Après ce qui est devenue la classique et douloureuse attente entre deux épisodes de Life is Strange, le studio français Dontnod nous livre le troisième chapitre de leur jeu vidéo épisodique, Chaos Theory. Pour rappel, Life is Strange raconte l’histoire de Max qui, retournant dans sa ville natale, se découvre le pouvoir de plier le temps à sa guise en sauvant sa BFF de jeunesse, Chloe. Plongée dans la cruelle vie d’une étudiante et dans une mystérieuse histoire de disparition, Max doit choisir avec précaution comment aider ceux qui vivent et souffrent autour d’elle, avec son pouvoir. Comme disait notre bon vieux oncle Ben, « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ».

 

Il est temps de découvrir le coupable Mr Holmes ! Elémentaire, mon cher Watson.

Il est temps de découvrir le coupable Mr Holmes ! Elémentaire, mon cher Watson.

C’est avec grand plaisir que le studio a décidé, pour cette épisode, de plonger le joueur dans une ambiance plus anxiogène, avec à la clef, infiltration, enquête secrète, découverte de nombreux vices honteux mais aussi de forts moments d’émotions. Nos recherches vont alors briser les restes de visions manichéennes que l’on peut avoir sur les personnages secondaires. Personne ne semble plus être bon ou mauvais, les personnages s’étoffent et le mystère Rachel Amber avec, laissant entrevoir de malsains complots dans tous les coins.

Mais surtout, le fait que chaque personnage est une part d’humanité plus forte, un potentiel d’empathie de notre part, rend le cœur du jeu, les choix du joueur, plus complexe, mais avant tout émotionnellement plus fort. Les dilemmes sont parfois difficiles, preuve en est, les pourcentages des choix post-générique montrent des résultats plus serrés, révélant une plus grande difficulté pour les joueurs de trouver la « Juste Voie ». C’est d’ailleurs le cœur de cet épisode, nos choix et leurs conséquences, pouvant être chaotiques, révélant petit à petit les véritables thèmes que les développeurs veulent nous faire percevoir et faisant résonner dans nos têtes tout le poids que nos plus petits choix peuvent avoir. Life is Strange Chaos Theory est clairement un jeu à ne jouer qu’après avoir fait le 1 et le 2.

 

Pesez bien vos choix, les conséquence pourraient être... terribles !

Pesez bien vos choix, les conséquences pourraient être… terribles !

Malheureusement, cette mécanique de jeu principale, le choix, qui souffre en plus d’une scission épisodique, faisant que le joueur doit attendre longtemps avant de voir les conséquences, ne masque pas le manque de ludique de Life is Strange. Le joueur devra, jusqu’à la lassitude, chercher des objets d’un point A à un point B sans grand chalenge ni réflexion, de plus, même si le joueur est bien moins dirigé dans l’utilisation du pouvoir temporel, laissant place à un peu de réflexion, aucune nouveauté au niveau pouvoir temporel ne vient nourrir notre désir de joueur.

Mais c’est là le choix du studio, qui préfère clairement mettre au premier plan sa narration et son univers, plutôt qu’un gameplay qui déchire tout. La musique et les décors sont toujours autant immersifs, avec leur direction artistique soignée et originale, bien qu’on peut pointer du doigt l’absence de grande nouveauté au niveau des décors, bien moindre en tout cas que l’épisode 1 et 2 de Life is Strange.

 

Deux personnages fascinants à voir évoluer ensemble

Deux personnages fascinants à voir évoluer ensemble.

Le plus intéressant au niveau scénaristique est bien sûr la relation de Max et Chloe, qui se densifie et se complexifie, laissant place à des passages touchants, lorgnant presque du côté de La Vie D’Adèle.

Bien sûr, cet épisode va nous marquer surtout pour son twist final et son cliffhanger déroutant et bouleversant. Loin de nous l’idée de révéler quelque chose sur cette fin, qui va clairement vous scotcher, mais si à chaud elle nous touche à différents niveaux, tant émotionnel que moral, à froid, elle laisse planer une anxiété sur la suite. Car de part son côté déroutant, la fin semble mettre de côté toute la construction scénaristique des épisodes précédents, mais aussi nos choix faits durant l’histoire, qui sont pourtant le cœur du jeu et la thématique profonde de Life is Strange. Déroutant, oui, peut être trop, il serait dommage de balancer d’un revers de twist tout ce qui avait été construit par le studio. Tout cela lève au moins une vérité partagée par tous, des bouleversés aux sceptiques, on attend l’épisode 4, Dark Room, avec une très grande impatience.

 

Une fin déroutante et bouleversante, laissant tout de même un doute sur la suite

Une fin déroutante et bouleversante, laissant tout de même un doute sur la suite.

 

Life is Strange Episode 3 – Chaos Theory

Life is Strange Episode 3 – Chaos Theory

Les plus
  • Une narration et un background toujours aussi sublimes
  • Des choix de plus en plus durs et compliqués
  • Une ambiance "enquête sombre et secrète" de bonne augure
  • Une fin surprenante et boulversante
  • L'utilisation du pouvoir temporel moins dirigée, laissant place à un peu de refléxion
Les moins
  • Toujours les mêmes décors
  • Aucune nouveauté au niveau du gameplay
  • Une fin qui laisse perplexe, pouvant mettre à la poubelle toute la construction scénaristique, mais aussi l'impact de nos choix précédents
8 10