playstation-meeting-horizon-zero-dawn-gameplay

Depuis son annonce, Horizon Zero Dawn fait progressivement monter la hype en dévoilant petit à petit du gameplay et son univers. Des dinosaures mécaniques, un monde post-post apocalyptique, et une jeune femme déterminée à comprendre ce qu’il s’est passé, voilà ce que nous proposera le titre, le tout dans un RPG en open world. A l’occasion de la Paris Games Week 2016, nous avons pu nous essayer au prochain titre de Guerrilla Games, qu’on connait pour ses FPS Killzone, mais pas encore pour ses jeux de rôles. C’est donc avec une grande curiosité que nous sommes rentrés dans l’espacé dédié au jeu pour enfin mettre les mains dessus.

Horizon Zero Dawn, c’est l’histoire d’une humanité presque revenue à l’état de nature obligée de se battre contre des créatures mécaniques pour reconstruire la civilisation. Outre le fait que le philosophe Hobbes ne renierait pas cette vision, le titre entend nous proposer un monde ouvert rappelant la préhistoire, en montrant un monde sauvage et naturel, tout en révélant les vestiges d’une humanité extrêmement avancée technologiquement, mais qui a chuté. On y incarne Aloy, une jeune femme un peu plus curieuse et aventureuse que les autres humains, qui va chercher des réponses, et comprendre d’où viennent ces créatures, et comment une civilisation a pu disparaître comme cela.


Horizon: Zero Dawn – On y a joué à la PGW, nos… par CooldownTV

Alerte beauté

raptor horizon preview pgw

Ces espèces de raptors mécaniques sont très dangereux à plusieurs

Après une courte présentation du jeu, les démonstrateurs nous invitent à être attentifs aux nombreuses commandes qu’il faut assimiler pour profiter de la démo. Sur le coup, on prend un peu peur et on se dit que la maniabilité pourrait être compliquée. La démo à laquelle on a le droit de s’essayer correspond à une toute petite zone arborée du jeu, vallonnée, et alimentée de cours d’eau. Notre but était tout d’abord de se débarrasser discrètement des raptors mécaniques en utilisant les hautes herbes. Ensuite, nous devions apprivoiser une sorte de taureau afin de pouvoir monter dessus, avant de nous diriger vers les crabes géants sur lesquels une caisse de matériel trônait. Au bout d’une dizaine de minutes, on prend enfin la manette. L’occasion pour nous d’observer le rendu de la PS4 Pro sur un écran full hd classique. Et Horizon Zero Dawn est beau, très beau, et la promesse de jeux plus léchés, même sans 4K semble être tenue par la nouvelle console de Sony. La végétation est dense, la distance d’affichage est excellente, et on ne constate guère qu’un peu d’aliasing sur les feuillages au loin. Les animations sont également très fluides, et à aucun moment des ralentissements viennent faire payer à Horizon le nombre hallucinant d’éléments qu’il affiche à l’écran.

Horizon Zero Down et les combats

horizon zero dawn bestiaire preview

Le bestiaire de la démo était efficace, on espère vite rencontrer les plus gros bientôt.

C’est donc équipé d’un arsenal conséquent que je prends le contrôle d’Aloy. Flèches explosives, électriques, enflammées, le harpon, pièges, arme de corps à corps, tout y est. Décidant que suivre l’objectif d’assassinat furtif était surfait, je décide de décocher une flèche enflammée droit dans l’unique oeil du raptor passant par là. Grossière erreur, car si je me débarrasse sans trop de mal de ce dernier, j’ai alerté ses petits camarades traînant dans le coin. L’occasion pour moi de découvrir que ces fourbes sont vifs. Ils sautent, chargent, cognent. Parfait pour prendre en main le personnage et utiliser l’esquive courte ainsi que la roulade, et découvrir que les inquiétudes liées à la prise en main n’avaient pas lieu d’être. Horizon Zero Dawn tape un grand coup sur ce point. Tout est simple à utiliser, rapide et fluide, Aloy est agréable à jouer, ses déplacements sont naturels, dynamiques et fichtrement bien animés. Et tant mieux. Car si ces raptors semblent communs dans l’univers du jeu, ils ne sont pas pour autant de la piétaille. Ils font mal, et il faut savamment utiliser les esquives et le bullet time pour décocher une flèche au bon endroit.

Pour le corps à corps, Aloy se sert de son bâton à tout faire, qui possède également un bon feeling. Seul petit bémol, il est impossible de fixer la caméra sur un ennemi pour mieux poser ses coups sans se préoccuper de la caméra. Lorsque les ennemis sont en nombre, on tape un peu aléatoirement. Dommage, mais heureusement, on s’en sort quand même. Si l’attaque frontale n’est pas pour vous, il existe d’autres moyens de se débarrasser de ces ennemis,  et outre la discrétion, on peut par exemple les clouer  au sol via le lance-grappin, ou tendre un piège et y attirer les bestioles.

T rex horizon faiblesse

Les adversaires ont tous un point faible facile à repérer. À atteindre, beaucoup moins.

Ceci fait, il est temps d’aller dresser le taureau mécanique, l’un des robots que l’on pourra apprivoiser dans Horizon Zero Dawn. Pensant aux animaux peuplant habituellement les univers de jeux vidéo, je m’approche du bovidé fait de boulons sans prendre de pincettes. Deuxième erreur, les autre membres du troupeau m’ont vu arriver et sonnent l’alerte, éloignant ma cible. Après une petite traque, je retrouve mon futur ami, et utilise le harpon pour l’empêcher de partir. Il me faudra deux autres flèches pour le mettre au sol. Aloy utilise alors son bâton pour reprogrammer la bête, et me voilà fier cavalier d’un robot géant. Enhardi par ma réussite et le temps de la démo filant, je décide d’aller affronter le crabe géant et sa cargaison.

