée où il faudra suivre notre nouveau compagnon jusqu’au portail suivant. Cependant, vous ne risquez pas de perdre la petite boule de poils de vue étant donné que la zone est en réalité un immense couloir linéaire. Sur le chemin, des cristaux peuvent être collecter un peu partout, un peu comme les pièces de Mario mais cela n’a aucune utilité dans la démo (en fait, ils permettent apparemment de débloquer de nouvelles armes). Plus intéressant, de nombreuses dalles circulaires permettent de modifier l’heure de la journée ainsi que la météo lorsque l’on passe dessus. De cette manière, il est possible de profiter des environnements très soignés sous plusieurs atmosphères. Vient ensuite le premier combat contre les monstres oniriques, relativement inoffensifs, qu’il faudra vaincre à l’aide des deux armes fournies gracieusement par Carbuncle : Une épée factice et un Marteau Couineur au bruit super cool. Dès le premier combat, on remarque que l’interface de combat est différente de celle de Episode Duscae, les direction du D-Pad servant maintenant à changer directement d’armes ou d’objets durant la joute. Il est difficile de savoir si ce système sera intéressant vu les possibilités limitées offertes par un Noctis haut de trois pommes et par la démo elle-même.

C'est dans cette vallée que vous ferez la rencontre du Carbuncle

C’est dans cette vallée que vous ferez la rencontre du Carbuncle

Le second rêve se déroule dans la pièce d’une maison luxueuse aux commandes d’un Noctis aussi petit qu’une souris. Certainement l’environnement le plus surprenant de cette démo qui n’est pas sans rappeler le monde d’Alice au pays des Merveilles de Kingdom Hearts. Ici, une dalle permet de transformer Noctis en véhicule pour s’essayer à la conduite mais les sensations de conduite restent encore trop molles. Rassurez-vous, les transformations restent exclusives à la démo et Noctis ne se changera pas en Transformers dans le jeu final. Toujours dans cette pièce, on découvre les feux d’artifice qui sont là pour expliquer globalement comment fonctionnera la magie du jeu. Leur utilisation est simple, il suffit de les assigner à la palette du D-pad et de maintenir le bon bouton pour accéder à une visée semblable à celle des lancers de grenades dans la majorité des TPS. En plus de ces feux, des bombes à pluie, à foudre et à météorites viendront s’ajouter à votre inventaire et il faut bien avouer que les différents effets de particules qu’elles produisent sont réussis.

Un lieu qui rappelle fortement  Alice au pays des Merveilles

Un lieu qui rappelle fortement Alice au pays des Merveilles

Le rêve suivant nous envoie dans une petite section d’une ville, où il n’y a malheureusement pas grand chose à faire à part avancer jusqu’au dernier portail. Les dalles de cette zone permettent malgré tout de transformer, à nouveau, Noctis en une espèce d’alligator ou bien en une sorte de cerf. Les dégâts infligés sous ces formes sont bien plus élevés et on se demande à quoi servira cette fonctionnalité dans le produit fini.

La direction artistique de ce FF XV est toujours aussi séduisante

La direction artistique de ce FF XV est toujours aussi séduisante

Pour terminer, le dernier acte de la démo se tient à l’entrée de la citadelle où un énorme Gemini fait irruption et s’impose comme boss final. Le petit Noctis n’étant pas de taille face à un tel monstre, c’est donc sa version adulte qui prend la relève pour un affrontement loin d’être épique. En effet, c’est lors de ce combat que l’on se rend compte que le système est devenu bien plus mou qu’il ne l’était dans Episode Duscae. Personnellement, j’ai trouvé les mouvements du Noctis bien plus lourds et moins nerveux que dans la démo précédente. Petit à petit, Noctis débloque quand même des aptitudes qu’il possédait déjà dans Duscae comme la téléportation et la parade. Le boss peut d’ailleurs être affronté à nouveau dans une version plus puissante pour un peu plus de challenge. Petite cerise sur le gâteau, la fin de la démo nous propose de renommer Carbuncle !

Le Gemini, l'un des nombreux ennemis récurrents de la franchise

Le Gemini, l’un des nombreux ennemis récurrents de la franchise

En bref, cela fait énormément plaisir de pouvoir remettre ses mains sur Final Fantasy XV qui bénéficie toujours d’une direction artistique sublime. Cependant la démo s’avère bien trop courte, et elle nous montre un gameplay qui a perdu en fluidité et en nervosité par rapport à la précédente. Cela dit, Square Enix a encore quelques mois pour peaufiner son système de combat qui pourrait vraiment devenir intéressant si les éléments de gameplay des deux démos étaient rassemblés.

Final Fantasy XV

Final Fantasy XV