Après deux épisodes sur PS3 mettant à l’honneur le personnage Cole MacGrath, le studio Sucker Punch avait profité de l’arrivée de la PS4 pour sortir un titre tout neuf. Ainsi, les joueurs ont pu découvrir InFamous : Second Son, qui reprend les éléments de base de la série tout en proposant une histoire et des personnages originaux. A l’occasion de sa disponibilité ce mois-ci pour les abonnés au PS Plus, il est temps de voir si le jeu vaut encore le détour même trois ans après sa sortie.

Malgré un prix un peu trop élevé maintenant, l’abonnement PS Plus permet de faire des découvertes plutôt sympathiques. Ce fût le cas avec le mois de septembre 2017 et la mise à disposition de InFamous : Second Son. Il s’agit d’un des premiers titres sortis sur PS4 et même d’une exclusivité de la console. Sucker Punch ont repris les bases instaurées par les deux premiers opus sortis respectivement en 2009 et 2011. Fin de course pour Cole et place à Delsin Rowe, un personnage inédit évoluant dans une autre ville américaine. Ce nouveau protagoniste n’en est pas moins puissant et le prouvera de multiples façons. Le jeu a accueilli un seul DLC avec cette fois une héroïne et se nomme InFamous : First Light.

Pouvoir, vouloir, savoir, trois mots qui mènent le monde

inFAMOUS Second Son - Test

Les frères Rowe au début de l’aventure

Le monde a bien changé depuis l’époque de Cole. Les personnes qui possèdent des pouvoirs, les Porteurs, sont désormais traqués par les autorités et enfermés dans des structures adaptées. L’unité en charge de cette mission se nomme le DUP et est dirigée d’une main de fer par Augustine Brooke, possédant elle-même des pouvoirs. En effet, elle est capable de contrôler le béton et s’en sert notamment pour torturer les personnes qui lui résistent. Le héros, Delsin Rowe en fera d’ailleurs les frais dès le début de l’aventure. Petit délinquant membre d’une tribu amérindienne, Delsin va découvrir bien malgré lui qu’il est un Porteur avec la capacité d’absorber les pouvoirs de ces congénères. Une compétence bien particulière qui lui permettra de décupler ses compétences mais nous y reviendrons par la suite.

Alors que quelques Porteurs profitent de leur transfert pour s’évader, Delsin se retrouvera face à face avec l’un d’eux. A la suite d’une altercation plutôt musclée, le héros obtient les pouvoirs du malfaiteur. Brooke débarque alors pour régler la situation et en profitera pour massacrer la tribu du héros. Ce dernier n’aura d’autres choix que de partir dans la ville de Seattle pour tenter de récupérer les pouvoirs de la méchante et vilaine Augustine afin de sauver les derniers membres encore vivants de sa tribu. Le héros sera aidé par son frère, chérif de son état, aussi déterminé à faire payer à Brooke sa cruauté.

Une histoire assez profonde

inFAMOUS Second Son - Image

Un petit coucou avant de tout détruire

Bien qu’un peu simpliste à la base, l’histoire dépeinte dans ce nouvel opus d’InFamous introduit des personnages sympathiques à suivre et brasse même des thèmes très sérieux : la torture, la discrimination, le totalitarisme,… S’ajoute à cela une des composantes essentielles de la série : les choix moraux. En effet, à l’instar des épisodes précédents, les joueurs peuvent opter soit pour le bien soit pour le côté obscur de la Force. En plus de changer le déroulement et surtout la fin du jeu, ce choix joue sur le gameplay du titre. Delsin n’aura pas les mêmes pouvoirs en fonction de son penchant pour un côté ou l’autre. Nul inquiétude cependant : ces choix sont très (trop ?) simples à prendre, le jeu aiguillant le joueur d’un bout à l’autre de l’aventure. Que ce soit dans la quête principale ou les missions secondaires, il facilite grandement les choix en donnant aux joueurs une vision claire des choses. Ainsi le bleu symbolise le bien tandis que le mal est assimilé à la couleur rouge.

Tout comme ses prédécesseurs, le gameplay de ce nouveau InFamous et très accessible. Il ne faudra pas beaucoup de temps aux joueurs pour le prendre en main. Delsin peut grimper partout à une vitesse folle et est même aidé dans sa besogne par quelques éléments bien sentis. Ainsi il est capable de se transformer en fumée afin de passer dans les conduits de ventilation par exemple. Il s’agit là du premier pouvoir qu’il utilisera : la fumée. En plus d’effectuer des dash pour se déplacer, Delsin peut tirer des projectiles plus ou moins puissants mais également envoyer une grenade capable d’immobiliser les ennemis.

inFAMOUS Second Son - Capture écran

L’histoire des PNJ est parfois cruelle

Cours, Delsin, Cours

inFAMOUS Second Son - Critique

Un arbre plutôt simple à maîtriser

Le héros aura également à sa disposition une attaque spéciale qui le propulse en l’air afin qu’il atterrisse de façon brutale sur le sol. Celle-ci se déclenche une fois une jauge remplie soit en effectuant des bonnes actions soit des mauvaises. Les pouvoirs sont vraiment simples à utiliser et se débloquent très rapidement. Les premières missions principales du jeu demandent en effet aux joueurs de drainer l’énergie de divers générateurs afin d’accéder à toutes les compétences. Pour les joueurs n’ayant pas fait le jeu, je garde secret les autres pour éviter tout « divulgachage ».

