Après Remember Me, un premier titre plutôt réussi, le studio français DontNod nous revient avec Life is Strange. Un nouveau défi pour le studio qui cette fois est édité par Square Enix. Petit tour du premier épisode.

Tranche de vie

life is strangeLife is Strange vous propose de suivre Max, une jeune femme de tout juste dix-huit ans qui, après avoir déménagé pour Seattle avec ses parents cinq ans auparavant, retourne dans la petite ville qui l’a vu grandir pour poursuivre ses études de photographe. Elle fera son possible pour s’adapter à sa nouvelle vie de son mieux. Jusqu’au jour ou par hasard, elle retrouvera son amie d’enfance, Chloé et lui sauvera la vie, découvrant par la même occasion qu’elle est capable de remonter le temps.
Évidemment ces évènements ne sont que l’amorce d’une intrigue qui se densifie au fur et à mesure de la progression du joueur.

 

Une ambiance familière

Life_is_Strange_MaxandChloe_CarLa réussite d’un jeu de ce type tient essentiellement de sa narration et de son ambiance. Sur ce point, pour peu que l’on se laisse transporter, le jeu est une véritable réussite. La petite ville d’Arcadia Bay parait immédiatement familière et la direction artistique minimaliste, mais maitrisée couplée à la bande originale de très bonne facture plongera le joueur dans une douce nostalgie. La direction artistique y est pour beaucoup. Les détails des décors discrets, voire inexistant par moment donnent au joueur la sensation de voyager dans la mémoire de Max, une mémoire qui n’aurait conservé que les éléments importants et les sensations du moment.
Les personnages sont tous différents et vous paraitront familiers, même si malheureusement une faible partie de ces derniers se révèlera clichée et sans saveur. Leur grande majorité d’entre se révèlent crédibles, parfois même touchants.

Un choix est toujours suivi de conséquences

Life_is_Strange_Chloe_gun.0Que se soit pour les jeux épisodiques de TellTale ou pour les productions de Quantic Dream, orienté le déroulement de l‘histoire en fonction des choix du joueur est devenu un pan incontournable du gameplay des jeux d’aventure. Life is Strange n’échappe pas à la règle, mais apporte sa touche personnelle à ce système. En effet, si dans The Walking Dead de TellTale les répercussions des choix du joueur sont instantanées, dans Life is Strange un petit papillon vous indiquera que votre décision aura des répercutions vous laissant alors la possibilité de remonter le temps pour modifié votre décision. Une fois cette opportunité passée, l’histoire reprend son cours et vous ne savez absolument pas sur quelle partie de l’aventure votre choix influera. Certains choix vous fermeront définitivement certaines interactions plus tard dans le jeu, d’autres ne dévoileront leur rôle que dans les prochains chapitres.

Une vie parfaite n’existe pas

lifEt malheureusement un jeu parfait non plus. Malgré sa qualité générale, Life is Strange n’est pas exempt de défaut. A commencer par sa technique. Réalisé sous Unreal Engine 3, le jeu souffre malgré tout de quelques soucis d’animation par-ci par-là. Ceci dit rien de susceptible de casser votre immersion. Le jeu rencontrera également les mêmes reproches que ceux faits aux titres de TellTale ou de Quantic Dream, soulevant de nouveau le débat de la frontière entre le jeu vidéo et les histoires interactives. Certains le trouveront surement trop contemplatif. Ce premier chapitre posant les bases de l’histoire et la psychologie des personnages, il se veut moins rythmé qu’un The Walking Dead par exemple. Les autres prendront plaisir à admirer les décors et notamment le couché e soleil sur la mer depuis le phare.

Une expérience unique

30395-life-is-strangeCe premier épisode de Life is Strange est une franche réussite. Si l’on pouvait craindre que le titre de DontNod ressemble d’un peu trop près à d’autres jeux d’aventures épisodiques, il n’en est rien. Le jeu impose d’emblée une ambiance propre, un style graphique proche du crayonné maitrisé et une bande-son en parfait accord avec le reste. Comme tout bon jeu du genre, ce premier épisode vous paraitra trop court, ne vous demandant que trois petites heures si vous le survolez, mais il vous faudra pas moins de cinq heures si vous désirez dénicher les différentes références présentes dans le jeu.
Un titre que je ne saurai que trop vous recommander. Le chapitre deux est prévu pour le mois de mars et les suivants devraient être espacés de six semaines.


Life is Strange Episode 1 – Chrysalis

Life is Strange Episode 1 – Chrysalis

Les plus
  • Le scénario
  • l'ambiance
  • la direction artistique
  • la musique
  • le prix
Les moins
  • certains personnages un peu clichés
  • certaines animations
8.5 10