Petite subtilité, abattre ce dernier avant d’avoir détaché sa caisse signifie perdre la cargaison. J’approche alors doucement, mais le bougre est aux aguets. Il me repère, active un bouclier protégeant sa face avant, bondit dans ma direction et m’écrase littéralement. Ayant perdu la moité de ma vie, je tente de rouler dans son dos avant de découvrir une autre capacité du monstre. Une charge électrique affectant une large zone. Moment choisi pour stupidement décocher la flèche explosive de la dernière chance. L’explosion était trop proche. Game Over.

De l’épique en veux-tu ?

horzion crabes combat

Malgré leur modeste taille, les crabes géants sont de redoutables adversaires, même seuls.

Je relance la partie et me jette sur la créature en prenant soin d’utiliser le bullet time sur l’attache de la caisse pour la séparer de son porteur. Tout comme pour les raptors, il est possible d’approcher le combat différemment. On peut utiliser le fameux harpon pour détacher la caisse et bloquer la créature. Attention toutefois, cette dernière se débattra et finira par se libérer si on agit pas assez rapidement. Mais reprenons. La caisse détachée, je roule sur le côté pour abîmer la pince du crabe, qui tire des charges électriques dévastatrices. Une partie du danger écarté, je vise l’arrière avec les différents types de flèche et on pose un piège représenté par un ballon. En tirant sur le ballon, on déclenche alors une explosion. Le crabe se retourne rapidement et commence alors un jeu d’esquive que je parviens tant bien que mal à gagner, avant d’utiliser une flèche électrique qui paralyse un temps mon adversaire. La bête affaiblie, je saute sur l’animal de fer et le termine au corps à corps. Un combat épique, dynamique, tout en tension. La démo d’Horizon Zero Dawn prend alors fin et on quitte la salle, on a vu beaucoup de choses en 15 minutes, et peu posant problème.

L’avis de Peterline6, rédacteur en chef de Cooldown.fr
Ce petit quart d’heure passé sur Horizon Zero Dawn a été l’occasion de nous confirmer que le jeu de Guerrilla Games prend la bonne direction. Sous ses atours d’action-RPG relativement classique, on trouve un univers propice au ravissement et un soin du détail duquel on ne doutait pas venant du studio néerlandais. Tournant sur PS4 Pro, la démo se voulait parfaitement fluide et proposait des graphismes à la hauteur des trailers diffusés un peu plus tôt dans l’année. Côté jouabilité enfin, Horizon nous propose une variété d’approches pour venir à bout de nos adversaires. Tir à distance, discrétion, pièges, domptage, immobilisation à l’aide d’un harpon (mon préféré). Tout l’arsenal disposant d’au moins une ou deux déclinaisons de munitions ; Guerrilla offre au joueur un véritable coffre à jouets qu’il n’appartient qu’à lui de s’approprier. Il restera néanmoins, avant tout emballement, à évaluer la solidité de l’écriture et la pertinence d’un monde ouvert que l’on nous vend — comme d’habitude — comme étant gigantesque. On a hâte d’en voir plus.
L’avis de Tritri, rédacteur de Cooldown.fr
Horizon sera probablement un bel ajout aux exclusivités de la PS4. Le jeu semble révéler des subtilités de gameplay assez intéressantes. Au delà du traditionnel duo bourrin/discret, Horizon semble apporter sa patte au genre surreprésenté du jeu d’action aventure à la troisième personne en monde ouvert. Mais surtout Horizon est beau. Sur PS4 l’environnement est détaillé, vivant, les herbes hautes, les branches, les feuillages bougent au gré de la brise, le ciel est lumineux, et globalement l’ambiance vous attrape immédiatement. Les animations de l’héroïne, Aloy, sont très agréables. Qu’elle court, saute, grimpe, s’accroupisse, les transitions sont fluides. Horizon a tout ce qu’il faut pour être un excellent jeu, reste à voir ce que la recette donnera sur la durée.

À six mois de sa sortie, Horizon Zero Dawn est déjà très convaincant. Par sa beauté, son dynamisme et son gameplay très bien calibré, le titre correspond parfaitement à l’idée qu’on pouvait s’en faire au fil des différentes vidéos diffusées, et c’est très bon signe. Les combats sont très dynamiques, et l’arsenal disponible en termes d’équipement et de mouvement renouvellent l’intérêt à chaque affrontement. Les différentes possibilités d’approches fonctionnent, et on ne se sent jamais trop fort, grâce à une IA efficace. Les ennemis font mal, et on a presque l’impression d’effectuer une danse avec, dans des affrontement sans temps mort. Le titre est fluide, la zone montrée bien remplie et on ne regrettera que l’absence d’un petit village et d’un extrait de quête scénarisée pour avoir une idée plus large du titre. Bref, Guerrilla Games semble en très bonne voie avec cette démo pour sa première incursion dans le RPG en monde ouvert. Il en faudra beaucoup plus pour savoir si Horizon Zero Dawn s’annonce comme un grand jeu, mais une chose est d’ores et déjà sûre : le monde, les combats et la technique sont au rendez-vous. Hâte d’en voir plus.

Horizon Zero Dawn

Horizon Zero Dawn

Les plus
  • Rendu plaisant sur PS4 Pro
  • Gameplay dynamique
  • Plusieurs approches possibles des combats
  • Le harpon très fun à utiliser
Les moins
  • Pas de verrouillage automatique des cibles
  • Aucun PNJ ni village visibles