Afin de parfaire ses capacités, un arbre de compétence est intégré au jeu. Celui-ci permet de déverrouiller de nouveaux pouvoirs ou d’améliorer les existants. Bien sûr, rien n’étant gratuit, il sera nécessaire de collecter des fragments en traquant des drones dans toute la ville. Une fois que le joueur en aura suffisamment, il aura la possibilité de les dépenser dans l’arbre. A savoir que chaque pouvoir possède son propre arbre de compétences avec des capacités qui lui sont propres bien entendu.

 

Combattre le DUP, la routine quoi !

inFAMOUS Second Son - Test

Seattle et ses nombreux quartiers

La carte de Seattle est découpée en deux grandes zones. A l’intérieur de celles-ci se trouvent des quartiers dirigés d’une main de fer par le DUP. Chacun de ces quartiers devra donc être libéré en commençant par détruire la base de commandement mobile installée au milieu d’une zone bien gardée. Une fois celle-ci anéantie, les joueurs pourront voir les drones sur la map mais également effectuer des missions secondaires. Ces dernières ont pour but de diminuer l’influence du DUP et de pouvoir accéder à une mission spécifique. Delsin aura alors à affronter des membres du DUP bien armés (hélicoptères, véhicules avec tourelles,…) et ainsi libérer le quartier. On dénombre quatre types de missions secondaires qui sont très rapides à finir : collecte de données privées, destruction de caméras cachées, élimination d’agents doubles et tags des murs.

Du fait du faible temps que demande chacun de ces objectifs, un quartier se délivre finalement très rapidement. En effet une vingtaine de minutes suffisent ce qui fait assez peu il faut le reconnaître. Une fois tout cela fait, la même opération doit être recommencer pour tous les quartiers d’une zone. Il s’agit là d’un des points noirs du titre : sa répétitivité. Il est en effet lassant de devoir refaire les mêmes actions de nombreuses fois dans le jeu. Néanmoins, les missions principales permettent de faire une petite pause. Tout ceci donne une durée de vie au jeu assez faible. Malgré tout InFamous : Second Son offre une certaine rejouabilité pour les joueurs désirant essayer les deux côtés de la Force. Les pouvoirs étant différents d’un côté et de l’autre, cela change l’expérience de jeu ainsi que la fin de l’histoire.

inFAMOUS Second Son - Screenshot

Tout beau tout chaud

inFAMOUS Second Son - Image

Certains pouvoirs offrent des visuels assez beaux

Avant d’aborder la question de la qualité graphique du titre, il est nécessaire de se remettre dans le contexte. Le jeu fût disponible peu de temps après la sortie de la PS4 à savoir en mars 2014. Les développeurs ont donc eu la chance de profiter d’une nouvelle technologie et le résultat est plus que correct. La ville de Seattle est bien retranscrite et propose même des panoramas de toute beauté. Les effets des pouvoirs, surtout le deuxième, sont du plus bel effet. Mention spéciale pour les attaques puissantes vraiment impressionnantes et dévastatrices.

Dernier point concernant les doublages du jeu vraiment excellents et assurés par des professionnels. En tête d’affiche, on retrouve Donald Reignoux la voix française de Jesse Eisenberg ou de Jonah Hill par exemple. Le monsieur met son talent au service de cette histoire originale et donne littéralement vie au personnage de Delsin. D’autres comédiens de doublage célèbres sont également de la partie. Citons en exemple Rémi Bichet, voix française de Jake Gyllenhaal notamment ou encore Gilles Morvan qui a à son actif une quarantaine de jeux en tant que comédien de doublage.


InFamous : Second Son est donc un très bon titre à redécouvrir avec plaisir grâce notamment à sa disponibilité temporaire sur le PS Plus. Gardant les éléments qui avaient fait la force de ses aînés, Second Son a su s’émanciper pour proposer une aventure et des personnages originaux. Avec un gameplay très accessible, des doublages aux petits oignons et une grande liberté donnée aux joueurs, nul doute que ces derniers devraient passer quelques heures sympathiques sur le jeu. Reste qu’il est toutefois très court et se veut assez répétitif notamment dans ses missions secondaires. En espérant qu’il aura le droit à une suite en bonne et due forme à l’avenir.

InFamous -Second Son - Titre

InFamous : Second Son

Les plus
  • Les pouvoirs du héros vraiment classes
  • Les graphismes plutôt jolis
  • Un gameplay très accessible
  • Une histoire qui se suit sans prise de tête
  • Le fait de choisir son karma
Les moins
  • L'escalade assez imprécise par certains moments
  • Une certaine répétitivité dans les missions
  • Une durée de vie assez limitée
7.5 10